Contes, fables

Lajemy cette semaine souhaite des fables

mais, pas de n’importe qui seulement de :

Monsieur Jean de La Fontaine. Voici mon choix.

LE LABOUREUR ET SES ENFANTS

 

 

Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
« Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’oût :
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse. »
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
Deçà, delà, partout….
si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.

Texte trouvé sur :

http://www.momes.net/laboureur/accueil.html

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

23 commentaires sur “Contes, fables

  1. Tiens, j’ai déjà reçu par courrier, une histoire probablement tirée de cette fable…

    C’est un pauvre paysan qui n’arrivait plus à labourer son champ..Ses enfants étaient loin et ne s’occupait plus de lui…

    Un jour, il les convoqua et leur dit :

    – j’ai enterré un trésor dans mon champ..Celui qui le trouvera, il sera à lui..

    Aussitôt, les 3 fils se mirent à retourner la terre tant et si bien, qu’en 3 jours le champ fut retourné..

    Ils s’en vinrent trouver le père, furieux :

    – père, tu nous as menti, il n’y avait pas de trésor..

    – je sais, mes fils, je sais….Mais, c’était pour que vous puissiez me retourner mon champ..Mon champ, c’est mon trésor..

  2. Tiens, j’ai déjà reçu par courrier, une histoire probablement tirée de cette fable…

    C’est un pauvre paysan qui n’arrivait plus à labourer son champ..Ses enfants étaient loin et ne s’occupait plus de lui…

    Un jour, il les convoqua et leur dit :

    – j’ai enterré un trésor dans mon champ..Celui qui le trouvera, il sera à lui..

    Aussitôt, les 3 fils se mirent à retourner la terre tant et si bien, qu’en 3 jours le champ fut retourné..

    Ils s’en vinrent trouver le père, furieux :

    – père, tu nous as menti, il n’y avait pas de trésor..

    – je sais, mes fils, je sais….Mais, c’était pour que vous puissiez me retourner mon champ..Mon champ, c’est mon trésor..

  3. tres beau conte tre riche de ses. Juste pour information cette fable et la plupart de LAFontaine, ne sont que des retranscrition de fables persanes, traduites admirablement bien
    entendu. Mais l’originale reste tout de même supérieure.

    Amitiés…. 

  4. tres beau conte tre riche de ses. Juste pour information cette fable et la plupart de LAFontaine, ne sont que des retranscrition de fables persanes, traduites admirablement bien
    entendu. Mais l’originale reste tout de même supérieure.

    Amitiés…. 

  5. Ce père-là connaissait bien ses enfants !

    Merci de remettre à l’honneur le grand fabuliste.

    Bisous. Alain

  6. Ce père-là connaissait bien ses enfants !

    Merci de remettre à l’honneur le grand fabuliste.

    Bisous. Alain

  7. Coucou Renée ..
    Merci  pour  ta  visite , je t’avouerai que je suis un peu comme  toi ..En perte de vitesse  pour  aller d’un blog a l’autre  , pour plusieurs
    raisons  , mais cela ne veut pas dire que je t’oublie .alors continuons  de  nous  faire un petit coucou de temps en temps …Cet  hiver devant la cheminée  nous
    bavarderons plus longuement ..

    A bientot  douce  amie  lointaine ..
    Gros  bisous …

  8. Coucou Renée ..
    Merci  pour  ta  visite , je t’avouerai que je suis un peu comme  toi ..En perte de vitesse  pour  aller d’un blog a l’autre  , pour plusieurs
    raisons  , mais cela ne veut pas dire que je t’oublie .alors continuons  de  nous  faire un petit coucou de temps en temps …Cet  hiver devant la cheminée  nous
    bavarderons plus longuement ..

    A bientot  douce  amie  lointaine ..
    Gros  bisous …

  9. Comme j’aime cette jolie histoire qui montre bien où est le véritable trésor. Merci de ce partage. Je t’embrasse.

  10. Je me souviens quand j’ai appris cette fable à l’école primaire, un peu avant le mois de décembre, et que pour mon anniversaire ma grand mère m’a offert un livre magnifique avec toutes les fables
    de ce monsieur 🙂 Il est toujours dans ma bibliothèque, avec son petit mot pour mon anniversaire en page de garde 🙂 Gros bisous

  11. Bonjour Renée

    Une belle fable que l’on nous racontait souvent

    pour nous encourager au labeur

    Bisous et bon vendredi

    Frieda

Les commentaires sont fermés.