•               Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Revenons à Sumatra

 Au lac Toba plus précisément qui est en pays *Batang* à 5H de route de Medan.



250px-Toba_zoom.jpg
(source image wikipédia)


Souvenez- vous de ce voyage raconter ici :

http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-on-continue-le-voyage-en-indonesie-54205408.html

 

Ici : http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-en-vol-pour-bali-54833334.html 

 

Mais encore ici pour y voir les maisons typiques :

http://www.errances-ici-ailleurs.com/article-de-thailande-du-nord-39788638.html 

 

 

 

Le Lac Toba � Sumatra – Indon�sie – Watch more Videos at Vodpod.  
Cette vidéo a été crée par M. Marc, qui la commente avec maestria.

 


Et selon wikipédia : 


 Les connaissances sur l’histoire humaine préhistorique, quoique largement théoriques, sont basées sur l’archéologie fossile et
sur certaines réalités génétiques. Au cours des trois derniers millions d’années, après que la branche humaine et la branche des grands singes eurent divergé d’un même ancêtre commun, la lignée
humaine a produit une variété d’espèces.

 

Selon la théorie de la catastrophe de Toba, une gigantesque éruption volcanique a modifié l’histoire de l’évolution humaine par une réduction sévère
de la population.

Il y a environ 73 000 ans, le volcan où se trouve actuellement la caldeira du lac Toba dans l’île de Sumatra, entra en éruption avec une force
trois mille fois supérieure à celle de l’éruption du Mont Saint Helens aux États-Unis en 1980.


Selon le professeur Ambrose, cela conduisit à une chute de la moyenne des températures d’environ 3 à 3,5°C pour plusieurs années.

Une chute globale de 3 à 3,5°C peut conduire à une baisse de plus de 15°C dans les régions tempérées. Ce changement radical de l’environnement
serait à l’origine de ce qui a été appelé un « goulet d’étranglement » de population chez les différentes espèces d’hominidés qui existaient alors.


Des preuves géologiques constituées par la structure unique des cendres volcaniques datées d’il y a 75000 ans, les preuves glaciologiques (forte
concentration de sulfures dans les glaces également datées à 75000 ans) et les preuves issues de l’analyse des dépôts d’animaux marins datant de la même période ainsi que des modélisations,
accréditent la plausibilité de la théorie de la catastrophe de Toba.

Des éléments génétiques comme l’étude des mitochondries suggèrent que tous les humains vivant aujourd’hui, en dépit de leur apparente variété,
descendent d’un petit groupe de quelques milliers d’individus vivant en Afrique Orientale.

En utilisant les taux moyens de mutation génétique, certains généticiens ont estimé que ce petit groupe vivait à une période coïncidant avec la
catastrophe de Toba.


Selon cette théorie, les humains, après Toba, se seraient propagés encore une fois, quand le climat et d’autres facteurs le permirent. Partant de
l’Afrique, ils ont émigré vers l’Indochine et l’Australie et plus tard vers le Croissant fertile et le Moyen-Orient. Les routes migratoires créèrent des centres de population en Ouzbékistan,
Afghanistan et Inde. Les divergences de couleur de peau apparurent, dues à des niveaux variés de mélanine adaptés aux variations locales de l’intensité des rayons UV.

L’Europe s’est peuplée par des migrants venus d’Asie centrale à la fin du dernier âge glaciaire au fur et à mesure qu’elle devenait plus
hospitalière.

En soutien à la théorie d’une « génération de Toba » et à une origine commune relativement récente, l’unité culturelle humaine que l’on
observe au travers de l’analyse des langues, des cosmogonies humaines et de ses mythes fondateurs.

 

Toutes les langues auraient une origine commune, ce que tend à confirmer l’étude des mythes humains, où l’on retrouve des thèmes analogues, des
archétypes fondant les structures morales des cultures. La glaciation de Würm débute vers -70 000 soit aux alentours de l’explosion du supervolcan (-75 000). Ceci tendrait à montrer que
l’explosion du volcan fut un évènement majeur et déclencheur d’un changement climatique qui ne prit fin qu’il y a 11 000 ans.

 


200px-Batak Toba House

 

Et comme on fait souvent de jolies découvertes sur OB, en voici  

une  

qui va vous plaire et surtout vous faire découvrir ce lac et ses
environs

d’une autre façon!


Bonne
lecture

Pour marque-pages : Permaliens.

A propos Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

Une réponse à Revenons à Sumatra

  1. Fethi dit :

    Très riche article!

    Bon dimanche

  2. Fethi dit :

    Très riche article!

    Bon dimanche

  • Catégories

  • Pour me contacter, merci de remplir le formulaire :