Pour Khanel (si j’étais)

Si j’étais est un défi mis en place par Khanel.

Copy-of-Cloud-728x90

Et si j’étais…7 – un livre?

c’est donc le thème du mois de juillet

j’ai envie de parler d’un auteur né à Genève le , Joël Dicker, il est  suisse romand.

330px-PR_0044_JoelDicker_crop

Fils d’une libraire genevoise et d’un professeur de français – et arrière-petit-fils de l’homme politique Jacques Dicker, il suit sa scolarité à Genève, entre autres au collège Madame de Staël et part suivre le Cours Florent à Paris pendant une année avant de revenir en Suisse et d’étudier le droit à l’Université de Genève d’où, il sortira diplômé en 2010.

Il a été attaché parlementaire au Parlement suisse.

À l’âge de dix ans, il fonde La Gazette des animaux, une revue sur la nature qu’il dirigera pendant sept années et qui lui vaudra de recevoir le Prix Cunéo pour la protection de la nature et d’être désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par La Tribune de Genève.

Il écrit ensuite ses premiers textes. Une première nouvelle de trente-trois pages, Le Tigre, est remarquée en 2005 dans le cadre du Prix international des jeunes auteurs destiné aux 15-20 ans à Lausanne, et publiée dans le recueil des lauréats aux éditions de l’Hèbe.

En 2010, il reçoit le Prix des écrivains genevois pour son premier roman Les Derniers Jours de nos pères.

Joël Dicker publie son second roman, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, en septembre 2012, et obtient le Grand prix du roman de l’Académie française 2012. Il a fait partie de la sélection finale pour le Prix Goncourt 2012. Il reçoit le prix Goncourt des lycéens 2012. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_Dicker)

L’affaire Harry Quebert

la-verite-sur-l-affaire-harry-quebert-de-joel-dicker-fallois-l-age-d-homme_reference

 À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.(source http://www.babelio.com/livres/Dicker-La-verite-sur-laffaire-Harry-Quebert/409204

————————————————-

Le livre des baltimore

img_2585

que je lis en ce moment

parle  à nouveau de Marcus Goldman, qui raconte son histoire familiale, et notamment son lien avec deux de ses cousins, avec lesquels il a fondé le « Gang des Goldman ». De flashbacks en retours au présent, le roman se construit autour d’un mystérieux « drame », qui forme le cœur du roman. Dans Le Monde des livres, Eric Chevillard écrit à son propos : « L’ombre de Philip Roth plane au-dessus de cette laborieuse entreprise romanesque. Joël Dicker croit réécrire Pastorale américaine (Gallimard, 1999), mais il nous donne plutôt un nouvel épisode du Club des cinq honorablement troussé. »

Marcus Goldman est sans doute appelé à revenir dans de prochains romans de Joël Dicker. Pour l’heure, le premier tirage du Livre des Baltimore s’élèverait à 280 000 exemplaires, selon L’Express. (source http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/09/30/apres-l-affaire-harry-quebert-joel-dicker-publie-le-livre-des-baltimore_4778713_3260.html)

Et mon avis sur ces deux bouquins?

Je me suis plongée dedans avec délice même si le 1er et un peu déroutant avec ces retour sur le passé, deux histoire formidablement construite.

A lire absolument (ici vous trouverez le Site de l’auteur)

Enregistrer

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

31 commentaires sur “Pour Khanel (si j’étais)

    1. Il est dur de rentrer dans l’histoire au début avec ces retours en arrière toutefois c’est un super bon bouquin, d’ailleurs, c’est en le voyant chez toi que l’idée d’article m’est venue d’autant que j’ai lu les deux. Bisoussssssssss

  1. Comme quoi, le talent ne dépend pas de l’âge ! bravo à cet auteur.
    C’était un petit passage entre deux balades pour te saluer. Je profite de cette pause pour changer d’hébergeur pour mon blog. Je te donnerai la nouvelle adresse bientôt. Espérant que tu profites bien de cette période estivale, bien amicalement.

    1. Ouille tu quitte APLN Clara????? ça en fait du monde qui pars….Oui je profite un max et j’attends donc ta nouvelle blog adresse. Bisous bisous

  2. ta critique est tres bonne, ce jeune ecrivain semble avoir toutes les qualités pour être lu …je vais me procurer un de ses livres, bon weekend et grosses bises

    1. René, il fait commencer pas le 1er que je cite l’affaire car après c’est le même narrateur qui relate l’autre histoire sans que cela ne soit une suite mais c’est plus sympa. Bisousssssssss

  3. Chère amie !
    Tu nous décris cet auteur
    d’une façon magistrale
    le désir de le lire démange!
    En plus d’être bien né
    Il a de nombreuses qualités
    et.. mon dieu
    Qu’il est beau !!

  4. Merci pour tes conseils, mais il fait tellement beau que je n’ai pas trop envie de bouquiner …
    Bon week end, avec la clim’ … ou pas. 😉
    Bisoux, renée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *