Croqueurs de mots (234) 1

 

Pour le défi 234 c’est Durgalola qui a donné les consignes :

Le 1er jeudi poésie : 26 mars

avec le mot ou thème COURAGE

 

 

On les applaudit tous les soirs pour leurs dévouements, ils elles le méritent plus qu’amplement. Toutes ces personnes qui, dans ces moments difficiles donnent le meilleur et même au-delà.

Infirmières/ers bien sûr en premières ligne avec les médecins. Mais aussi toutes ces petites mains de l’ombre qui œuvres dans des métiers moins visibles mais tout aussi utiles indispensable même. Pourtant, quotidiennement et pour tous, c’est un nouveau défi et pas des moindres.

Restez debout et surtout, en vie.

Pour pouvoir continuer à la risquer pour nous tous, chaque jour inlassablement.

En sachant pertinemment que ce peut-être, la dernière fois, la fois de trop. Comment font-ils ?

Bien sûr c’est leur métier, il fut choisi mais il faut aussi avoir de la trempe ces temps pour le faire, il faut de l’abnégation. Il leur faut un sacré courage !

Et vous auriez vous cet énorme courage ?

 

 

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

18 commentaires sur “Croqueurs de mots (234) 1

  1. en réponse à ton commentaire, ma voisine aide-soignante est malade (polyarthrite douloureuse) et sa fille pleure de ne plus voir ses amies et sa maîtresse d’école. Et il n’est pas facile aux parents de faire classe à leurs enfants. Voilà avec un peu plus de mots.

    1. Ouille je la plains je sais ce que c’est vu que le mari à sa mais le médic l’aide beaucoup piqûre tous les 10 jours, sauf que ça baisse l’immunité….ma foi c’est comme ça..Merci des explications en tous cas c’est gentil Bisous Durgalola

  2. Un bel hommage, en effet, Renée, pour toutes ces personnes en première ligne. Et, souhaitons que plus tard, les gens se rappellent leur dévouement en étant respectueux : plus de scandales aux urgences parce qu’on ne passe pas assez tôt, voire de violence …Souhaitons que cette épisode malheureux fasse réfléchir certains. Bonne journée. Bisous

    1. Ho Victoria, l’être humain est bien ingrat et dès que ça va mieux il oublie vite bien trop vite. Les gouvernement aussi!
      Bisous bisous pareil

  3. pour ma part je trouve que l’on s’aperçoit un peu tard que toutes ces personnes sont formidables, c’est de bien de les applaudir il va falloir que ça continu après…passe un bien doux vendredi

    1. J’ai vu une vidéo aujourd’hui de quand les personnels soignant se sont tabassés parce qu’ils réclamait plus de moyens…c’est pas vieux ça! Bisous Moqueplet

  4. Plus que du courage, une foi inébranlable pour ce qu’ils font et c’est vraiment beau, quelque soit la tache accomplie… J’admire profondément !

  5. merci pour ce bel hommage à tous ceux qui nous soignent, nourrissent, prennent soin de nous durant la mort.
    Pour savoir si l’on a du courage, il faut vivre l’épreuve. Et je suis sûre que si nécessaire, tu seras là pour aider. Bises

    1. Durgalola tu me prête du courage que personnellement, je doute d’avoir. Sans doute est-ce honteux de dire cela….en fait je ne sais pas. Bisous bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *