Voyage au Mexique octobre 1997 (5)


drapeau-Mexique-etoileb-001

Ah….. je vois que vous êtes
nombreux !

Parce que vous êtes vous curieux ou alors, vous m’aimez
bien?? 

Non ne dites rien…………Loupé des épisodes??

GoogleEarth_Image-copie-2.jpg

Comme vous pouvez voir sur la carte, Xel Ha se situe sur notre chemin de
retour nous avons faim, soif et envie de nous baigner alors!

D’abord on rentre dans le parc de XEL HA puis direction, un pti.coin pour
grignoter j’ai faim, on discuteras à table.

26

  

 

Mais pas trop longtemps car on va aller explorer ce parc que se soit sur
terre ou sous l’eau.

Allez VAMOS

 

27

33
Malheureusement, cet après midi là, à été entaché par le décès d’un Monsieur par noyade dans un des
bassins.
Puis la pluie est arrivée ce qui a bien ecourté notre visite.
Nous sommes donc rentrés à l’hôtel plus tôt que prévu!

On se dit à bientôt?

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

14 commentaires sur “Voyage au Mexique octobre 1997 (5)

  1. Bonjour amie lointaine,

    Pardon de n’avoir pas répondu plus tôt, mais je suis entré bien tard hier soir et ne découvre ton message que ce matin.

    En Guyane, après avoir expérimenté bien des équipements, chacun revient à la bonne vieille tôle. Si nous la choisissons « ondulée » le bac acier trouvera sa différence d’une feuille à l’autre dans
    l’épaisseur. Si comme nous nous préférons les »bacs alu » ils sont presque tous de la même épaisseur. Par contre, de nombreuses couleurs sont à la disposition des clients, qui peuvent donc adapter
    la couleur de leurs toitures aux exigences environnementales. Le blanc est sans doute le plus recommandé pour la protection du soleil, mais il a l’inconvénient de fixer la mousse plus rapidement.
    Chez nous, nous avons adopté la couleur brique, et cela depuis vingt cinq ans et nous n’avons pas de soucis particulier. Il faut seulement adapter la charpente de façon à ce que le bruit de la
    pluie sur le toit soit bien amorti.

    Voilà, ma chère Renée. Tu le vois, en fait nous ne nous cassons pas très la tête.

    Merci de nous avoir offert un si beau voyage ô combien rafraîchissant! Ici, l’eau est loin d’être aussi belle. Dix mois sur douze elle est boueuse. Nous lui devons cette qualité à l’Amazone qui
    rejette dans l’océan des milliards de boues arrachées au continent, et que les courants rabattes sur les côtes pour les transformer en plateaux vaseux. Mais quand on aime la Guyane, ce n’est pas
    pour la qualité de son eau ni celle des quelques plages qui bordent le littoral, mais bien pour l’immense forêt qui occupe de nombreux pays.

    Ma chère amie, je ne serai pas davantage bavard en ce début de journée qui voit le jour s’installer ne sachant pas quoi faire de la brume qui s’accroche de toutes ses forces. Nous aurons besoin
    de soleil pour la dissoudre complètement et enfin voir la couleur que préfèrera le ciel pour son habit.

    Je te laisse à ta journée en espérant qu’elle soit la plus belle et la plus douce possible.

    A bientôt sur les chemins de l’amitié,

    René

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut