Défi 168 (Ghislaine) et liste 22 (An-Maï) et Défi 336 (Evy)

Défi 168 Ghislaine : les 8 mots : Travail, feuille, sans, entre, déposer, laisser, filer, fuir

Où texte sur le thème « de votre choix »‘ et où un texte avec des mots commençants par A

Liste 22 An-Maï (proposée par par Margot)

Balcon, tireur, généraliste, descendue, brillante, coudre, façonner, cowboy(s), trace(s), mort

« Pire qu’un western ».

Depuis mon balcon je remarque un tireur embusqué sur le toit de l’immeuble en face, mon sang ne fait qu’un tour! Je scrute vers le bas et remarque un employé de la commune en plein travail. Il amasse les feuilles mortes tombées en quantité ces jours-ci qu’il va déposer dans le sac prévu a cet effet, calmement. Quelques badauds. Scène de vie courante en somme.

Il porte un chapeau de cowboy vissé sur la tête et son uniforme de voirie, lui donne une drôle d’allure. Je suis presque sûr que c’est lui qui est visé car, la petite Dame qui pousse le landau, semble bien inoffensive et les quelques passants, sont habituels.

Quoique il en soit, je me doit d’intervenir. Pas question de laisser filer ce tueur ni de fuir mes responsabilités.  Après tout, je suis ancien flic!

Soudain tout s’accélère, même pas le temps de pousser un cri. Un sifflement puis la dame chute, le landau poursuit sa trajectoire.

Je dévale mon étage au pas de course en même temps que j’appelle a haut cris le généraliste du cabinet médical de l’immeuble.

Entre temps, un quidam a eu le réflexe d’arrêter le landau à l’intérieur duquel dort un nourrisson. Ce doit être une fillette vu la tenue, une petite robe dont le devant est orné d’une croix, brillante sous le soleil. La femme porte une robe qu’elle a du coudre et façonner selon ses gouts, avec des reste de tissu, c’est seyant sans qu’on ne constate aucune trace ostentatoire de richesse….Alors pourquoi elle?

Quand le médecin arrive, il ne peut que constater la mort de cette malheureuse. Nous somme abasourdis qu’elle est été descendue presque sous notre nez. Qui est-elle en réalité?

Défi 336 (Evy)  Thème  » Composer l’équilibre  »

Les 10 mots , Forme, Habiller, Rêver, Silence, Plénitude, Fragment, Sable, Effilocher, Infini.

Une fois chez moi je repense a cette femme,

Elle savait mettre ces formes en valeur avec ces tenues bien qu’elles ne soient faite que de fragment ou reste de tissus. car, elle était jolie sans être d’une beauté fracassante. Quel gâchis.

J’aurais aimé avoir une femme comme elle, moi le vieux flic bougon qui ne veut s’habiller qu’en jeans souvent effilochés d’avoir étés trop portés. Je me prend a rêver sur cette inconnue dans le silence oppressant de mon studio, après cet événement.

J’imagine la plénitude qu’elle devait ressentir en tenant son enfant dans les bras, la douceur qu’elle devait lui témoigner. Une peine infinie me prend devant le cruel destin qui frappe cette petite.

Qu’est ce qui a fait dévier leurs vies, quel grain de sable c’est infiltré dans les rouages d’une destinée qui semblait heureuse? Ou est qui est le père qui ne c’est pas encore manifesté?

Il faut que je sorte, que je me change les idées ce drame ne me laisse aucun répits. Retrouver une certaine sérénité pour composer l’équilibre, qui normalement régis ma vie. 

 

Défi 168 (Ghislaine) et liste 22 (An-Maï) et Défi 336 (Evy)

Renée

Née à Besançon et vécu dans plusieurs pays, je vis en Suisse. J'aime les voyages lire la musique. La nature les animaux. J'ai une Yorkshire de 15 et demi ans. Chipie. Je lis tous vos coms mais ne réponds pas a tous, par faute de temps. Merci de votre compréhension.

18 commentaires sur “Défi 168 (Ghislaine) et liste 22 (An-Maï) et Défi 336 (Evy)

  1. Bonsoir Renée quelle histoire un vrai policier j’aime ton mélange des trois défis passe une douce soirée bisous

  2. Oh la la ! Quelle histoire, quel suspens, quelle émotion !
    Qui était cette femme qu’on a tuée ? Et pourquoi ?
    L’enquête va-t-elle se poursuivre ? Et que va devenir cette malheureuse petite fille dont le père ne s’est pas manifesté !
    Plein plein de questions auxquelles tu finiras peut-être par répondre dans une suite à ce début de roman policier….

    Et comme d’hab’, tu nous a composé un texte parfait en réunissant 3 défis ! Que dire sinon chapeau Renée :
    Bon week end
    Bisous

  3. Ah non hein !!!!!!!!!!!!!!!!! laisse nous pas comme ça sans savoir qui est cette femme ? ou se planque son assassin ??
    Non non tu vas t’en tirer comme ça Renée !!!
    Va falloir faire marcher les neurones !! non mais nous laisser en plan comme ça !!
    C’est pas juste je dois faire ma Caliméro !!!
    Bon j’te fais un bisou quand même !

  4. Bonjour Renée,
    Quelle histoire et si bien construite avec les mots de ces défis …BRAVO!!!
    On s’y croirait c’est si bien imaginé et quelle imagination, les mots te vont a ravir .
    Bonne journée pour un futur week end bisous
    Cocopaillette

  5. Clap, clap, clap ! Un grand bravo, Renée ! Quel superbe texte ! On se croirait dans un roman policier. Nous voilà tout aussi déconfits que le « vieux flic bougon » :).
    Bonne soirée à toi, bisous,
    Martine

  6. Ouh la , la mort frappe à l’aveugle sans se soucier des liens unissant mère et enfant . J’espère que le criminel sera appréhendé et répondra de ses actes devant la justice .
    Bonne journée Renée
    Bises

  7. coucou Renée oui c’est une drôle d’histoire de nos jours ont voit de tout ,ont vit un drôle de siècle, ce matin pas de balade pour moi car il y a un brouillard monstre je te souhaite un très bon Mercredi, bises

  8. coucou Renée oui c’est une drôle d’histoire de nos jours ont voit de tout ,ont vit un drôle de siècle, ce matin pas de balade pour moi car il y a un brouillard monstre je te souhaite un très bon Mercredi, bises

  9. re
    Alors saurons nous un jour qui était cette dame au landau ??
    et qui est son assassin ???

    suite au prochain numéro
    LOL

    Bises et bonne pause bravo pour ces ateliers
    LILI

  10. Nan mais tu vas pas nous laisser comme ça ? je veux en savoir plus moi ? C’est pas du jeu ça.
    Auteure de roman policier, ça ne te tente pas ?
    Bonne journée Renée

  11. Bonjour, en novembre je n’aurai plus que des auxiliaires 2 fois par semaine, cela me reposera même si elles sont gentilles. Bisous

  12. ce matin je ne pouvais laisser de commentaire !
    Tu as vraiment une imagination débordante, et tu pourrais écrire des romans !
    Passe une bonne soirée
    Bisous

  13. Bigre, quelle histoire ! cette femme retrouvée morte et ce flic pour le moins atypique et cow boy dans l’âme. Belle imagination ou récit vécue, Renée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut