Pour l’atelier de Mandrine (décembre)

 

avec la première phrase de la première page d’un livre, essayer de me broder une histoire.

La phrase qui est en gras doit être utilisée pour commencer l’histoire :

“ A l’aube, ils tombent en masse du ciel, passent par dessus les remparts, caracolent au dessous des toits, descendent lentement entre les hautes maisons » puis s’abattent sur nos champs, dévorant tout sur leur passage!

Nous subissons encore une fois une invasion. rien, il ne restera rien de nos cultures.

La famine va sévir alors que le temps et surtout, l’eau manque pour recommencer.

Le bétail aussi va souffrir l’herbe les feuilles tendres tous sera dévoré par ces millions d’insectes qui, si ils le peuvent, mangent même la laine des nos moutons.

Nous sommes impuissants chaque fin d’été alors que la nature promet largesse, nous redoutons leur passage avec anxiété.

Ils sont là on les a vu arriver à l’aube, sans rien pouvoir faire.

Nous somme calfeutrés et l’essaim se régale pendant que nous observons leur festin synonyme, de ventres vides, dans notre village

Pourquoi sommes nous ainsi punis?

Vous avez compris je fais référence au criquet pèlerins!

Des infos fort instructive ICI

Que cela ne vous empêche pas de découvrir le cadeau du jour.

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

17 commentaires sur “Pour l’atelier de Mandrine (décembre)

  1. Tu ne fais pas dans la gaieté aujourd’hui, mais ton histoire est bien construite et suit super bien ce début donné. J’aurais bien vu les rennes, moi 😀

  2. Un cadeau parfumé !
    Oh c’est terrible cette invasion de criquets qui dévorent tout sur leur passage ! Belle participation renée.
    Joyeux Noël à toi et à ceux qui te sont chers.
    Gros bisous
    Béa kimcat

  3. ils devraient s’ appeler criquets malandrins !
    Bon nous avons nos bandes de corneilles et d’ étourneaux, mais ils font quand même moins de dégâts
    Passe une bonne journée
    Bisous

  4. Bouuu, c’est pas gai, ton histoire !
    Allez, personne ne va mourir de faim : tout le monde s’affaire pour festoyer dans trois jours. (Sauf moi)
    Bon jeudi, avec la pluie !!!
    Bisoux, chère renée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *