Pour Ghislaine, défi 77 (suite 4)

Vous vous souvenez du *polar* pour Ghisliane commencé avec le défi 73 ( http://envie2.be/defi-73-de-ghislaine/ et la suite sur le défi 74 (http://envie2.be/defi-de-ghislaine-74-une-suite/ ) puissur le défi no 76   (V http://envie2.be/pour-ghislaine-defi-suite-3/)

Voici donc le 77 dont les mots proposés sont :

Déballage, délicatesse, désordre, danse, femmes, fêtefaute, follement où, la phrase »’Juste avant son départ »’

Reprise de la dernière phrase (http://envie2.be/pour-ghislaine-defi-suite-3/) :  En tous cas Lucas me dit qu’il est surveillé de près ce qui, me tranquillise.

Juste avant son départ, Luca m’a tendu un paquet, peu volumineux mais assez grand. Je dirais qu’il ressemble un peu à un manuscrit.

Mes pensées tournent en désordre dans ma tête, je pense que se sont les fameux documents subtilisés par M. XX mais comment Lucas les a-t-il en sa possession ?

Je sais que Lucas fait entière confiance aux femmes, il en a par ailleurs toujours eu dans son entourage professionnel.

Chez moi, c’est avec délicatesse que j’ai ouvert ce pli. Mais que vais-je faire, il ne m’a donné aucune piste pour gérer cela, car il s’agit bien de ces documents.

Il est évident que je parcours le dossier et ce déballage de magouilles me révulse au plus haut point.  Une solution danse devant mes yeux, sans pour autant ce fixé avec fermeté.

Hors de question que je prenne la mauvaise décision, aucune faute ne m’est permise les répercussions m’effraies follement.

En même temps il faut agir ! Je range le tout dans mon coffre la nuit porte conseil, dit-on.

Après une nuit agitée mon réveil est difficile, la sonnerie du téléphone retentit depuis un moment déjà sans que je n’ose décrocher.

Lucas….Il m’informe que M.XX sera transférer dans une autre ville pour sa sécurité vers 11H00 mais, qu’avant il souhaite me parler.

Je le trouve en bien meilleure forme, lavé raser de prêt la moustache fière. Il est même beau bien que maigre et ce malgré ces hématomes sur le visage qui témoignent de la violence de ce qu’il a vécu.

Un large bandage entoure son torse. Il me sourit semble très heureux de me voir. Il en va de même pour moi.

Notre conversation dure plus d’une heure, je sais maintenant avec certitude ce qu’il me reste à faire.

Mon esprit est au clair, de plus qui pourrai se douter de mon implication pas ces harpies qui m’ont à peine entrevue ni le tireur, ma capuche cachait mes traits.

Juste avant son départ dans la voiture banalisée mais équipée, il me tire à lui et m’embrasse sur la joue.

Décidément M. XX met ma tête et mon cœur à la fête !

Ghislaine donneras-t-elle encore des mots utilisables pour la suite ?

A bientôt.

48 réflexions sur “Pour Ghislaine, défi 77 (suite 4)”

  1. les photos d’hier m’ont été remises par mon fils qui se trouvait en stage pendant cette période….j’aurai bien aimé être là bas moi aussi, mais hélas….passe une bien agréable journée

      1. Bin je te faisais un simple coucou de début de journée… 😉
        Non pas de stripteaseuse, des feuilles d’impôt plutôt……….

          1. Des gros connards oui dans ce système de merde… tout ce qu’on paye comme taxes, c’est honteux ! on mettrait cet argent dans la cuvette des toilettes ce serait pareil… faut une révolution là dedans, faut couper des têtes…

            1. Mais Christophe faut bien les engraissez vos nombreux ministres membres d’assemblées et leurs personnel!
              beurk veut pas voir de tête coupée….c’est dégueu…
              Mis a part en viré pas mal là oui suis d’accord. Bisoussss

  2. Une histoire palpitante comme un roman policier !
    Bon jeudi, toujours un sale temps …
    Me suis encore chopé un rhume !
    Bisoux non contagieux, promis.

  3. Une suite qui donne envie d’en savoir plus…un vrai roman que ce défi ! Bisous et merci de partager avec nous ton imagination. Tu as été inspirée

Répondre à dom Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *