Réponse chaussures et mes diapos

Une seule personne a deviné à quoi servaient ces chaussures qui sont, fixée au mur.

Elles servent à indiquer la partie Hommes/Femmes des toilettes, dans un café de Bulle…

Original non?

Et bravo à Brigitte qui à de suite trouvé.

Mes diapos,

J’utilise depuis quelques temps déjà le site CINOPA que j’ai d’abord utilisé en gratuit, mais qui est limité dans le nombre de diapos possible.

J’ai donc choici ensuite le plan illimité pour la vie. Le site est facile d’utilisation et cela permet de faire de jolis diapos

L’adresse de se site https://www.cincopa.com/

Voilà, vous savez tout.

63 réflexions sur “Réponse chaussures et mes diapos”

  1. C’est une idée « brillante »
    Enfin pas pour moi
    Car souvent je vais chez les hommes c’est plus propre en principe que chez les femmes
    et y a moins la queue 🙂
    En plus c’est vrai ce que j’ai écrit 🙂
    Bise et bonne journée

    1. Oui mais souvent en Suisse les toilettes homme on d’abord le/les pissoirs et un autre toilette fermés, donc quand tu entre ou sort tu risque de trouver un Monsieur en plein soulagement……Tu serais mal là Rose!
      Bisousssss

  2. BOUDIE je n’ aurai jamais deviné ha ha ha , c’ est vraiment original .

    J’ aime bien quand les gens changent un peu le quotidien en innovant ainsi , bravo .

    Bon jeudi à toi , ici Mistral très fort , dommage que je sois obligé d’ aller chez le Kiné , j’ aurai aimé évité ces coups de vents qui nous déséquilibre un peu trop ha ha ha .

    Gros bisous marseillais .
    Renée (mamiekéké)

    1. Maintenant tu sais comment décoré le petit coin dans ton gite….Non? ça va un peu courbaturée mais demain je remet ça….
      Elle arrive chez nous mais ce matin c’était soleil voilé…
      Et toi quoi de neuf Christophe…Bisousss

  3. bravo à Brigitte !
    Dire que je n’ avais même pas remarqué qu’ il y a avait une chaussure d’ homme et une de femme, honte à moi !
    Les diapos que tu nous a montrées sont bien pratiques à regarder !
    Passe une bonne journée
    Bisous

Répondre à jill bill Annuler la réponse