•         Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Sage comme une image (Tan Hagmann)

Dans le cadre du livre itinérant qu’organise Nath (lecture pour lesquelles vous pouvez vous inscrire sous chaque titre proposé en livre itinérant)

Tout d’abord avant de parler de mon ressentis je vous livre l’avant-propos de l’éditeur :

Sage comme une image met en scène une relation entre un mineur et un adulte. Il est possible que le thème de ce roman puisse choquer certaines personnes. J’ai voulu publier cette histoire parce que c’est un beau roman bien écrit, mais aussi parce qu’il sonne très vrai. De nombreux jeunes hommes testent leur capacité de séduction auprès de personnes plus âgées. Ils savent qu’on ne jugera pas leur inexpérience et qu’ils gagneront du temps dans cet art de « savoir faire l’amour ». Un adulte doit-il résister à ces propositions ? Certainement. Mais, il y a une règle et l’usage qu’on en fait. Pour la réalisation d’un ouvrage La première fois, j’ai rencontré beaucoup de gays ayant développé très tôt des désirs affectifs et sexuels. Ils n’ont jamais regretté « leur première fois » avec un adulte qui a su prendre en compte le caractère de leur demande. Lorsque ces derniers ont cédé à la tentation, ils en furent plus affectés que leur jeune compagnon. Des questions de l’ordre de la morale se posent donc et cette dernière évolue. Les jeunes ont accès à la pornographie au moment même où la question sexuelle commence à les titiller. Les jeux entre adolescents dans la campagne autrefois se font plus virtuels pour 6 7 les jeunes citadins. Ils s’exposent d’autant plus facilement que l’autre est lointain et inconnu – en oubliant quelques possibles conséquences fâcheuses. Dans les jeunes générations, la sexualité ne revêt plus le mystère qu’on lui porte encore. La morale, cette vox populi, est le seul juge de ce qui est bien ou mal et l’on statuera en fonction de cette dernière. Il n’y a dans ce livre aucune complaisance, aucune apologie, juste une histoire qui s’appuie sur des faits réalistes. Pédro Torres Textes Gais

Vous l’avez compris c’est un livre qui n’est pas pour un jeune public et, si comme moi vous avec certaine convictions, il va vous déranger où, vous choquer.

Pourtant il est bien écrit, on rentre ici dans la bourgeoisie avec ce qu’elle peut avoir de plus détestable. (A mes yeux)

Des parents qui n’en sont pas. Un père absent pris par sa profession, une mère complètement névrosée qui fait de son enfant mâle une fille tant elle est déçue de n’en avoir eu.

Non contente d’élever ce garçon en fille, qui si il ne répond pas à son attente, le maltraite.

L’auteur demande quel passage nous avons le plus aimé dans la lecture

Un passage me marque particulière:ment**il aurais voulu connaitre le chat plus tôt parce que sa mère l’enfermait dans le cellier plein de souris, le chat ne serait pas mort de faim.**

Puis un autre

Pour ma part c’est sans doute celui-ci (vers la fin). Non pas que j’aime ce que je lis, mais cela me permet de comprendre un peu mieux ce garçon après aussi qu’on ai su qu’il fut affublé de robe, obligé d’assouvir ces besoins comme une fille et que si il n’y arrivait pas puisque comme ils dit **son zizi en faisant pipi remontait** et donc salissait les toilettes, voir sa mère, celle-ci le punissait sévèrement.

Comment dès lors ce garçon d’à peine 15-16 ans sache ce qu’il est? Comment pouvait-il construire ce qui aurais fait de lui un homme alors que dès son plus jeune âge il ne fut admis par sa mère qu’en fille?

Mon ressentis face à ce livre :

En voyant le titre, je n’ai jamais pensé être face à une telle situation. Je suis assez choquée il faut bien le dire. Pourtant ce livre ne comporte pas de description *hard* il est au contraire écrit avec sensibilité.

Mais je réprouve le fait qu’un homme d’âge dit mûr, succombe et aille au delà de ce que je trouve acceptable.

Acceptable pour moi aurais été ce même homme avec un autre homme majeur. Mais le livre n’aurait alors plus de raison d’être et, c’est aussi une situation qui peut arriver dans la vie de tous les jours, sans doute plus que l’on ne croit!

Je reconnais toutefois que l’amour n’a ni âge ni sexe, là n’est pour moi pas de débat à faire mais, pour autant que cela reste toujours entre adulte consentants.

Ici, Tan nous met devant une situation dérangeante, avec doigté certes, mais qui ne devrait pas exister dans la vie réelle….et pourtant!

En disant cela je ne parle pas en tant qu’homophobe mais, en tant que convaincue des ravages que peuvent causé la pédophilie ou dans le cas présent héphébophilie (attirance sexuelle pour les adolescents)

Pour finir, pourquoi j’ai quand même lu ce livre après avoir lu l’intro?

Simplement parce que je me suis inscrite pour tous les livres itinérant chez Nath et puisque il me fut envoyé ma <responsabilité> de lectrice est de le lire et, d’en parler. C’est aussi un peu le but du jeu, faire connaitre ces livre que l’on ne connaîtrais pas autrement.

Je regrette pas cette lecture parce que cela m’as fait réfléchir et essayer de comprendre au delà des mots…

Le résumé et avis de Nath sur ce livre

Et enfin la page Facebook de Tan Hagmann 

A propos renee

Née à Besançon j’ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Sénégal-Kenya) mais, principalement la Suisse ou j’ai grandi. J’aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j’aime beaucoup les animaux, j’ai un chien une petite Yorkshire de presque 9 ans.

Pour marque-pages : Permaliens.

34 réponses à Sage comme une image (Tan Hagmann)

  1. missfujii dit :

    Merci pour ta chronique, mon envie de lire ce roman est mitigé

  2. mamiekeke dit :

    BOUDIE Quel livre ha ha ha je ne risque pas de l’ acheter ha ha ha .
    Tu as eu bien du courage de le lire , moi dès les premières pages si ça n’ accroche pas je laisse tomber ..
    Çà y es nous avons été voté , ouf une bonne chose de faite , du moins je l’ espère , nous verrons bien ce soir aux résultats et dimanche prochain , finalement sans faire plus de politique que n’ importe qui , j’ ai l’ angoisse du lendemain qui me triture les boyaux ha ha ha .
    Gros bisous marseillais , sous le soleil et le ciel bleu .
    Photo sur FB pour le prouver ha ha ha .
    Renée (mamiekéké).

  3. Chris Bernard dit :

    Peut-être bien écrit, mais amoral, donc je ne le lirai pas. Chris

    • renee dit :

      Chris je comprend tout a fait et je précise que je ne m’attendais pas à ce contenu…ceci dit, je ne regrette pas car c’est écrit malgré tout avec doigté et sensibilité. Amitiés

  4. Bonjour Renée. Merci pour ton ressenti sur ce livre qui ne me tente pas après avoir lu ce que tu en dis. Bisous

  5. colettedc dit :

    Ton ressenti est très bon Renée.
    Bonne poursuite de ce dimanche ! Bisous♥

  6. Clara65 dit :

    J’avais entendu parler de ce livre et je t’approuve dans tes conclusions.
    Tout est permis si c’est entre adultes consentants, sinon, c’est grave.
    Très bon dimanche, Renée.

    • renee dit :

      C’est même très grave mais heureusement ce n’est qu’une fiction….quoique dans la vie c’est sans pire bien des fois. Bisousssss Clara

  7. Kimcat dit :

    Un livre qui ne me tente pas vraiment, je l’avoue…
    Bisous Renée et bon dimanche.

  8. H-IL dit :

    Parmi les images, y a les pieuses et les pornos
    Gros bisous endimanchés Renée

  9. je n’aime pas les histoires cruelles de maltraitance— ça me déprime, je m’y crois-
    un roman dur ! merci pour la présentation- bisous du dimanche- je vais voter-

    • renee dit :

      Effectivement Lady mais le livre bien qu’il semble dur ne l’est pas. Ceci dit je ne souhaite pas relire ce type de roman impliquant ce genre de sentiments…ado/adulte s’entend. Bisoussssss

  10. manou dit :

    Le sujet est délicat en effet et l’existence de ce type de roman, surtout si le lecteur ne se trouve pas en position de voyeur a le mérite de nous faire réfléchir, comme tu l’exprimes si bien. Les mères qui éduquent ainsi leur enfant, il y en a malheureusement et ce type de maltraitance est peu souvent révélée au grand jour. Cependant je ne suis pas tentée par ce genre de livres, je dirai même pas du tout ! Merci pour ton ressenti. Bisous et un bon dimanche

  11. Epiceas dit :

    Ca m’a pas l’air bien captivant… 😉

  12. mamazerty dit :

    coucou Renée, pas envie de lire ce livre.Du coup je ne peux pas en parler^^. Néanmoins sur le fait que l’amour n’a ni âge ni sexe, je mettrai le bémol qu’il y a une limite ….On disait çà dans les années 1970,et çà a couvert un bon nombre d’affaires sexuelles qui étaient juste des abus sexuels voire des viols…alors méfiance sur les belles phrases….évidemment c’est une généralité que je débite ici et apparemment sans réel rapport avec le sujet du livre…. je m’en vais faire mon devoir de citoyenne, alors bon dimanche chez toi et des bisous….

    • renee dit :

      Mamazerty, le vrai amour (enfin d’après moi) n’a ni âge ni sexe vu que c’est dans le coeur et l’âme que ça se passe pas au niveau de la sexualité, mais cela n’engage que moi. Bon vote. Bisousssss

  13. Bonjour Renée
    Voilà un livre qu’il me plairait bien de lire
    Ce qui me choque moi c’est qu’une mere puisse agir ainsi avec son enfant ..
    Le reste me semble evident .
    Bonne journée Renée
    Bises

    • renee dit :

      Cela choque effectivement car elle gâche complètement la vie de son fils, ce qui n’est pas le but d’une mère bien au contraire. Bisous Claudine

  14. trublion dit :

    pour l’ hétéro que je suis, il m’ est difficile de comprendre et d’ admettre l’ homosexualité, sauf comme une dérive de la nature.
    IL ne me parait pas sain qu’ on utilise pour arriver à ses fins, un orifice que la nature a prévu pour tout autre chose, et je ne suis donc pas étonné que le sida a frappé les gays !
    Bon dimanche
    Bisous

  15. jill bill dit :

    On ne peut critiquer avant d’avoir lu, dans la vie toutes sortes de comportements sont vécus… ou pas, merci Renée, bises

  16. Séverine dit :

    Il est vrai que le sujet peut être dérangeant et j’ai lu que l’auteur rencontre des difficultés à ce sujet. Pour ma part, je me demande si cela choquerait autant s’il s’agissait d’une adolescente avec un homme mûr. Je reste d’accord que les jeunes devraient attendre plus tard.

    • renee dit :

      Séverine, je pense que non tant il est pardonner dans ce sens! On dit bien d’une femme très mûrequi sort avec un mec de 10-15 ans plus jeune *cougar* alors que pour un homme de 70 sortir avec une de 20 semble normal!!!!! Et pourquoi donc? Bisousss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Catégories