Poésie du mardi de lady (Gitan) et scène de rue de Covix

 La poésie du mardi a pour thème Bohémiens- gitans-manouches  thème qui estproposé par Zaza

Charles CROS
1842 – 1888

Tsigane

Dans la course effarée et sans but de ma vie
Dédaigneux des chemins déjà frayés, trop longs,
J’ai franchi d’âpres monts, d’insidieux vallons.
Ma trace avant longtemps n’y sera pas suivie.

Sur le haut des sommets que nul prudent n’envie,
Les fins clochers, les lacs, frais miroirs, les champs blonds
Me parlent des pays trop tôt quittés. Allons,
Vite ! vite ! en avant. L’inconnu m’y convie.

Devant moi, le brouillard recouvre les bois noirs.
La musique entendue en de limpides soirs
Résonne dans ma tête au rhythme de l’allure.

Le matin, je m’éveille aux grelots du départ,
En route ! Un vent nouveau baigne ma chevelure,
Et je vais, fier de n’être attendu nulle part.

A mon regret je n’ai aucun cliché pour illustré la scène de rue de Covix avec des manouche gitans, bohémiens. Par contre les manèges (dans les fêtes foraine) sont souvent tenus par des gens du voyages, même si, celui-ci j’en ai peur, n’en fasse pas partie.

Cliché pris le 23 octobre lors de la foire d’automne du village.

C’est quand même un clin d’œil au thème de Zaza, puisque j’aime associé ces deux défis.

Bonne journée

 

 

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

48 commentaires sur “Poésie du mardi de lady (Gitan) et scène de rue de Covix

  1. tres bien ce poeme chere Renée, les bohémiens eternels incompris, vivant en marge de la société, hier avec une roulotte tiree par un cheval, maintenant une caravane tractée par une Mercedes , ressources toujours peu claires ! une autre vie, tu as choisi une bonne image, souvent ces manèges sont gérés par des gens du voyage! bon mardi bisous

    1. René, leurs ressources sont clairs il me semble ça rapporte les fêtes foraine vu le tarifs des billets…J’avoue que j’aime assez leur mode de vie, pas d’attache si ce n’est le clan et soudé en plus. douce journée bisous

  2. Les manèges sont par définitions tenus par des gens qui voyagent d’une contrée à l’autre pour mettre du baume au cœur des enfants et alléger le porte -monnaie des parents 🙂
    Bonne journée
    Merci aussi pour ce poème
    Bises

    1. Mettre du baume aux cœurs de enfants je ne sais pas mais alléger la poche de papa maman j’en suis sûr! C’est pas donné ces manèges. douce journée bisous

  3. Liberté, liberté chérie! Ces gens connaissent bien ça. Et moi qui pleure ma maison. Quelle tristesse! eux ne s’accrochent pas à ce genre de détail qui n’en est pas un pour moi.
    Bonne journée Renée!

    1. Yvette peut-être devrais tu te dire que ma foi le jour où on est rappelé plus haut on ne prend rien avec soi….Perso je pense comme ça et donc ne m’attache pas aux choses, en plus depuis que je suis jeune je bouge d’endroit ça aide…Bisousss

  4. Bonjour,
    Merci pour ta participation, double avec le défi de Lady, des défis réussis, le poème un ressenti des voyageurs au long de l’année et ma fois, ce manège y a bien sa place, il semble lui aussi voyager.
    Bonne journée
    Bises

      1. Oui travail pour moi comme toujours tu sais bien… 😉
        Belle semaine à toi, j’espère tu profites un peu.. ici temps gris et pluie, pas top…

        1. he oui je sais mais j’espère t’entendre dire que tu pars en voyage t’as rencontrer le grand amour enfin la belle vie quoi!
          Bof routine routine…le temps vient a la pluie alors..Bisous douce soirée

  5. oui Renée tu as bien travaillé-
    les manèges sont tenus par les gens du voyage–
    le poème — triste la chute et je suis fier de n’être attendu nulle part-
    merci-
    bon mardi- bisous-

  6. Un très beau poème, mais de qui ???
    Les gens du voyage sont une « race » à part que j’ai beaucoup côtoyée quand on faisait les marchés.
    Il faut les connaître … et savoir les apprécier.
    Pour ma part, ils nous ont beaucoup aidé …
    Bon mardi, toujours mi figue, mi raisin …
    Comme moi, qui attends encore des nouvelles.
    Bisoux, ma renée ♥

    1. C’est marqué Dom de Charles CROS qui vécut de 1842 à 1888…..
      Leurs mentalité est différente mais ils sont *famille* et soudé…le clan c’est sacré en plus d’être libre dans leur tête…
      Il faut laissé le temps que tous soit examiné et tu ne dois pas être la seule dans le même cas, même si c’est barbant..patience Dom. Ici ça tourne a la pluie gentiment. Bisous douce journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *