Défi 315 (Evy) et Défi 151 (Ghislaine)

La réponse au défi d’hier  des croqueurs de mots est bien sûr

le vert…….Vous l’aviez tous compris

défi 315 Chez Evy

le thème est   » Angoisse « 

Les 10 mots imposés : Peur, grandir, Arriver, Blessure, Ennemie, Obscur, Perdue, Souvenirs, Mauvais, Geste

 

Pour le défi 151 de Ghislaine

les 8 mots  imposés : Besoin, brouillard, délicatesse, sauvage, transport, sembler, tromper, maison.

Si l’est un mauvais souvenir qui persiste de l’enfance c’est cette maison que nous avons quittée après que le ciel soit, devenu, obscur, était-ce en pleine nuit?

Je crois me souvenir qu’il y avait du brouillard et que le sol était un peu gelé. Il m’a sembler à l’époque, qu’elle était perdue dans la campagne.

Tes gestes étaient précipités sans ta délicatesse coutumière. Si je me souviens de cet épisode c’est parce que j’ai dû abandonner le berceau auquel je tenais beaucoup, il ne rentrait pas dans le taxi, moyen de transport que tu avais choisi pour fuir ce lieu, ce fut une blessure pour moi qu’aujourd’hui encore, je n’ai pas oublié. Je me souviens que tu avais peur d’être vue ou entendue par cette femme que manifestement, tu considérais comme une ennemie, pourquoi?

J’y était en pension, de ça je me souviens bien mais, je ne sais toujours pas quel besoin nous avions de partir en pleine nuit comme des sauvages.

Que m’avait-elle fait ? Qu’est-il arrivé ?  Je ne sais pas puisque je ne me souviens de rien à part cela, mais je suis certaine de ne pas me tromper.

Les ans ont passés m’ont vu grandir, devenir adulte avec toujours ces images floue de cette nuit-là, dont toi tu ne te souviens pas.

En y repensant je ressens encore cette angoisse, celle que tu ressentais toi aussi !

P.S. c’est un vrai souvenir, maman n’as jamais pu, ou voulu m’en donner l’explications. Je sais que j’ai été gardée, dans ma plus tendre enfance dans diverses familles que dans certaines d’entre elles, j’ai subit des maltraitances.

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, j'ai grandi en Suisse ou je vis. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 14 et demi ans. Chipie la bien nommée.

74 commentaires sur “Défi 315 (Evy) et Défi 151 (Ghislaine)

  1. Ah ces souvenirs d’enfance qui nous laisse des sequelles ou des questions sans réponses (je sais de quoi je parle)
    il faut juste essayer d’avancer dans sa vie actuelle

    Merci pour ton commentaire

  2. Ah ces souvenirs d’antan………Lorsqu’ils nous taraudent , pas facile…..
    Certains sont si beaux qu’on voudrait y retourner alors que d’autres on voudrait les oublier mais on y arrive pas !
    Merci Renée pour cet atelier .
    Je t’embrasse et bon week end

  3. Ben non, j’ai honte, moi j’avais pas compris ! Hihi !
    Un joli texte, pour des souvenirs d’enfance pas toujours agréables…
    Bises et bonne journée

  4. tu as fait juste une petite erreur, sur les mêmes photos, l’auteur de ces phrases n’a pas mis les mêmes paroles….mais pas grave la confusion était logique…..passe une bien agréable journée de ce samedi annoncé ensoleillé à voir….

    1. J’ai pas réalisé car me suis plus souvenu ce qui marque c’est que c’est les même clichés d’où l’erreur Moqueplet. Bisous doux weekend

  5. Kikou Renée
    Terrible ces souvenirs que tu as de cette période.
    Maltraitance ?
    Comment cela peut-il exister pour une petite fille ?
    Ici, ça va pour l’instant, je me le ménage mon tithome…
    Bon week-end et gros bisous Aimée et ….Merci !

    1. De ce que l’on m’as raconté dans deux familles d’acceuil en tous cas j’étais maltraitée dans l’une je dormait derrière le roue du moulin n’avais pas de chaussettes et portait des soulier troués quand on est venus m’y chercher et dans un autre, on me laissait la journée entière sur le pot car j’étais constipée et on ne me nourrissais pas correctement. Je ne me souviens pas avoir été battue pour autant ni abusée c’est sûr ça…
      Prend bien bien soin de ton mari espérons que tout rentre dans l’ordre..
      Bisous doux weekend Aimée a vous deux

  6. Quel dommage de ne pas avoir pu savoir, difficile de se construire dans de telles conditions, et de te dire que tu garderas ces questions sans réponses jusqu’à la fin de ta vie …
    Belle soirée, bisous.
    Cathy

        1. Ouille j’espère que tu as su dépasser cette connaissance de cause CathyRose?
          Tu sais je dis cela mais j’aurais aimé savoir surtout tout ce qui c’est réellement passé dans ma prime enfance car je n’ai pratiquement aucun souvenirs et il est certains que ça a eu influence sur ma vie même si, je pense avoir bien surmonter pas mal de choses. Bisous doux dimanche

          1. Je pense que savoir, même si c’est dur, ça aide à avancer. Pour moi ça a été le cas, toute mon enfance, toute mon adolescence je me suis posé des questions, je ne comprenais pas, aujourd’hui je sais, je peux mettre des mots sur toutes ces choses que je ne comprenais pas.
            Belle soirée, bisous, et bonne fête, il me semble que c’est aujourd’hui …?
            Cathy

            1. J’en suis contente pour toi mais pour ma part je n’aurais jamais les réponses faut que je fasse avec. Bisous bon lundi CathyRose

  7. Bonsoir Renée traumatisante pour toi quel angoisse dans ton texte de ses souvenirs d’enfance passe une douce soirée bisous

  8. Ton texte est magnifique, très touchant et il redonne l’intensité de l’angoisse interrogative .Avant de lire le PS , je pensais que tu avais vécu ces moments. Ce sont des souvenirs lancinants qui laissent une blessure .
    Douce soirée, bises Renée

    1. Erato on peu pas dire blessure mais des interrogations c’est certain. Et pourtant j’ai dus avoir mais le temps efface les choses. Bisous doux weekend

  9. Tres émouvant ton texte et une angoisse que l’on ressent tres bien . Cette interrogation quant au pourquoi de la fuite en pleine nuit qui reste sans réponse , ce doit être difficile de ne pas savoir.
    Bonne soirée Renée
    Bises

    1. C’est très ennuyeux pour quelqu’un qui aime comprendre le pourquoi du comment en effet. Pourtant a l’époque je devais biens avoir aussi je pense. Bisous doux weekend Gisèle

  10. Bonsoir Renée,
    En te lisant, on se dit tout d’abord : « quelle écriture ! le suspense est haletant », puis quand on découvre à la fin que ce texte est inspiré d’une histoire vraie, on compatit à ce qu’a dû ressentir cette enfant ce jour-là (en l’occurrence toi), car en effet, l’enfant ressent toujours intensément l’angoisse de sa mère et la vit avec la même intensité.
    Très beau texte ! Bravo Renée, et merci pour ce partage.
    Bon week-end !
    Bisous

    1. Martine l’enfant a bien vieillit et est passé outre c’est juste qu’il aimerait comprendre. Mais peut-être que c’est aussi bien de ne pas savoir? Va savoir. Bisous doux weekend

  11. Quel événement difficile à vivre et s’en souvenir doit être aussi traumatisant !
    Certaines personnes peuvent être malheureusement cruelles !
    Heureusement que tu as pu t’en relever.
    Tu es à présent épanouie ? Hein ?
    Bisous
    christelle

    1. Cricket oui je le suis et globalement heureuse dans ma vie…
      Non pas traumatisant mais j’aurais aimé comprendre peut-être que les sévices était trop importants et que maman ne veut pas révéler, ou qu’elle a vraiment oubli. Bisous doux weekend

  12. Nous restons parfois avec des souvenirs d’enfance incomplets, nous sentons des problèmes sans vraiment pouvoir les identifier…Ta maman a du avoir de gros soucis pour avoir agi ainsi…
    Gros bisous du jour
    Mireille du sablon

    1. Maman a du surtout être révoltée d’apprendre certains comportement a mon égard je pense, elle a agit ce qui devait être impératif. Bisous doux weekend Mireille

  13. Ouf! Je croyais que c’était fictif… Ça m’a chavirée, moi qui ait connu cela aussi, avant mes 4 ans… Bises et belle journée…

    1. Cléo, certaines pensions ou familles d’accueil ne pensent que gagne pain et se fiche de prendre soins de l’enfant c’est terrible alors. Bisous doux weekend

  14. Quel souvenir empreint d’émotion !
    Il y a comme cela des souvenirs angoissants qui nous restent de l’enfance et que personne n’a pu, voulu ou su nous expliquer et on le trimbale tout le restant de la vie.
    Bisous et bonne journée

  15. Coucou ma Renée, j’espérais très fort en lisant ton beau texte mais si émouvant que c’était seulement de la fiction !
    Non hélas en lisant ta dernière phrase, je suis désolée. On ressent effectivement ton angoisse même tant d’années plus tard. Sans doute ta maman avait ses raisons et ne voulait surtout que ton bien. Il y a des souvenirs que l’on voudrait oublier mais hélas, ils sont si présents.
    Je te souhaite un très bon week-end, gros bisous.
    Lylou

    1. LylouAnne bien sûr que ma mère ne voulait que mon bien elle ne serait pas venue me chercher autrement….Je ne souhaite pas oublié mais savoir le pourquoi du comment mais peut-être que ça vaut mieux de ne riens savoir qui sait! Bisous doux weekend

  16. Bonjour renée merci de nous avoir partager cette tranche de ta vie d’enfant. Cela doit être angoissant de ne pas se souvenir, car cela devait être grave pour s’en aller ainsi en pleine nuit, Bisous et bon après-midi MTH

    1. C’est fou quand même que je n’avais sans doute même pas plus de 3-4 ans peut-être même moins. Bonne journée bisous Martine

  17. Il y a des souvenirs incomplets restés enfouis dans nos mémoires dont on voudrait bien se souvenir hélas la mémoire les garde peut être parce que c’est mieux de ne pas savoir ! bon vendredi bisous !

  18. Bonjour Renée
    Les souvenirs que nous gardons de l’enfance, on nous dit souvent, beaucoup plus tard, qu’ils sont soit, enjolivés, soit déformés par notre mémoire, parce que nous étions trop jeunes pour nous souvenir vraiment. Mais les images que nous en gardons n’en restent pas moins vraies. Elles nous marquent à jamais !
    Ton histoire est bouleversante !
    Bonne journée
    Bisous

      1. Tu sais, à 11 ans j’ai été placée en nourrice , comme on disait alors, dans une grande famille (11 enfants) dont la maman venait de perdre brutalement son mari, tombé d’une échelle alors qu’il faisait des travaux chez lui. Une famille très accueillante pour Marie-Lise, ma soeur d’Amiens, Evelyne, ma soeur de Calais, et moi ! Pourtant, à l’époque, je l’ai très mal vécu, parce que j’étais séparée de ma mère et de mes 4 autres frères et soeur. C’est avec le temps et le recul nécessaire que j’ai vraiment béni cette femme d’avoir été là pour nous et de nous avoir montré le chemin !
        Des familles véritablement accueillantes pour les enfants, il y en a, heureusement !
        Bisous

        1. Anne Marie c’est difficile pour un enfant d’être séparé du reste de la famille mais c’est parfois nécessaire et heureusement toutes les nourrices ne sont pas mauvaises loin de là..J’ai pas eu de bol plusieurs fois mais d’autre si. Bisous doux weekend

  19. Oh la la Renée, pas de toute gaité tes premières années de vie… et ces familles soit disant accueillantes !!!! Je t’embrasse, jill

    1. Accueillantes pour la fin du mois quand la pension tombait nul doute pour le reste quelque peu moins Jill! Bonne journée bisous

  20. Durs, durs ce ressenti d’enfance sur le quel tu n’arrives pas à en connaitre les raisons. Quand on est en enfant, c’est souvent que l’on amplifie des ressentis.
    J’ai été longtemps, à me demander pourquoi ma sœur et moi avions été placées temporairement chez une voisine alors que mon frère se trouvait en pension.
    Des années après, j’ai su que les parents avaient eu un accident de la route très grave et qu’ils étaient restés hospitalisés quelques temps.
    Ce moment d’enfance m’a toujours collé à la peau, comme déstabilisée au moindre changement dans ma vie bien cadrée.
    Bises et bon vendredi Renée

    1. C’est déstabilisant car sur le moment on ne sait pas le pourquoi vivre loin de ces parents, comme j’était enfant posthume ma mère n’avait pas trop le choix, fallait travailler pour nous nourrir. A toi il aurait dû essayer d’expliquer l’absence de tes parents par cet accident, les enfants comprennent plus qu’on ne croit. Bonne journée bisous Zaza

  21. Certains souvenirs restent bien au fond de soi …une séance d »hypnose pourrait peut être t’aider …
    Merci pour ton partage du jour pas très heureux pour toi ..
    Bises et bonne journée

    1. Il aurait fallut que je puisse faire ce type de séances bien plus jeune, même si c’est pas trop tard ce n’est pas cela qui change ma vie Claudine. Bonne journée bisous

  22. Les souvenirs d’enfance sont parfois lourds à porter. Un fardeau qu’on supporte toute une vie. Nos choix sont influencés par ce qu’on a vécu ou survécu. Nos caractères, nos réactions sont façonnés par ce vécu. Mais pourtant, on sait.
    Le flou, le doute, les questions face à de vagues souvenirs, à des impressions laissent un sentiment d’inachevé. Il faut se construire sur des doutes. Ce n’est guère plus enviable.
    Bonne journée Renée

  23. on ressent ton angoisse dans ton texte, c’est impressionnant comme c’est prenant; tu dois avoir des images, souvenirs qui font que ton écriture est si « vraie ». merci pour l’anniversaire de Manon. bises.celine

    1. Céline quand j’y pense (pas souvent heureusement) c’est comme si je le revivais ou qu’un film se déroulait sous mes yeux. Bonne journée bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut