Croqueurs de mots 228 (tout en un)

Pour le défi 228, Colette nous propose est nous dit :

En vous inspirant de ces mots, sans nécessairement les employer, écrivez un petit quelque chose

comme vous l’entendez, dans la forme littéraire qui vous plaît.

Ce, pour lundi 9 décembre.

Le quotidien

« Le train quotidien va bientôt dérailler,

qui veut rester dedans n’a qu’a bien s’accrocher. »

 Quant aux jeudis poésie des 5 et 12 décembre,

– Le courage

– La peur

Ma participation basée sur du vécu.

 

 

 

Quand le quotidien devient pesant l’envie d’ailleurs se fait sentir.

On a l’impression qu’on ne maîtrise plus rien de son destin que, « Le train quotidien va bientôt dérailler, mais que si l’on veut rester dedans il faut bien s’accrocher. » Alors une solution s’impose partir, tout quitter, s’expatrier.

Partir oui mais partir où ?

On fait de plans on consulte on se documente…Des idées voient le jour, puis sont abandonnées.

D’autres ont émergés, plus réalisables même si, un frisson de peur parcourt l’échine, autres mœurs autres coutumes comment s’habituer ?

On pèse le pour le contre et la décision tombe. Ce sera là. On est traités de fous, de courageux d’inconscients aussi, souvent.

Après plusieurs mois de préparation c’est le grand départ. L’Afrique nous attends, plus que quelques heures et, on y sera.

Le moment des adieux n’est pas facile même si, on est tendus vers cette nouvelle vie.

On doit faire fait preuve de courage, pour ceux qui restent avec tant d’incompréhension dans la tête et qui, ne savent pas plus que nous ,quand et si ils nous reverront.

 On ne pleure donc pas, bien que le que le cœur soit un peu lourd.

Maintenant, la peur nous a quittés on est dans le mouvement, dans la nouveauté dans la découverte de cette vie nouvelle qui s’ouvre sous nos pas.

Et, bien que nous soyons rentrés, il en a fallu du courage quand même pour tout plaquer.

Pour partir mais aussi, pour revenir, le moment venu.. Où, de l’inconscience à vous de voir !

Aucuns regrets d’être partis, ce fut si enrichissant.

D’avoir dû revenir, si souvent !

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
Nom
E-mail
Votre site
48 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
missfujii

On dit que l’herbe, n’est pas plus verte ailleurs

Jacqueline

Une tranche de ta vie que tu nous racontes avec talent!!
Bravo Renée tu sais bien manier la langue !!!
Gros bisous

Kimcat

Oui il faut avoir le courage de partir !
Défi joliment mené avec ton vécu.
Bisous Renée

jazzy57

Ah oui il faut du courage pour partir comme tu l’as fait , ce n’est pas rien de changer de continent il faut une bonne dose d’adaptabilité , mais c’est sur que c’est tentant . Si j’en avais l’occasion ce qui me retiendrait c’est l’aspect santé et tout ce qui gravite autour , et bien sur la famille .
Bonne journée
Bises

Phane

Ça était qu’un plaisir de lire ta sublime plume !
Au plaisir de toujours venir ici te lire chère Renée…

Mes amitiés,
Stéphane Kabamba

biker06

Hello Renée

Me voici revenu d’un séjour beaucoup trop court, mais qui nous a fait beaucoup de bien suite aux tristes événements. Ces quelques jours en ligurie italienne nous ont permis de faire le vide de l’esprit et de repartir sur de meilleures pensées avant ces fêtes qui laisseront quoiqu’il arrive un gout amer sans l’un de notre famille pour fêter cette fin d’année et cette nouvelle qui arrive…Je te souhaite un bon Vendredi et un excellent week end à venir…
bizz
Pat

moqueplet

pour nous pas de voyage cette fin d’année, hélas nous ne verrons pas nos petits enfants et nos enfants, les années se suivent et sont différentes, mais ça ne nous empêchera pas de les avoir au téléphone et penser bien fort à eux….passe un bien agréable vendredi

Victoria

J’ai ce regret là, Renée, ne pas être partie quand j’étais jeune découvrir d’autres cieux. Ensuite, par peur de déraciner les enfants, tu hésites encore et au final, tu n’as pas bougé. Bon, on compense par des voyages puisque maintenant nous avons le temps. Mais si c’était à refaire …. Bises et bonne journée.

Elena800

Cette année on fête Noël en 3 fois car tout le monde est éparpillé et ne peut venir en même temps. C’est fatigant de fêter Noël en plusieurs fois mais pas le choix. Bisous

Golondrina63Auv

Oui tu as raison avoir envie de partir je l’ai eu souvent et même encore
Mais monsieur ne pense pas comme moi, partir ce n’est pas abandonner , mais il ne veut pas partir
Pour ma part j’aurais aimé partir en Andalousie , j’y vais de temps en temps ça me console un peu 🙂
Bonne soirée
Bises

Bernie

Nous avons bougés, puis nous nous sommes posés.

colettedc

Comme c’est BON, Reneée, que ce bout de ton vécu ! Mille mercis à toi ! J’♥ beaucoup !!! Bon après-midi de ce jeudi ! Bisous♥

danièle

On avait envisagé un partir avec mon mari, mais cela ne s’est jamais concrétisé, finalement partir loin de ma fille ne me convenait pas, mais je comprends que l’on est envie d’ailleurs.
bonne journée, bises

Durgalola

Un bel écrit. Un neveu est parti avec femme et enfants refaire sa vie au Canada. Reviendront ils ? Tout est possible
Au fond qu’importe d’être ici ou là, vivre simplement chaque jour comme s’il était le seul.
Bises

écureuil bleu

Bonjour Renée. C’est courageux de quitter son pays et s’expatrier. Il faut sans doute avoir un beau projet. Bisous

Martine Martin

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Si partir ailleurs peut paraitre une solution ce là bas deviendra vite un ici avec sa routine. L’important est d’avoir de nouveaux projets en permanence pour chasser l’ennui du quotidien. Bisous

Claudine/canelle

La peur de partir pour tout recommencer …j’imagine que cela doit être effrayant ..
Bonne journée Renée
bises

jill bill

Je n’ai pas connu ce besoin de partir vers d’autres cieux, sans doute plus couillonne que toi… ou contente de mon quotidien, ou attachée à mes racines, mon sol… Et en plus sur un autre continent, faut l’faire…. merci Renée, bises

marie des vignes

Bonjour Renée, j’apprécie ton texte avec la lucidité dont tu fait preuve, pas de regrets inutiles,partir , il faut avoir du courage , tout le monde ne peut pas l’avoir, question d’être « frileux » pour changer de vie, moi, je n’aurais pas pu . Bisous et merci pour ce témoignage Bisous et bonne journée MTH

Epiceas

Ah oui faudra que tu nous racontes mieux un peu les racines de ton départ africain un jour si le coeur t’en dit… 😉 ou alors tu l’as déjà fait sur un article avant que je te connaisse ?

Epiceas

Oui c’est un sacré changement c’est clair………
Moi ça me dirait rien d’aller en Afrique à priori, les pays qui m’intéresseraient seraient plus la Russie, le Canada, l’Alaska, peut être certains coins d’Asie évidemment, vers le Népal, le Japon…………
Je sais pas où je me sentirai bien…….

Epiceas

Tu sais Renée, j’ai tendance à penser que les voyages les plus importants que l’on peut faire dans sa vie sont les « voyages intérieurs »… Souvent les gens partent à droite à gauche, soit pour fuir quelque chose, soit pour entrer en contact avec certaines choses mais qui les renvoient à des parts d’eux mêmes… Mais tout cela reste sur le fond un travail très intérieur et on a pas forcément besoin d’aller à l’autre bout du monde pour comprendre et pratiquer cela…… Surtout si l’on arrive à se sentir à peu près bien dans la vie où l’on est !
Après « partir ailleurs » pourquoi pas ? mais pour réussir à être au moins aussi bien qu’avant, sinon ce n’est pas la peine… 😉

H-IL

Les Bisous du Jeudi

trublion

Cela ressemble à l’ avenir qui est réservé aux enfants qui devront à priori avoir plusieurs emplois successifs, et donc déménager !
Pourquoi alors acheter une maison, et comme on dit que quand le bâtiment va , tout va , le contraire doit être vrai aussi !
Passe une bonne journée
Bisous

Retour en haut