Café Thé 117 (Brigitte)

Pour ce 117ème Café Thé, Brigitte nous propose de nous parler d’un feuilleton, d’une série télévisée ou d’une émission, récente ou ancienne, qui vous a marqué(e), et de nous raconter pourquoi…

 

Voici ma participation :

Flèche brisée

 

Année 60, je suis dans la cité des papeteries de Boussières chez ma grand-mère maternelle quand sort cette série TV en France.

Dans cette cité un seul poste de télé noir blanc, chez une de mes tantes paternelles, a quelques portes de là. Un luxe à l’époque et donc un événement.

Si, cette série m’a marquée c’est déjà parce que c’est la première fois que je regardais la TV.

Seul programme que nous, enfants dans la cité que nous avions le droit de regarder bien que, j’ai souvent été effrayée.

Histoire de cow-boys et d’indiens et, de mort…inévitablement.

En voici un extrait court :

À Tucson, sur le point d’être lynché, Jeffords est sauvé par le général Howard qui souhaite rencontrer le chef Apache pour lui proposer un plan de paix souhaité par le Président des États-Unis en personne. Peu après, Jeffords emmène avec lui le vieux général au camp indien et persuade Cochise que Howard est sincère et loyal. Jeffords s’engage aussi à épouser Sonseeahray, pourtant promise au guerrier Nahilzay qui tente de le tuer avant d’être abattu par Cochise.

Après des journées de palabres, Cochise accepte de briser une flèche censée symboliser un armistice avant un éventuel début de paix avec les hommes blancs. La paix est finalement négociée entre Cochise et Howard, après délibérations entre Apaches et le bannissement de Goklia (qui devient Geronimo) et ses partisans. Quant à Tom, il épouse Sonseeahray selon les rites de sa tribu.

Mais chacun des deux camps possède ses irréductibles qui ne veulent entendre parler que de guerre.

Les hommes de Cochise démantèlent une embuscade menée par Geronimo contre une diligence.

Ben Slade et quelques complices tendent aussi une embuscade à Cochise et à Jeffords. Sonseeahray est tuée dans l’attaque.

Ivre de douleur, Jeffords veut la venger.

Il fallait nous voir accourir de tous coins afin d’avoir une bonne place devant l’écran.

Mes cousins cousines et quelques autre du voisinage.  Combien étions-nous 7-8 tout au plus.

C’était le RDV incontournable mais, il fallait aussi le mériter pas question d’avoir fait une bêtise avant.

La menace de ne pouvoir s’y rendre à rendu la cité un peu plus calme, pendant quelques temps….

Tu me fais repenser à ce temps là, avec nostalgie Brigitte…

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

36 commentaires sur “Café Thé 117 (Brigitte)

  1. Comme je l’ai dit à Brigitte quand j’ai découvert les participations, cette série ne me dit rien du tout ! Mais peut-être mon frère plus âgé la regardait-il ? Bisous et merci pour cette participation que j’ai relu avec plaisir ce matin

  2. Bonjour Renée
    Quel souvenir , j’ai toujours aimé ces films …westerns, beaux cowboys …pas de télé chez nous en 1960 , elle est arrivée bien plus tard chez nous
    Bises et bonne journée

  3. Bien oui, dans les pemiers temps de la T.V. on se rassemblait ainsi chez des voisins ou des amis pour écouter nos émissions préférées. Cela me rappelle de bons souvenirs, parfois, mon père venait au devant de moi de peur qu’il m’arrive quelque chose le long du trajet !
    Bon week-end Renée,
    Bisous♥

  4. Je comprends ardemment la passion pour une série, un film, pour la magie du petit écran…
    C’est vraiment beau ce que tu as écrit, merci pour le partage des souvenirs
    amitiés chaleureuses

    Copier coller pour les aminautes : merci d’avoir pris de mes nouvelles vu que je n’en donnais pas, je vous remercie et je répondrai dès que possible à vos gentils petits mots. Je n’ai pas pu tous les lire encore. Plusieurs d’entre vous se sont doutés du réveil de ma pathologie. En effet… Les crises d’épilepsie m’ont bien blessée, les hématomes sont importants et le zona qui s’est réveillé me fait beaucoup souffrir, je tâche de me réparer…
    Prenez bien soin de vous, bisous
    Cendrine

  5. Tout d’abord le titre ne me disait rien puis en lisant l’histoire et surtout en voyant les photos je me suis souvenue de cette émission . Le lendemain c’est sur cela servait de base aux jeux avec les petits voisins , indiens d’un côté cow boys de l’autre et pas question de camper la squaw qui faisait la popote !
    Bonne soirée
    Bises

  6. Beau partage de souvenir.
    Je ne connais pas cette série TV.
    Je me souviens bien de Thierry La fronde qui a marqué les esprits de l’époque.
    Bisous Renée

  7. Coucou Renée, si je me souviens bien de la télé en noir et blanc que je pouvais regarder au café « Le terminus » car la patronne gentiment invitait les enfants du quartier, je n’ai pas connu ce feuilleton. Pour moi, c’était Zorro et Rintintin. Quand la télé est arrivée chez nous, quelle joie ! Il n’y avait pas 50 chaines à l’époque mais nous trouvions notre bonheur. Merci pour ce partage. Bises et bonne soirée

  8. ah les années 60 et la télé, les débuts, nous avons eu notre télé en 1957, une chaine, un western de temps en temps nous ravissait , ah les indiens n’etaient pas à la noce en ce temps là, pourchassé par les « migrants » europeens ! merci de ce rappel chere Renée, bonne fin d e semaine, bises

  9. Ah oui une autre époque…. Et on a bien du mal à se rappeler que cela a existé…… Tant aujourd’hui l’écran prend tant de place dans la vie de notre jeunesse.

  10. aucun souvenir de cette série, comme Trublion, je se souviens de Thierry la Fronde, première série que j’ai vu à la télé. gros bisous Renée. cathy

  11. Bonjour renée, je n’ai aucun souvenir de ce feuilleton, tant pis! bisous et bonne journée MTH

  12. J’ai aussi découvert la TV couleur chez ma grand mère quelque année plus tard…; de beaux souvenirs.
    Je vais de desabonner des Newsletters, ne m’en veut pas mais je vais nettoyer ma boite email. à bientôt Bisous

    1. La couleur ce fut bien tardif pour moi car j’étais partie en Grèce et c’est en revenant voir maman que je suis restée ébahie devant….
      Pas de souci Véro tu te réinscrit quand tu pourra et si tu veux. Bisous

  13. Merci pour le partage de tes souvenirs qui m’en rappellent certains des miens, du même genre …
    Ce n’est pas si loin dans le temps et pourtant, ça fait drôle en racontant ça …
    Bonne fin de semaine avec une semaine à venir très chargée …
    Je pense avoir mon corset neuf et je vais aussi essayer mes nouvelles chaussures en espérant les avoir ce mois.
    Et, surtout, de nouveaux examens pour mon chéri …
    Là, il nous faut garder le moral mais c’est vraiment stressant
    et l’attente semble interminable avec des délais de RDV incroyables !
    Gros bisoux, ma fidèle renée ♥

    1. Ben si c’est loin dans le temps je trouve on était haut comme trois pommes et nous voilà sur la pente descendante! Bisous bisous Dom

  14. C’est marrant,un ami m’a parlé dernièrement de ça avec le même enthousiasme,moi pourtant je n’en ai aucun souvenir… j’ai regardé très longtemps bonne nuit les petits ( très longtemps) et avant la télé à la maison nous allions parfois chez un voisin pour regarder la piste aux étoiles….

    1. Tu étais peut-être trop petite et ça passait en plein milieu d’après midi c’est possible que tu ne pouvais pas regarder du coup…
      Bonne nuit les petits me rappelle le frangin c’était son émission……Bisous Mamazerty

  15. ça ne me dit rien, mais je me souviens que dans les anciens western, on faisait passer tous les indiens pour des brutes sanguinaires.
    je n’étais pas trop télé et préférais vadrouiller dehors, mais je me souviens un peu de thierry la Fronde !
    Bonne journée, bravo pour ta mémoire
    Bisous

    1. C’est vrai les pauvres alors que c’était eux les gentils qui ont étés envahis et chassés!
      La Fronde c’est bien plus tard je devais avoir 13 ans…Bisous Trublion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *