Scène de Rue pour Covix et Poésie pour Lady

Info, vous avez peut-être remarqué que je me désinscrit de vos newsletters.  Toutefois je me réinscris direct mais, avec une autre adresse de messagerie ayant eu pas mal de soucis, récurrents, avec Outlook….

 

Pour Lady et son mardi poésie

ainsi que pour Covix et sa scène de rue,

j’ai choisi cette semaine un Poème de Antoine Tatou

Bistrot

Le café enfumé, attire les passants
La vitrine embrumée cache les résidents
La gnole coule à flot dans ce lieu indécent
Qu’on appelle bistrot, cabaret, restaurant

Les femmes haïe les patrons qui servent sans raison
De grandes pintes de bières à des maris pochtrons 
Ces chopes sont méritées après un dur labeur
Une journée entière à voir tourner l’heure 

On y boit des cafés, de simples jus pressés
On y fume cigarettes, cigares ou calumets
On y rentre souvent, on vide un verre ou deux
On y sort fréquemment un peu plus comateux

Le tenancier ici est un fin psychologue
Conseille quelques-uns, écoute les monologues

Après quelques gorgées on se confie à ceux
Qui sont encore debout et ont les yeux vitreux 
Le simple gentilhomme devient rapidement
Le meilleur des amis qu’on ait eut à présent

Le gérant sait doser et donne juste de quoi
Embrumé les esprits, mais sans les assommer
Ils reviendront demain commander à nouveau
De quoi rincer leurs gorges et masquer quelques maux

J’y ai mes habitudes, mes boissons préférées
Mes places favorites, de fameux tabourets
Je me retrouve parfois avachi par le poids
De l’alcool si lourd qui coule tout en moi

J’aime lever mon bras, faire signe à ceux
Qui au bar sourient et se sentent plus heureux

Bonne journée

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

58 commentaires sur “Scène de Rue pour Covix et Poésie pour Lady

  1. Bien vu ce deux en un , les bistrots un microcosme bien décrit dans ce texte , les habitués et l’alcool qui délie les langues . Cela me rappelle les brèves de comptoir vues à la télévision , et aussi lues dans des ouvrages , une peinture de la société tres réaliste .
    Bonne fin de journée
    Bisous

  2. Le bistrot, un endroit où les langues se délient.
    Ce poème rend bien l’ambiance de ces bistrots où l’habitude est de mise.
    Gros bisous Renée … (As-tu reçu mon mail de l’autre jour ? … c’était adressé à l’adresse que tu m’avais donnée … j’ai noté la nouvelle)

    1. Non Kprice aucun mail n’est venu…..renvoie a la nouvelle espérant que
      C’est l’âme des village les bistrot quand même…Bisoussss

      1. En ça, tu as raison. Le nôtre a fermé, il y a cinquante ans.
        Est-ce la faute de la séparation des patrons ? Va savoir. Dommage car ils avaient installé un billard, il y avait de quoi faire une piste de boules …
        Du coup, nous avons eu un chien !
        Bisous Renée.

        1. C’est dommage que les bistrot ferment dans les villages, c’est aussi un lieu qui permet les rencontres et les parties de carte, les anciens apprécient cela…Bisousss

  3. C’est souvent un lieu de rassemblement. On y retrouve ses amis – Dans les campagnes, pour certaines personnes c’est aussi le moyen de ne pas rester seule. Dommage que l’on y serve de l’alcool (rire) Bonne fin de journée – Bisous

  4. oh c’est bien écrit ton texte , bonne participation
    Ce matin je pense que tu n’as pas dû recevoir ma NL car canalblog manifestement n’assure pas l’acheminement du jour , beaucoup me disent ne pas avoir reçu ma NL donc si des fois tu veux passer chez moi il faut cliquer sur mon pseudo

    1. Je viens d’essayer juste pour voir le site est inaccessible, je n’ai pas encore été voir mes mail Rose, j’espère que tout rentrera dans l’ordre d’ici demain. Bisousssss

  5. Bonjour Renée,
    Un bien beau texte que j’aime beaucoup. J’aime beaucoup les bistrots (enfin pas tous) …
    Il neige à Paris et ça tient au sol … Je cache ma joie ! Bonne journée, bises, Véronique

    1. Les bistrot de campagne sont assez intéressant, on y découvre la vie de biens des gens….Cache la bien alors…J’espère que ça ne va pas geler! Bisoussss

  6. bonjour
    il est vrai que les propriétaires de bar devraient presque avoir une licence en psychologie en plus de la licence d’alcool !!!
    bisous

  7. Bonjour,
    Merci de ta participation qui nous invite à lever le coude et partager une bonne assiette, j’aime bien aussi ce poème très réaliste.
    Bonne journée
    Bises

  8. J’ai bien reçu ton mail…
    C’est vrai que j’ai quelques ennuis aussi avec ma messagerie.
    Merci pour le poème, Renée.
    Bises et douce journée.

    1. Lady, vu que je prépare mes articles en avance et que mardi prochain j’avais déjà choisi mon poème qui parle de l’Aube se sera Aube. Rien a voir avec mardi gras mais tans pis perso je ne peux pas changer car j’ai toute la famille dimanche et le petit fils reste à la maison semaine prochaine. de plus d’ici là pas le temps non plus car comme tu as lu suis en train de tout changer en rapport avec ma boite mail….Voilà j’espère que ça te conviens quand même..Bisous bisous

  9. une description du bistrot très réelle : bien analysée-
    je suis de l’avis de l’auteur– le patron fait office de psy aidé par ses alcools !!
    merci pour ta participation ! gros bisous-

    1. Dans le temps c’était souvent le cas Lady, les gens s’épanchent moins de nos jours surtout dans les villages…..Ils boivent moins aussi. Bisous bisous

  10. et bien, la maréchaussée doit souvent guetter les clients de ce bistrot !
    Je vois que les résidents ne manquent pas de place de parking !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  11. Très bien écrit et décrit.
    Un peu de la vie des pochtrons … et ces ambiances de bistrots où tout le monde a ses habitudes.
    Bon mardi, très froid, mais sans neige, pour l’instant : elle est prévue cette nuit.
    Bisoux, chère renée

    1. Heureusement on en voit moins dans les bistrots mais c’est aussi ma foi la vie. Bisous bisous Dom, allez le printemps arrive bientôt courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *