Atelier de Ghislaine *OTE*

Atelier Ghislaine

Il boursicOTE depuis fort longtemps mais là, il n’as plus la cOTE

Il perd son latin et son magot sans que ces compatriOTEs, n’aient la moindre pitié.

Il pense donc devenir ChypriOTE où, peut-être même DubaïOTE.

Mais de langues étrangères il ne parle, que le fiOTE, qu’il a appris lors de son séjour en Angola et dans l’enclave de Cabinda. (1)

Il est bien embêté !

A tous cela, il décide de penser, après avoir mangé une tartine de cancoillOTE avec son pOTE de Besançon qui, pour l’instant, dans un bain barbOTE en attendant une petiOTE !

Bien sûr, cette histoire n’as ni queue ni tête mais regorge de OTE comme le souhaite  Etournelle (Ghislaine) pour son atelier en OTE.

1.- https://fr.wiktionary.org/wiki/fiote

Enregistrer

Enregistrer

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

38 commentaires sur “Atelier de Ghislaine *OTE*

  1. en effet je vois cet atelier en OTE et je suis contente que tu me l’aies signalé , j’aurais manqué ce texte original !
    Merci Renée et désolée si je t’ai oublié mais je suis allé revoir les commentaires sous le billet atelier et je n’y ai pas vu un mot disant que tu avais l’atelier donc je t’ai oublié et en ce moment j’ai des soucis a recevoir les news ce que fait que je n’ai pas eu la news de ton texte ! Je suis vraiment désolée, je te rajoute aussitôt.
    Je t’embrasse et bonne semaine Renée

  2. C’est pas mal tous ces otes qui sont des hôtes mangeant une matelote à la cancoillotte.

    C’était juste pour rire et pour te dire que j’ai bien aimé ton texte qui réponds au défi lancé.

    Douce nuit et bisous d’EvaJoe

  3. Hé oui, on fayOTE pour faire les défis ! 😉
    Et moi, j’ai les chocOTEs avec le vent qui souffle.
    Bon week end.
    C’est la tempête dehors !!!
    Je reste à l’abri …
    Bisoux, chère renée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut