Scène rue et poésie du mardi

10/04/2018 54 Par Renée

Pour cette scène de rue de Covix, toujours pas de photos récentes tans pis. Je vous soumet celle-ci prise en mi-vovembre 2009. Sur la route,  à la sortie de Mbour- Sénégal ou la saison de la pastèque battait son plein.

Avec ce poème de Renaud BOSC, ce pour la poésie du mardi de Lady.

La tranche de pastèque

Comme une tranche de pastèque
Qu’en lieu de petit déjeuner,
Un emplumé cacique aztèque
Aurait pour se rasséréner,

Voici que je t’ai découverte
Toute nue couchée sur le flanc,
A ma concupiscence offerte
Dans le désordre du drap blanc.

Une main glissée sous ta tête,
L’autre sur ta cuisse posée,
Je n’ai qu’à mordre, bille en tête,
Dans la douce chair exposée.

Depuis la plongée de la hanche
Jusqu’à l’aisselle dégagée,
Pris d’une gloutonnerie franche,
Je grignote tout au jugé.

Je n’ai pas de pépin à craindre
A l’improviste sous la dent
Ni nécessité de contraindre
Mon foie à un repas prudent ;

Juste à déguster sous ma lèvre
Le velours tendre de ta peau
Qu’un délicat frisson enfièvre
Avec un complice à propos.

Pas toujours évident d’assembler une photo avec un poème mais j’espère que cela convient à ces deux défis qui sont :