#La photo du dimanche, automne

Magda nous demande de parler d’automne, il me revient un souvenir d’enfance lié à cette période, mais pas que.

En pension en dehors de Genève, à Genthod genthodplus précisément chez un couple déjà plus très jeune, nous étions environ 18 gamins de 4-5 ans à 14 ans, dont ils s’occupaient à plein temps.

Une maison de 2 étage, en bas la cuisine réfectoire qui servait aussi de salle d’étude pour les devoirs ou de jeux suivant les heures,  en haut des chambre ou nous logions par 4 par chambres.

Ce couple avait fait à chacun de nous une tirelire (bancaire) et, nous devions allez chercher suivant les périodes, papier/cartons ou en automne justement les glands_35 et les marrons.

marron

Ceux-ci étaient revendus en tant que nourriture pour cochons. L’argent récoltés était ensuite soigneusement répartis entre chacun et mis dans la tirelire, qui était vidée par la banque et mis sur carnet d’épargne.

 

 

 

 

Noix

0b592a9e Noisettes

88898045

et châtaignes,

Sweet chestnut Castanea sativa nuts and capsule

pour notre consommation.

En été au 1er aout nous vendions aussi les insignes de cette fêtes (avec un pourcentage sur les ventes) nous avons aussi vendu des oranges pour je ne sais quelle occasion. Bref pour nous permettre de récolter quelques sous, tout était fait, en prévision du futur.

De longues balades en forêts pour ramasser le bois que nous débitions pour le chauffage de l’hiver et le fourneau de cuisine, ou simplement pour le plaisir.

Ces virées en France pour achetez du beurre (moins cher) tous à vélos, car pour tante Louise (puisque c’est ainsi qu’elle nous demandait de l’appeler) hors de question de nous servir de la margarine au petit déjeuner.

Je garde un souvenir ému et bon de ce couple ainsi que, de la manière dont nous étions traité. Tous à la même enseigne les grands, aidant les plus petits. Participant aux corvée de ménage ou lessive. Même parfois à la cuisine, surtout le dimanche battre la crème du gouter, qu’il nous arrivaient de trop battre!

anteketborka.com_photo_dimanche_2016

C’était ma participation à la Photo du Dimanche

Une page au sujet de ce petit rendez-vous photographique se trouve ICI, si vous voulez participer ou tout simplement en savoir plus. Le groupe Facebook de l’événement est ICI,

P.S.

sur l’image Google Eatrh, les lieux ont beaucoup changé depuis mon enfance, il n’y avait pas toutes ces maisons…

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

48 commentaires sur “#La photo du dimanche, automne

    1. je vais bien sûr aller voir tous cela, désolée du retard de réponse j’ai bouclé l’ordi samedi vers 16H30 et étais absente dimanche jusqu’à tard….Bisous et merci Magda

    1. Non c’était une pension. Nous allions à l’école au village en bas. Je pense que ces gens avait fait pension dans leur maison car elle était grande etleurs enfants n’étais plus au nid, mis a part un fils adoptif qui avait déjà à l’époque 18 ans…
      ils devaient quand même aimés aussi les enfants et en plus ça faisait un revenu non négligeable. Bisoussss

  1. Ton billet est très touchant ! Ça devait être une magnifique période pour toi !! As-tu gardée contact avec ce couple ? Merci mille fois pour ta participation, toujours très appréciée !!! Mes amitiés toi ma chère !

    1. Non Magda est pour cause, ils sont décédés les deux. Monsieur lors de ma vie en Grèce, elle je l’ai revue sur son lit de souffrance mais, n’ai pas été prévenue de son départ. Bisous bisous bon début de semaine

        1. Magda c’est pas triste je trouve ces personne sont décédées c’est vrai mais elle étaient très âgées aussi, elles ont donné du bonheur à plus d’un gamin!…Bisousssss

  2. C’était une belle période – On se contentait de peu – et la nature était notre principale source de richesse – Tu étais dans une très bonne famille – Bon dimanche – Bisous

  3. Un très beau souvenir d’enfance…émouvant et tu as raison de dire qu’à l’époque les grands aidaient les petits au lieu d’en faire des souffre-douleurs comme c’est le cas aujourd’hui. On nous apprenait le respect et la tolérance. Je te vois bien… trop battre la crème tiens, du coup c’était inutile de partir à vélo chercher du beurre puisque vous l’aviez fabriqué vous-même 🙂 Merci pour ce tendre témoignage du passé.
    Bisous et un très beau dimanche

    1. Manou, une époque qui semble révolue (celle du respect et de l’aide) mais si elle l’est c’est aussi faute de bonne éducation, ce que nous avions dans ces temps là!
      Oui c’est vrai mais ce beurre là était moins bon quand même…..Enfin à mes yeux. Bisous bisous bon début de semaine

  4. Coucou Renée
    Je réponds à ta question…Modibo habitait à Kita kourou au Mali… je garde précieusement ce que j’ai de lui…
    Merci pour tes mots pour lui à petit ange, il a rejoint mes fistons.. Comme j’ai un gros chagrin de l’avoir perdu, j’ai quitté l’association pour une autre celle de la ligue contre le cancer…Il existe toujours un moyen d’aider les autres…
    bisous et bel aprés-midi

    1. Arlette, comme cela tes fils et ce petit sont frère au paradis….
      Merci de m’avoir dit d’ou il était car ce prénom m’étais totalement inconnu.
      La ligue contre le cancer est tout aussi importante, et de toute façon on ne peux faire partout le bien même si, souvent on voudrait bien. Bisous bisousssss

  5. Bonjour Renée,
    C’était une époque où les jeunes avaient le respect. Un couple qui avait du courage car ça ne devait pas être facile tous les jours. Aujourd’hui je pense que ce serait impossible … Je garde de bons souvenirs de mes années de pension. Passe un bon dimanche, bises Véronique

    1. C’est pas facile les pensions autant pour ceux qui les tiennes que pour les enfants. Il n’en reste pas moins que c’est la seule pension ou c’était *humain* chez les sœurs ce ne l’était pas…grand dortoirs uniforme ternes…Tu as de la chance si tu à été dans de bonnes pensions. Bisous Véronique doux dimanche

  6. Quel merveilleux billet Renée
    Et cette note automnale
    me rappelle le bon vieux temps
    Les soirée au coin de la cheminée
    @ humer les châtaignes danser dans la poêle à trous …
    Bon dimanche 🙂

    1. Dans le temps en ville, les rues aussi embaumait les châtaignes cuite doucement, maintenant on ne sent plus rien elle doivent être pré cuite c’est pas possible! doux dimanche bisoussss Rose

  7. Coucou Renée, C’est sympa les balades en forets, puis le principe de vendre, ça donne un premier contact avec le travail pour les jeunes… 😉
    Je te souhaite un bon dimanche…

    1. Hello Christophe comment vas en ce dimanche, du boulot un peu une balade en foret justement?
      J’en convient c’est sympa mais pour autant qu’il ne fasse pas froid, et ça caille de pus en plus….C’était un peu abrupte le changement de température cette année….Bisous doux dimanche à toi, vous

  8. un souvenir d’enfance que tu sembles aimer, un peu comme une colonie de vacances à plein temps.
    merci pour ton récit.
    très belle journée, bises
    danièle

  9. Coucou Renée, ouf pas une, Cosette tout de même, eh oui une façon de faire avec « ses » gamins, apprendre à aimer le travail en dehors de l’école aussi et faire son bas de laine, dans la vie faut être comme l’écureuil, prévoyant, merci, bises

    1. Si toutes les pensions pour enfants étaient comme ça, se serait le paradis Trublion, mais c’est fermé de longue date car ils sont décédé les deux. Bisoussss

  10. Un beau souvenir tendre et nostalgique.
    Merci pour ce partage.
    Bon dimanche, tristounet et dans la grisaille, mais c’est la saison …
    Bisoux, chère renée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut