Café/Thé 125 (Brigitte)

Café/Thé 125, Brigitte demande :

Je vous propose de nous parler d’un livre qui vous a marqué(e) lorsque vous étiez enfant : bande dessinée, magazine ou roman, parce qu’il vous a fait rêver ou par les circonstances qui l’ont mis entre vos mains…

 Présentez-nous ce livre et racontez-nous comment il vous a marqué(e).

Quand un périodique circule dans votre famille depuis des lustres il ne peut que marquer un enfant.

Ce fut le cas pour Nous-Deux.

 Aussi loin que je me souvienne des piles de ce périodique était stockée chez mes deux grands-mères, qui s’en délectaient.

Ma mère, mes tantes toutes, l’ont lu et plus tard, achetés.  Inévitablement je l’ai lu très jeune aussi.

Dès que j’ai su lire en fait et avant même j’en regardais les images. Bien que souvent je me sois fait taper sur les doigts car les romans photos avait des clichés d’embrassades, jugée trop osées pour mes jeunes yeux.

Bien sûr on ne peut considérer cela de la *bonne* lecture comme un roman historique ou autres.

Néanmoins il passe le temps. Il offre de bonnes recettes quelques interviews et des *nouvelles*, avec chaque année un concours pour celles-ci, primé pour les 3 meilleurs et 2 romans photos, chaque mois un petit roman broché est offert en sus.

Même si vous raté la ligne d’une histoire rein de grave, pas besoin de réfléchir on ne se prend pas la tête. . . En plus il n’est pas bourré de pub du moins, moins que certains autres.

Il est aussi facilement transportable donc pratique pour certains endroits (comme la plage…rire) sans pour autant ruiner l’acheteur.

Quoiqu’il en soit vous vous en doutez la *tradition* a perduré avec moi et il faut bien avouer que cela m’a rendu service dans certains pays ou, les livres en Français n’étaient pas facilement accessible. Même si, j’ai toujours trouvé les romans photos complètement *cucul la praline*, comme le dit l’expression ce périodique est encore trouvable chez moi.

Plus sérieusement un livre qui a fait fort impressions aussi dans mes plus jeunes années fut

Anne Franck.

Mais ça c’est une autre histoire.

*Cucul la praline* origine de l’expression ( CLIC)

pour un clin d’œil à Lilou….et sont défi des expressions.

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

55 commentaires sur “Café/Thé 125 (Brigitte)

  1. Nous Deux est un magazine divertissant. Une revue que j’ai beaucoup vu chez mes tantes…
    Quant au Journal d’Anne Frank, il m’a profondément marquée. J’avais 13 ans
    Je le relis régulièrement toujours avec la même émotion.
    Biz

    1. Surtout un magazine facile a emporter car léger et sans prise de tête avec quand même de bonnes recettes testées plusieurs fois. Tu as du courage de relire un livre perso impossible dès les premier mots toute l’histoire revient et ne m’accroche plus. Bisous bisous doux weekend

  2. et bien pour moi qui avait un frère plus âgé que moi de 13 mois, je lui prenais ces BD, tel que les pied nickelés, et oui et pourtant je n’était pas un garçon manqué, mais ce que mon frère faisait j’essayai de limiter…..voilà tu sais une toute partie de ma vie….(lol), douce journée aussi à toi

  3. Quand j’étais ado je le lisais également, les histoires d’amour me faisaient rêver …
    Dans un autre registre j’ai également lu le Journal d’Anne Franck.
    Belle soirée, bisous.
    Cathy

  4. maman lisait « nous deux’ chaque semaine et je lisais les romans photos cucu la praline aussi !! le livre qui m’a le plus toucher, je le lis encore c’est ‘les fables de la Fontaine !! je sais je suis vieille
    bisous

  5. Ah ce magazine, je le dévorais quand maman l’achetait … de temps en temps.
    Bises du soir
    Mireille du sablon

      1. de quoi, des bisous j’en veux pas ??????????
        un peu mon neveu que j’en veux !!!! mdrrrrr
        mais bon, ça dépend de qui aussi……………. ;))))

        1. je voulais dire que je t’envoie des bisous parce que je t’en veux pas!
          Tu les as eu et pas senti Pfffffffffff!
          évidement venant de moi t’en a déjà eu assez je pense…..roooo snif

  6. bonjour Renée
    en effet un magazine qui passait entre plusieurs mains, les parents se le prêtaient d’une famille à une autre. Des histoires à l’eau de rose comme on dit mais sans violence..
    Bisous

  7. bonjour chere Renée, je me souviens tres bien de « nous deux », j’ai eu l’occasion d’en feuilleter, à l’epoque de ma mère grande lectrice ça n’existait pas dans nos compagnes, mon epouse n’était pas interessée, mais je comprends que ça puisse seduire, meme si ces romans photos étaient un peu « cucul la praline » comme tu le dis si bien , bonne fin de semaine amities et bises

    1. René, je pense que c’est ancré en moi du fait de l’avoir toujours vu dans la famille. Ceci dit les romans photos sont culcul…Par contre de bonnes recettes c’est déjà ça. Bisous bisous doux weekend

  8. Bonjour Renée, mais oui, « Nous deux » je connais bien ce magazine pour l’avoir lu parfois, acheté quelque fois lorsque cela parlait d’un personnage public que j’aimais bien et puis, les recettes de cuisine ! bien sur !

  9. Coucou Renée, Nous deux et Intimité trônaient dans le porte-revues du salon chez mes parents. Personnellement, je profite de mes séances chez le coiffeur, dans la salle d’attente du docteur ou du dentiste pour les feuilleter à présent, ainsi que Femme actuelle, Ici Paris… C’est vrai qu’on ne se prend pas la tête à les lire et même parfois, il m’est arrivé d’y récupérer des recettes de cuisine. Merci pour ce partage. Bises et bon weekend

    1. Pour des occasions comme tu cite Victoria c’est idéal en effet…..Tu pers l’histoire mais aucune importance parce qu’elle n’est pas prenante comme dans un roman……les recettes sont souvent excellentes j’en ai tester plusieurs. Bisous bisous pareil merci

  10. Bonjour Renée, Nous-deux et intimité sont les romans photo que j’avais chaque semaine sous la main si je puis dire à parti de mes 7 ans, s’ajoutais Mickey après Mireille, comme toute ma jeunesse c’est nourri de livres et que je n’avais pour ainsi dire pas de restriction je passais des uns aux autres, celui qui m’a beaucoup marqué et que j’ai gardé c’est Cadichon de la Comtesse de Ségur, j’ai beaucoup aimé Pinocchio, Don Quichotte et tellement d’autre. Bonne semaine

    1. Juste Intimité aussi a une époque était chez mes grand mère tante et mère je l’ai acheté aussi quelque temps mais il était devenu un peu barbant et ai laissé tombé.
      En grandissant on évolue dans la lecture ton com le prouve….
      Julie, SVP met ta bonne adresse blog quand tu commente, je suis chaque obligée d’aller la rechercher de la mettre ici pour pouvoir te retrouver et visité de plus, les lecteurs ne peuvent accéder à ton blog même si ils le souhaitent car ce que tu met n’est pas valide. MERCI d’avance

  11. Bonjour Renée,
    Il me semble avoir déjà vu passer cet article, je me trompe ?
    Quoiqu’il en soit, peu importe que ce ne soit pas de la « grande littérature », la consigne, me semble t-il, était de parler d’un livre qui avait marqué … ce fut le cas de celui-ci pour toi, tu as donc bien fait d’en parler
    Je te souhaite un bon après-midi
    Bisous à toi …

    1. Non je ne crois pas mais rien n’est impossible et je ne me souviens pas. En tous cas celui-ci a vraiment été écrit ce mois tel qu’il est là.
      Bisous doux weekend a toi.

      1. Ah ben mince alors !!!! Je jurerais pourtant avoir déjà lu ton texte … Je sais que j’ai parfois l’impression d’avoir vécu des situations, mais là, c’est impressionnant … ça me fout la trouille ça !
        Bisous Renée … et excuse-moi de cette méprise alors

        1. Mais non ça m’arrive aussi mais pas sur le blog dans la vie réelle des endroit ou situation que je crois avoir vécu et c’est si réel qu’après je cherche longtemps dans ma mémoire sans jamais trouvé d’ailleurs…..Enfin ça m’arrivait car ça fait longtemps que ce n’est plus arrivé…..
          Mais peut-être sur une autre blog en effet j’ai parlé de ce journal c’est fort possible mais pas ce texte. Bisous

          1. Ah oui tu as raison, c’est chez Brigitte que j’ai lu ton texte … je me disais aussi que ce n’était pas possible de l’avoir rêvé, c’était mot à mot le même texte (normal, c’était son défi .. hihii) . J’ai eu peur tout d’un coup car à ce point c’était trop !
            Bref, voilà donc la solution … hihihi
            http://www.unebonnenouvelleparjour.com/2020/09/les-participations-au-cafe-the-n-125-un-livre-qui-vous-a-fait-rever-lorsque-vous-etiez-enfant.html
            Bisous Renée … je suis rassurée 😉

            1. ben tu vois tout s’explique…panique pas comme ça tu va nous faire une crise cardiaque se serait quand même bête pour si peu. Bisous douce soirée

  12. coucou René,je me souviens me mère l’acheter souvent ,je ne sais pas si il existe toujours? il fait doux chez nous mais le soleil est timide,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

  13. Moi j’ai longtemps lu des romans à l’eàu de roses car c’était à peu près les seuls que mes parents m’autorisaient.  » Nous deux » a môdernisé son contenu. Mais je me souviens très bien des romans photos. Quant au journal d’Anne Frank,étudié au collège,j’en ai longtemps fait des cauchemars. Bisous René.

    1. Mamazerty, bien sûr les romans dit rose était aussi de mise chez nous les parents était strict à l’époque! Anne Frank m’as fait versé des tonnes de larmes. Bisous

  14. Chez nous c’était je journal de Mickey et c’était la bagarre avec ma frangine pour qui se l’accaparerait en premier. Mais plus sérieusement, le livre qui a marqué mon enfance c’est « Flamberge au vent », Un prix scolaire décerné à mon papa pour son certificat d’étude. Voici ce que j’avais communiqué sur mon blog EK en 2010 avant de passer chez wordpress.
    http://zizitop.eklablog.net/flamberge-au-vent-a44712798
    et la suite bien entendu.
    Bises et bon vendredi

    1. Martine aucune honte a avoir après tout chacun lit ce qu’il veut. J’aime bien surtout en vacances c’est pratique léger et pas besoin de se prendre la tête. Bisous

  15. Bari chien loup, Gogh le castor, Joe le kangourou sous les eucalyptus, Brouscaille le brochet, voilà les livres bibliothèque verte que je dévorais !
    et je me souviens chez belle maman, le détective avec les horreurs d’ alors !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  16. Pas d’abonnement à Nous Deux, ni rien d’ailleurs en presse, gamine, mon père s’offrait un journal le samedi… Ah oui côté Anne Frank ! Belle journée Renée, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut