Scène de rue et poésie du mardi (Lady et Covix)

Le crayon crie (Michel Gouaud)

Le crayon gris
Est aigri.
Par sa mine défaite,
Il montre sa défaite.
Effacé son dessein,
Ses rêves de blanc-seing.
Lisse la feuille
Blanche la feuille
Pure la feuille
Vierge

Avec un grain si délicat
C’est à peine s’il ose
évoquer une rose
En frôlant son éclat.
La couvrir de dessins
Pour y laisser sa trace !
Mais la belle reste de glace.
Repoussant ses avances
Avec mépris lui lance
Q’un crayon de couleur saurait mieux déflorer
Si beau papier glacé !

Taille-toi, lui dit-elle,
Tu n’es pas affûté.
Tu es trop gris,
Tu es trop gras
Pour te pendre à mon bras.
Je veux que tu t’effaces !
Et c’est ainsi sommé
Qu’il se voit dégommé.
Et le crayon se taille
En faisant grise mine.
Puisque rien il ne vaut
Se jette au caniveau.
C’est au gré du courant,
Jugeant le sort ingrat,
Qu’il échoue en pleurant
Contre un fier papier
Gras.

Il retrouve sa mine
Et sa pointe d’impact
En se laissant griser
Par ce suave contact.
Ce n’est qu’une gamine
Une feuille orpheline
Qui s’avère parfaite
Pour sa mine des fêtes.

Le crayon crie
J’écris

 

 

 

Participation a la poésie du mardi de Lady et,

 

 

à la 

scène de rue de Covix avec ces clichés pris le 20 février vers un restaurant…

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

74 commentaires sur “Scène de rue et poésie du mardi (Lady et Covix)

  1. Joli. J’ai vu un rond point, une fois en vacances, composé de crayons géant. Je ne l’ai pas pris en photo. Dommage. Bon week-end.
    Bisous

  2. Une belle découverte cette poésie , le crayon dans tous ses états j’aime .
    Bravo aussi pour la photo une belle illustration
    Bonne journée
    Bisous

  3. Pauvre crayon gris ainsi rejeté. Pourtant il possède bien quelques 50 nuances (« Fifty Shades of Grey 😉 ) selon comment on l’utilise.
    Un chouette poème qui pose des mots appropriés à cette photo (j’aime beaucoup ces « crayons »)
    Bisous Renée, passe une bonne soirée

    1. Sauf que les nuances des gris mentionné sont coquine contrairement au crayon qui lui ne demande qu’à être studieux….
      Bisous kprice ça avance?

  4. Coucou Renée
    Je suis désolée mais je n’ai pas bien compris ce que tu voulais écrire sur mon article… Pour ce qui est du crayon, il nous est indispensable nous qui écrivons tant, un très beau poème…passe une belle soirée
    bisous de nous

  5. Bonjour,
    Bravo, une belle double participation, merci pour elles.
    J’aime bien cette installation poétique des crayons que l’auteur sait si bien déclamer.
    Bonne journée
    Bises

          1. Moi j’écris toujours mal toute façon… puis le bic est tellement pratique… plume j’aime pas, ça coule, c’est dégueulasse… 😉

              1. Les plumes avec l’encrier ? c’est encore pire… mdrrr oui gros pâté sur un mot, bon sauf si tu fais une lettre de candidature pour un emploi, là ton futur patron il la met direct à la poubelle… 😉

  6. Très amusant ce poème ! Je ne le connaissais pas du tout. Merci pour la découverte : il pourrait être appris à l’école celui-là 🙂 bisous et un bon mardi

  7. insolites ces troncs-crayons !
    Mine de rien les mines colorées peuvent raconter des histoires qu’ un coup de gomme efface
    Passe une bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *