Défi 318 et 319 (Evy) Défi 154 (Ghislaine)

Depuis pas mal de temps la météo était au beau fixe. Il faisait même chaud pour la saison, bien qu’un vent ait soufflé toute la journée, lui a fait du feu.

Un rapace blanc planait doucement en dessus des arbres.

 

 

 

Le soir venu, une lumière rougeâtre c’est étendu sur le voisinage et l’enfer c’est déchaîné.

Une scène apocalyptique se dévoile, la région est en feu. Les enfants de frayeurs ont commencé à pleurer alors que les parents les faisaient sortir rapidement.

On a entendu des plaintes monter des animaux pris aux piège de flammes, c’était horrible.

Jusqu’à l’aurore, les canadairs on fait des va et vient, on les voyait frôler les flots et larguer l’eau sur ce paysage qui fut dévasté en une seconde.

Au matin on a vu les habitants, tel des fantômes errer dans les ruines alors que retombait comme, des flocons, la cendre sur leur pas et, la fumée dessiner encore des arabesques dans l’air, par endroit…

Les maisons, que les femmes avaient rénovées et fait blanchir à la chaux il y a peu sont, maintenant noir et pour la majorité détruites. Tout est à reconstruire.

L’avenir ne s’annonce pas serein il ne faut pas se mentir ! Comment s’en sortir certains ont tout perdus.

Peur eux le temps s’est arrêter à cause d’une imprudence, d’une petite étincelle ce jour-là.

Pour l’instant, dans le hall de la marie de la ville proche, des vivres sont distribuées, des cases éphémères sont  montées pour les abriter. Certains sont assis sur un banc l’air hagard, on observe d’autres essayer de tricher pour un sac supplémentaire, trop de bouches à nourrir que voulez-vous!

C’est irréel de voir ces collines nues et se dire que les enfants d’aujourd’hui seront adultes quand, les arbres auront à nouveau pu grandir.

Il est à craindre que beaucoup quittent la région pour aller chercher le nirvana dans les grandes villes, on entendra moins de cris joyeux au bord de l’onde, les soirs d’été.

Une Sensations de révolte et d’impuissance me prend, devant la bêtise humaine qui elle, n’as pas l’air de déranger l’écoulement du temps !

Texte inspiré par les feux cités ICI.

Défi 318 de  Chez Evy le Thème est :  » L’étincelle  »

Les 10 mots imposés : Nourrir, Pleurer, Grandir, Serein, Déranger, Déchaîner, Monter, ScèneSeconde, Blanchir

Pour le 319 le thème est :    » Le temps s’est arrêté  » Les 10 mots imposés : Arabesque, Sortir, Onde, Flots, Aurore, FantômeFlocon, Sensations, Nirvana, Ondes (onde 2 fois ??)

Pour le défi 154 de Ghislaine  Les 8 mots imposés : case, hall, banc, lumière, rénover, tricher, mentir, craindre. Ou, le ressenti sur cette image (pour moi un ressenti avec cette image) et ou, thème météo !

 

 

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, j'ai grandi en Suisse ou je vis. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 14 et demi ans. Chipie la bien nommée.

59 commentaires sur “Défi 318 et 319 (Evy) Défi 154 (Ghislaine)

  1. C’est une horreur ces incendies !
    Hier je voyais un reportage sur la Californie, plus une goutte d’eau ou presque, ça recommence à bruler mais là c’est la sècheresse pas une erreur humaine.
    Ca fait peur ces catastrophes.
    Bonne semaine.

    1. Si l’agriculture intensive qu’il font n’était pas là ils auraient aussi plus d’eau Claudie j’ai vu un reportage en ce sens. Bisous

  2. Bonjour Renée,
    Le feu est si ravageur et ton texte est si réaliste .Une fois qu’il a été maitrisé , il ne reste que désolation et les yeux pour pleurer et essayer de recommencer une vie.
    En tout cas, j’aime beaucoup ta façon de manier les mots et de faire de deux défis en un BRAVO!!
    Bonne semaine avec du soleil c’est l’été bisous

    Cocopaillette

  3. Voilà un récit qui ne laisse pas indifférent et qui me rappelle notre tristesse lors des immenses incendies qui ont ravagé une partie de la côte californienne qu’on avait tant appréciée… Incendies qui ravagent aussi nos forêts l’été venu… inconscience des gens, incendies volontaires, tout s’en mêle pour continuer le saccage de notre environnement…
    Bisous et bon dimanche

  4. Eh bien dis donc, Renée, on peut dire que tu as mis le paquet avec ce texte !
    Non seulement tu as fait l’exploit de réunir et de réussir 3 défis d’un coup, mais en plus tu nous as fait vibrer et frissonner d’effroi devant cette catastrophe que sont les grands incendies, détruisant d’un coup des vies entières, en même temps que la faune et la flore.
    Un texte très émouvant qui ne peut nous laisser insensibles.
    Bravo pour ces défis réunis et parfaitement réussis.
    Gros bisous

  5. Tout d’abord, bravo d’avoir réussi à rassembler trois défis en un seul texte !
    Ensuite, ce que tu as écrit nous rappelle douloureusement que chaque année, hélas, nous entendons les mêmes infos, sur ces incendies souvent dus à l’imprudence, voire à la négligence !
    Des vies détruites, la nature saccagée ! Un désastre humain et écologique !
    Bon week end
    Bisous

    1. C’est hélas trop souvent le cas a se demander ce que certains ont dans la tête? des pois chiche…..Bisous doux dimanche Anne-Marie

  6. Hélas trop souvent les feux commencent à cause de l’insouciance et l’irresponsabilité de certains, c’est tellement triste quand on voit les dégâts que ça peut faire …
    Belle soirée, bisous.
    Cathy

    1. Ils faudrait que cette insouciance soit enfin punie et sévèrement peut-être mais, parfois il faut les attraper ces inconscients. Bisous doux dimanche CathyRose

  7. Je me rappelle le feu derrière chez ma soeur dans le sud…tout la belle forêt était détruite.
    Les jours suivants, c’était un monde étrange, tout était noir et plus de chants d’oiseaux, un silence impressionnant!
    Il a fallu plusieurs années pour que la nature reprenne ses droits.
    Bises du soir
    Mireille du sablon

  8. Coucou
    Grosse journée de boulot aujourd’hui, car on a du faire 3 camions d’encombrant après le départ du locataire sur la maison qui a été vendu à la montagne. On veut laisser propre au nouveau propriétaire…
    bizz

  9. Coucou Renée
    Les inconscients qui négligent la forêt et y mettent le feu, pas de pitié pour eux… on devrait leur faire faire un travail collectif pour prendre soin de la forêt et des animaux. Car ils sont essentiels à notre vie…
    Merci du partage.
    Merci pour tes visites.
    Bisous

    1. Oui se serait mieux que de les mettre en prison et leur faire faire cela pendant plusieurs années serait bien Georgette. Bisous doux dimanche

  10. Ton histoire paraît tellement réelle, hélas on ne peut pas lutter contre le feu et les inondations.
    Merci pour ton passage sur mon blog, nous n’avons pas eu d’orage, mais il y a beaucoup plu.
    Bonne fin de semaine

    1. On peut lutter avant, c’est a dire ne pas faire n’importe quoi jeter des mégots faire des BBQ dans des zones et période a risque et pour les inondations, ne pas construire en zone inondable serait déjà une grande aide! Bisous doux dimanche Josse

  11. C’est affreux ces feux qui se déclarent grâce à la main de l’homme, à l’inconscience parfois même collective ! Quelle tristesse !
    Très beau texte Renée qui fait beaucoup réfléchir. Je te souhaite un bel après-midi, gros bisous.
    Lylou

    1. Inconscience et aussi mépris de certains dont des fumeurs LylouAnne là c’est carrément criminel de jeter un mégot et ça arrive encore bien trop. Bisous doux weekend

    1. Pourtant c’est répété rabâché chaque année mais on dirait que les gens n’ont plus de cerveau! C’est dramatique. Bisous doux weekend Christelle

  12. Bonjour Renée
    C’est horrible de voir ses biens et son village disparaître l’impuissance de l’ homme face aux flammes quel horreur merci pour ce beau texte passe une bonne journée bisous

  13. Ton texte sur les incendies est tout a fait bien décrit ! Les situations sont hélas ainsi beaucoup avec la sécheresse combinée à la chaleur d’été , sans oublier les incendiaires, ces fous du feu où nos pompiers bien souvent perdent la vie c’est horrible !
    Belle combinaison des deux atelier Renée mais je sais vraiment excellente dans le genre !
    Merci ma fidélè écrivaine .Je t’embrasse chère Renée

    1. Ce ne sont pas forcément des incendiaires mais des inconscients total. Ce qui revient au même au final des courses puisque tout part en fumée. Bisous doux weekend Ghislaine

  14. coucou Renée avec ces mots tu fait un texte actuel, le soleil est la mais il fait plus frais sa change j’espère que sa vas s’arranger, je te souhaite un très bon Samedi,bises

  15. Un monde de plus en plus chaud, de plus en plus sec, des humains de plus en plus imprudents ou fous criminels. La Terre va encore tant avoir à souffrir. Et ne nous leurrons pas, cette souffrance nous allons la partager, la supporter et elle va nous emporter. Un bienfait pour la Terre lorsque l’espèce humaine se sera éteinte, victime de sa propre folie.
    Bonne journée Renée

    1. L’humain ne pense qu’à lui son confort est ces demandes, bien sûr que tout cela va se payer tôt ou tard. Bisous doux weekend Pestoune

  16. Très bien décrit cet incendie qui commence tout doucement et brusquement explose et ravage tout… j’ai assisté à plusieurs incendie en Guadeloupe quand j’étais gamine, des quartiers entiers de la ville brûlaient cela me terrifiait…
    Bisous

  17. Bonjour Renée, bravo pour ce récit de deux défis. C’est horrible comme histoire mais cela existe, Tu es très douée pour les deux en un. Bisous bon samedi MTH

  18. Un feu de forêt qui dégénère, et si habitations dans le coin, gare… on peut y laisser son toit et se retrouver SDF… que cela soit par forte chaleur ou voulu, c’est une catastrophe pour homme, faune, et flore… Bon W-E Renée, bises

  19. C’ est aussi là qu’on comprend l’impuissance de l’ homme face aux flammes !
    Le plus souvent ils tentent de contenir les flammes !
    Quelle horreur pour la faune qui ne peut fuir, quelle horreur pour ces familles qui perdent tout !
    Il faudrait brûler les pyromanes en place publique !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut