Embrasser l’Inconnu de Aurélie Delahaye

Embrasser l’inconnu est l’histoire d’une révolution intérieure.
Ne trouvant pas de sens à son quotidien professionnel et voyant trop de résignation autour d’elle, le 1er mars 2015, Aurélie quitte tout : son job, son appartement, Paris, ses amis et sa famille.
Elle se lance dans l’aventure pour aider les gens à renouer avec le bonheur et espère ainsi elle-même trouver sa voie. Elle entreprend alors un projet dont elle ne sait pas où il la mène et qui la guidera sur des chemins jusque-là inconnus.
Elle voyagera à travers l’Europe, où elle fera sourire des milliers de personnes, puis prendra la route dans un ancien camion de pompier aménagé qui deviendra sa maison neuf mois durant.
Jusqu’au jour où, alors qu’elle était partie pour aider les autres, elle trouvera le sens qu’elle avait toujours cherché à son quotidien.
P.S histoire vécue donc intéressante …Aurélie Delahaye a fait des études de droit puis une école de commerce. À sa sortie, elle range quelques-uns de ses rêves au placard et commence à travailler en entreprise. Elle passera par tous les types d’entreprises pour essayer d’y être heureuse : la grande boîte renommée, la PME familiale et la start-up à la pointe de la technologie. En vain.
Depuis son entrée en école de commerce, elle se passionne pour l’improvisation théâtrale et se produit dans des petits théâtres parisiens. Le 1er mars 2015, elle décide de remettre ses rêves au coeur de son existence et fait de sa vie une improvisation en se lançant dans  » Ordinary Happy People « .

Marche après marche ; lutter pour revivre de Geoffrey Agostiniano

Alors que j’étais en première année de médecine, je remarquai que plus j’allais travailler à la bibliothèque universitaire et plus j’utilisais mon temps à écrire au sujet d’un accident qui me tourmentait l’esprit. Au fil des pages, je vous raconte une bouleversante histoire, la mienne, avec toute ma sincérité et mon ressenti. Mêlant joie et profonde tristesse, je vous amène dans le récit d’un homme, obstiné par une seule chose : REVIVRE. Vous découvrirez dans cet ouvrage le long chemin que j’ai parcouru pour devenir celui que je suis aujourd’hui. Ce, grâce au soutien incommensurable de mes proches, sans qui je n’aurais pu trouver autant de hargne. Sans négliger l’appui inattendu de cet homme célèbre pour qui j’éprouve de l’admiration : Michel Delpech. Ceci est un témoignage, un hommage, une leçon de vie. Farceur, créateur et comédien de petits sketchs pour sa famille, rêveur et imaginatif, le sport, la comédie, les amis et la famille étaient son univers. Entouré de deux sœurs et un frère, son enfance fut emplie de bonheur. Mais, victime d’un grave accident de la route, sa vie bascula. « Je découvris un sentiment inconnu jusqu’alors : être un patient. Histoire vécue c’est ce qui rend se livre poignant

Jusqu’a ce que la mort nous sépare de Tismae Enel

Éva pleure et hurle.
Elle le supplie d’arrêter, mais Greg ne l’écoute pas et continue de cogner. Toujours plus fort…
Les coups, Éva connaît. Elle ne compte d’ailleurs plus le nombre de fois où elle a terminé à l’hôpital. Mais elle dit stop, car elle ne veut pas mourir.
Alors, elle fuit sans se retourner.
Seule, dans une ville où elle ne connait personne, Éva se reconstruit.
Après de longs mois de travail sur elle-même, elle rencontre Tom. Tous deux se fréquentent et la jeune femme reprend confiance. Elle est heureuse et compte bien en profiter.
Puis la roue tourne et tout bascule. Le cauchemar prend alors une autre forme que celui qu’elle avait quitté, mais cette fois, saura-t-elle en réchapper ? Excellent bouquin

 

Il fallait me laisser mourir de notre amie, Séverine Vialon

Un troisième corps de femme est retrouvé dans le bois des Gâts, site naturel remarquable de Châteaudun. Égorgées, le corps mutilé, ces femmes n’ont aucun lien entre elles et sont dissimulées dans la végétation. Le meurtrier ne laisse aucun indice pour l’enquête de la capitaine Thébault, nouvellement affectée à la brigade de gendarmerie de la ville.
Son combat pour se faire accepter dans une équipe d’hommes, une affaire qui lui échappe. Parviendra-t-elle à résoudre ce qu’elle ressent comme un examen de passage pour s’établir dans cette ville ? Complètement différent de ce qu’elle a publié jusqu’à ce jour mais il est vraiment prenant, bravo Séverine.

 

L’infernale randonnée de notre amie EvaJoe

Mario jeune homme au passé trouble et agité abandonne son entreprise pour randonner sur le GR5 de l’Alsace à la Méditerranée. Il rencontrera des morts en chemin et, des femmes, auxquelles, il prouve qu’il est le mâle, des hommes qui ne sont pas si gentil que ça. La mort rôde sur son passage est-il un assassin ?  Livre qu’elle a soumis sur son blog mais qui a été remanié, j’avoue que ce Mario, me glace le sang !

 

 

En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Vous voulez rire un bon coup ? c’est le livre qu’il vous faut (même si, il a a des moments durs)

Lectures de janvier

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, j'ai grandi en Suisse ou je vis. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 14 et demi ans. Chipie la bien nommée.

46 commentaires sur “Lectures de janvier

  1. Et voilà j’ai encore raté plusieurs billets , ah ces news qui jouent à cache cache !
    Encore un beau bilan de lecture Renée , je n’ai lu que le dernier des ouvrages présentés , j’ai bien aimé aussi .
    à bientôt dans le prochain billet
    Bises

  2. Bonsoir Renée, ma lecture en ce moment est basée sur la vie de Dora Maar une des muses de Picasso, le premier est « Moi, Dora Maar » de Nicole Avril elle l’a écrit en roman, je l’ai bien aimé, le second que j’ai commencé qui est bien écrit et plus documentaire est « je suis le carnet de Dora Maar » est de Brigitte Benkemoun.
    Amicalement

    1. Julie comme je n’ai jamais aimé Picasso je doute que ce genre de lecture me plaise….Il en faut pour tout les goûts. Bisous

      1. Salut Renée si tu l’avais fréquenté comme les femmes qui ont vécu avec lui non seulement tu l’aimerais pas, sa peinture incluse, mais tu le détesterais, sauf qu’elles en étaient dingues et lui ultra misogyne et pourtant elles en redemandaient. Les goûts, les couleurs chacun a ses préférence, en ce qui concerne la lecture je ne me permets dans suggérer d’y jeter un œil qu’à mes amis proches dont je connais les goûts, par contre si l’on me pose la question que lis-tu actuellement? je réponds et si en plus je me régale je le dis aussi, j’aime beaucoup la vie des gens hors du commun et un peu, beaucoup quelquefois, déjantés c’est ce qui leur donne une personnalité si particulière souvent ils ne sont pas très sympathiques avec ceux qui les approchent, par contre leurs relations amicales sont souvent elles aussi pas plus dans la norme, ils y a aussi ceux qui admirent et vives pécuniairement de leurs œuvres. Mes goûts personnels de peintures sont pour le figuratif particulièrement l’époque Renaissance bien-sur, l’impressionnisme, le fauvisme, l’abstrait de Matisse je suis assez classique dans mes goûts, Picasso dans sa première période me plait aussi, sinon je cherche à comprendre ces recherches que lui et tant d’autres ont faites plus cérébrales et quelquefois ou l’on se demande si l’on est pas pris pour des imbéciles ça c’est quant je vais au musée d’art moderne de St Etienne malgré tout il y a toujours quelque chose qui m’a parlé et qui me montre ou en est notre monde, et puis chaque individu a ses raisons. Excuse ma longueur on m’a rien demandé et j’ai répondu quand même. Amicalement.

        1. tu as très bien fait d’exprimer tes opinions qui révèle un peu de ta personnalité aussi alors merci de l’avoir fait Julie.
          J’aimais bien Picasso dans ces première oeuvres aussi mais ne comprend pas ces autres et j’avoue ne pas chercher a comprendre, sans doute devrais mais pas franchement envie de me prendre la tête tout bêtement….
          par contre en regardant un tableau ou j’aime, ou pas et peu m’importe sa période ou courant, le feeling est plus important pour ma part. Voilà Bisous doux jeudi

          1. Tout à fait d’accord Renée ce sont nos émotions qui compte, d’ailleurs les artistes eux retranscrivent leurs émotions aussi, rien ne vaut ce ressenti qui nous submerge. Amicalement.

  3. Ben nan Renée, je lis très très peu… je donne ma préférence à la BD, un magazine télé/semaine… toute gamine j’ai jamais aimé cela à la folie, par contre, écrire ,-) bises

  4. Coucou Renée
    De quoi se détendre avec ses lectures
    Il y a des titres qui m’interresse donc je vais voir ça!!!
    La lecture est un bon moyen d’évasion
    Bon dimanche et merci pour les recommandations bisous

    Cocopaillette

  5. bonsoir Renée , ah oui que de bonnes lectures ! ça plait à Danièle , moi je ne lis pas ! ton fond de blog a une photo magnifique ++++ bisous beau weekend A+

  6. Merci pour la présentation de tes lectures.
    Je note !
    Celui de Geoffrey Agostiniano « Marche après marche » me tente beaucoup d’autant que j’ai toujours été admirative de Michel Delpech.
    Bisous du samedi Renée

  7. Quel choix, il y en a pour tous les goûts!
    Les livres témoignages me plaisent beaucoup mais je prends quand même note de tous les titres.
    Bises du soir
    Mireille du sablon

  8. Je dois t’avouer que je n’ai que survolé : j’ai déjà une longue liste de lectures recommandées par les aminautes et… je ne lis pratiquement pas! 😉 Tu ne t’es pas ennuyée avec toutes ces lectures captivantes! Bises et belle journée.

  9. J’ai lu « En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut », je ne suis pas certaine de dire comme toi que ce livre m’a fait rire un bon coup… Je ne pense pas que le fils l’aie vécu en riant…

    Pour les autres, les deux premiers m’intéresseraient mais actuellement je n’arrive pas à lire tous ceux que j’ai en attente… Alors plus tard peut-être ????
    Je viens de terminer le livre d’Obama « Une terre promise », c’est vraiment très intéressant.

  10. Tu vas me trouver bizarre quand je t’aurai dit à quel point ça m’angoisse de voir tous ces romans que j’ai envie de lire et dont je ne connaitrais pas la teneur parce qu’il est impossible de tous les lire. Je suis la bibliothécaire du village, ça me permet de m’adonner à ma passion de la lecture. Mais j’aurai envie de tous les lire.
    Bonne après midi Renée

  11. Bonjour
    Merci pour ses idées de lecture!
    Moi j’ai terminé un livre qui s’intitule The miracle morning de Hal Elrod. C’est un livre sur l’évolution personnel.
    Bisous

  12. bonjour
    et bien tu as beaucoup lu…de plus des sujets bien différents et certains toujours d’actualité comme ces femmes battues ! et dire qu’on se dit civilisés
    bisous

  13. Il est évident que lorsqu’ on écrit en prenant sa propre vie comme base, on a toute la matière nécessaire , mais c’ est bien aussi quand on laisse trotter son imagination, quitte à faire frissonner le lecteur !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  14. Des lectures très variées, tu lis vraiment beaucoup !
    Moi beaucoup moins, seulement 3 livres, ce qui raccourcit déjà bien mes nuits …
    Bon week-end, bisous.
    Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut