Scène rue et poésie du mardi

Pour cette scène de rue de Covix, toujours pas de photos récentes tans pis. Je vous soumet celle-ci prise en mi-vovembre 2009. Sur la route,  à la sortie de Mbour- Sénégal ou la saison de la pastèque battait son plein.

Avec ce poème de Renaud BOSC, ce pour la poésie du mardi de Lady.

La tranche de pastèque

Comme une tranche de pastèque
Qu’en lieu de petit déjeuner,
Un emplumé cacique aztèque
Aurait pour se rasséréner,

Voici que je t’ai découverte
Toute nue couchée sur le flanc,
A ma concupiscence offerte
Dans le désordre du drap blanc.

Une main glissée sous ta tête,
L’autre sur ta cuisse posée,
Je n’ai qu’à mordre, bille en tête,
Dans la douce chair exposée.

Depuis la plongée de la hanche
Jusqu’à l’aisselle dégagée,
Pris d’une gloutonnerie franche,
Je grignote tout au jugé.

Je n’ai pas de pépin à craindre
A l’improviste sous la dent
Ni nécessité de contraindre
Mon foie à un repas prudent ;

Juste à déguster sous ma lèvre
Le velours tendre de ta peau
Qu’un délicat frisson enfièvre
Avec un complice à propos.

Pas toujours évident d’assembler une photo avec un poème mais j’espère que cela convient à ces deux défis qui sont :

54 réflexions sur “Scène rue et poésie du mardi”

  1. Je sais que tu penses à moi
    Même si tu jures que non !
    Je sais que tu es plus tendre que la laine
    Je sais que tu ne fais que feindre la haine
    Je sais que tu veux revenir
    Je sais que tu veux devenir
    La seule femme au monde pour moi.
    Je sais que tu sais
    Que je n’aime que toi !

    1. Bonjour et merci pour joli le poème. Désolée j’ai été obligée d’en couper une grosse partie car en commentaire cela prenait trop de place. Vous souhaite bonne journée

  2. C’est merveilleux d’avoir réuni la photo et le poème sur un même thème! Bravo!
    Sur mon blog , tous les fruitiers sont en fleurs , et les lilas commencent à ouvrir leur grappes.
    Douce soirée, bises Renée

  3. Une belle trouvaille ce poème , je ne verrai plus la pastèque du même oeil maintenant . Ta photo est impressionnante , bravo pour l’équilibre des pastèques .
    Bonne soirée
    Bisous

  4. ahah, dis donc, tu en penses à de ces choses, toi, quand on te dit « pastèque »!appétissants, la photo et le poème!!!çà sent le printemps,Renée,héhé!

  5. Je ne connaissais pas ce poème sur la pastèque ! Il la ferait aimé à ceux qui la déteste (comme mon époux, impossible de lui en proposer)…J’aime ta photo et ces étalages de pastèques que l’on ne voit pas chez nous…Merci pour ce beau partage. Bisous et à très bientôt

  6. La pastèque qui désaltère
    Sans faire grossir
    c’est mon amie lorsque je vais en Espagne
    Dès le matin …
    Bonne journée R’née

  7. Bonjour,
    merci pour ta participation gourmande!!!
    Il faut profiter de ce que la nature nous offre!
    Un duo bien réussi.
    Bonne journée
    Bises

  8. j’ aime bien ces fruits gorgés d’ eau que ce poète décrit si bien !
    Une photo impressionnante d’ équilibre
    Passe une bonne journée
    Bisous

  9. Bonjour, ma rené
    Amusante, ton association de la pastèque avec ce poème érotique !

    Bons résultats, suite à ma visite chez le cardiologue.
    Tout semble en ordre.
    Bon mardi, gris et pluvieux.
    Bisoux.

  10. je pense que cette journée d’anniversaire s’est superbement bien déroulée….et pour la pastèque voilà un fruit que je n’aime pas du tout…dommage, douce journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *