Lectures d’août

La vallée du lotus rose de Kate Mc Allistair

Une jeune aristocrate anglaise découvre l’Inde au temps des colonies : un roman d’amour et d’aventures, plein de rebondissements.
Passions en terres d’Asie 1918. À 16 ans, Jezebel Tyler, orpheline issue de l’aristocratie anglaise, part aux Indes rejoindre son tuteur, un archéologue de renom. Ce dernier compte la marier au baron von Rosenheim, qui financera en échange ses recherches liées à une cité disparue. A bord du luxueux paquebot qui la mène à Calcutta, Jezebel se lie avec Olga Obolenski, duchesse russe fantasque, qui lui enseigne les usages du monde, tout en l’encourageant à prendre en main sa destinée. Durant la traversée, elle fait aussi connaissance de Jan Lukas, un aventurier dont le charme la subjugue.Au Bengale, elle découvre, prise au piège, que son futur époux est un trafiquant d’opium notoire, au caractère tyrannique. Et malgré la délicatesse du prince Charu, qui la courtise, elle ne parvient pas à oublier Jan…Des jardins de Darjeeling aux mangroves des Sundarbans, ce premier volume de la trilogie du Lotus rose met en scène une héroïne attachante, déterminée à échapper au carcan de son éducation pour vivre sa vie.
Un bon roman dépaysant à souhait de 861 pages, quand même…

 

Une fille comme elle de Marc Levy

New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…
Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

 » Quelle distance nous sépare, un océan et deux continents ou huit étages ?
– Ne soyez pas blessant, vous croyez qu’une fille comme moi…
– Je n’ai jamais rencontré une femme comme vous.
– Vous disiez me connaître à peine.
– Il y a tellement de gens qui se ratent pour de mauvaises raisons. Quel risque y a-t-il à voler un peu de bonheur?  Un très bon moment lecture

 

Le malheur du bas de Ines Bayard

« Au coeur de la nuit, face au mur qu’elle regardait autrefois, bousculée par le plaisir, le malheur du bas lui apparaît telle la revanche du destin sur les vies jugées trop simples. »

Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d’une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant.

Et dérangeant il l’est dès le départ, ce n’est qu’à la lecture qu’on comprend. Bien que la fin m’aie laissé un peu sur ma faim, je conseille.

 

De Kaboul à Calais de Wali Mohammadi

Ils sont des milliers chaque année à quitter l’Afghanistan et à affronter tous les dangers pour émigrer clandestinement : obligés de franchir déserts et montagnes, de traverser un ou deux bras de mer, ils mettent souvent des mois pour atteindre leur but – Calais, ultime porte avant l’Angleterre -, quand ils y parviennent.
Wali Mohammadi a été l’un d’eux. Orphelin – son père, emprisonné par les talibans, est mort sous la torture, sa mère a été tuée par une bombe sur un marché -, il a quitté Kaboul à l’âge de quinze ans, car il n’avait plus rien à perdre, sauf la vie.
Il fait ici le récit de son périple – à pied, à cheval, en bus, en train, en bateau, en camion -, de Kaboul à Calais via le Pakistan, l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie, la France… Il raconte les espoirs, les angoisses d’un clandestin, et toutes les péripéties de son voyage. Il dénonce le système des passeurs, véritable économie fondée sur la contrebande d’êtres humains. Il décrit aussi le sort d’un sans-papier, sauvé, dans son cas, par une rencontre heureuse. Une famille de Calaisiens prendra le risque de l’accueillir et lui offrira la chance de mener une nouvelle vie, en France. Un très beau livre qui je crois avait été conseillé aussi par Brigitte ou Manou ou, les deux!

 

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard

« Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m’y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. »

Léna n’en revient pas. Comment sa mère, qui l’a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu’elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu’on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d’avancer…Encore une bonne lecture que je conseille

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

48 commentaires sur “Lectures d’août

  1. Les lectures sont variées et je vais en noter plusieurs.
    Je vois que tu as une yorkshire, elle ressemble à Higgins qui a 8,5 ans.
    Ma Fifille nous a quitté en Décembre 2018, et elle me manque énormément.
    Bonne soirée et merci pour la visite.
    Bonne participation chez Écureuil bleu

  2. Des romans très variés, un florilège qui donne envie, c’est mon sentiment
    Merci de nous allécher
    J’adore lire et j’ai tant de livres en attente, fichtre, il faudrait avoir dix yeux et cinq cerveaux, au moins, sourires!
    prendre du plaisir, c’est bien là l’essentiel
    Gros bisous et merci du partage
    Cendrine

    1. Mais si Jacqueline sinon je ne le dirai pas….je lis assez vite et vu les insomnies ça aide! enfin a la lecture. Bisous soleil de retour

  3. tout ne peut pas plaire à tous….alors tu as bien raison de le dire…..hier journée avec un temps frais, presque froid, donc pas pu manger dehors…dommage, mais tout s’est bien passé….je te souhaite un doux début de semaine

    1. C’est un peu un roman dis eau de rose mais j’ai bien aimé et ça change
      Oui Lévy j’aime aussi beaucoup. Bisous pareil à toi Véronique

  4. Coucou Renée,
    Je viens d’essayer et ça fonctionne merci pour ton aide
    Dans tes lectures d’août Levy serai ma lecture et ‘la vie est belle et drôle à la fois ‘
    Bon dimanche et contente d’être arrivée jusqu’ici 🙂 bisous

    Cocopaillette

    1. Super Coco ton com est là ..rire.

      je modère les coms est donc ils ne s’affichent qu’une fois que j’ai répondu car j’ai aussi des spams qui ne vont pas dans le dossier des spams et je ne veux pas qu’ils s’affichent justement…

      Levy est bien c’est pas le premier que je lis et j’avais aimé les autres aussi. Bisous douce journée

  5. Coucou Renée, comment vas tu ! j’ai lu le premier livre, la vallée du lotus rose, je ne l’ai pas terminé, trop rose pour moi. une amie, écrivaine me l’avait conseillé. je lirai prochainement le Marc Lévy. et j’ai noté les autres merci du partage. actuellement je suis dans l’historique je viens de terminer « la regente noire » de Franck Ferrand et je vais commencer « Madame Catherine  » du même auteur. je lis beaucoup heureusement nous avons a Feurs une médiathèque trés fournie.
    bon dimanche a toi, ici c’est gris. bisous

    1. Tu est plongée dans des lectures sérieuse Mounelouna mais il en faut aussi entre deux…
      Pourtant il est bien et ça change des policiers. Bisous pareil à toi

  6. J’espère que tu vas bien, je suis passée chez toi et ca fait plusieurs fois que j’essaie de laisser un commentaire et je ne peux pas!!

    Peut etre que je suis la seule mais je ne comprends pas..

    Je préfère te prévenir et j’espère pouvoir revenir trés vite pour laisser des coms bon week end ici un vrai temps d’automne mais la terre en a besoin bisous

    Coco

    1. Coucou, je viens de te répondre par e-mail avec explication et printscreen…..J’espère que maintenant tu comprend mieux et désolée du désagrément. Bisous bisous

  7. … le dernier livre me plaît déjà de par le résumé … et pourquoi pas les autres?!
    Merci pour tes conseils de lecture.
    Bon dimanche!
    Bises de Mireille du sablon

  8. tu t’en serais douté, je choisis de Kaboul à Calais, en me disant qu’un garçon ayant subi en Afghanistan la folie islamiste , ne devrait pas représenter un danger dans un pays chrétien !
    Ce serait aussi une solution que de propoer aux pro immigration de recueillir un immigré
    Passe un bon dimanche
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *