Horizons,

Dans les lectures de juillet, il n’en fut, pas mention. Et pour cause, il mérite à lui seule le haut de l’affiche. Il m’est parvenu fin juin, et tout comme *les métiers improbables* de l’année dernière, il fut dégustez doucement petits bouts par petits bouts. Il est doux, et même, encore meilleur que le précédent…..

Retour en haut