Pour Evy, peur

 La peur  de disparaître demain

Quand doucement mes yeux se ferment

Qu’une pensée de mort surgit

Des frissons parcours mon épiderme

D’un coût le sommeil me fuit.

 

Impossible de lutter contre se sentiment

La peur s’installe me dévore

En même temps qu’un grand accablement

Me tiendra éveillée jusqu’aux aurores

 

Un fin inéluctable pour tous, c’est ainsi

Mais comment accepter de se résigner

Alors que ce destin n’est pas choisi?

Non!  je veux toujours vivre  voir sentir bouger aimer….

 

 

Voilà Evy ce que m’inspire ce thème (Défi n° 188 du 18  au 25/11/18)

 

 

 

 

 

 

56 réflexions sur “Pour Evy, peur”

  1. C’est très beau, mais contrairement à toi, la mort ne m’effraie pas. Ce qui m’effraie, c’est de vieillir. Pas de devenir vieille, mais de mal vieillir, de perdre mon autonomie, de devenir un boulet pour mes proches. Ca, ca me terrorise !!! Bises du soir sous la pluie

    1. Alors tu as de la chance de ne pas en avoir peur….On est pas forcément un boulet pour les proche Croc, souvent ils préfèrent voir le parent impotent plutôt que disparu….Pense-y. Bisous bisous doux weekend

  2. Bonjour Je pense qu’il y a un autre monde après la mort. J’ai entendu mes grands-mères décédées enfant, elles apparaissaient sous une forme lumineuse.

    1. Et tu n’as pas eu peur enfants, parce que au départ tu ne devais pas savoir ce qui arrivait Maposie?
      ton com était bien passer (donc il est en double maintenant et je supprime un) sache que je modère mes coms et qu’il ne s’affiche qu’après…Comme je ne suis sur l’ordi que l’après midi tu ne les vois que l’après midi du lendemain suivant a quelle heure tu as poster…Bisouss

  3. C’est drôle parce que plus je vieillis moins j’y pense… je trouve même que j’ai acquis une certaine sagesse. Mais tes mots sont utiles pour partager ton angoisse. bisous et une douce journée

  4. une tristesse sur ta page aujourd’hui…..pense plus à des jolies choses, Noël approche, alors voilà un sujet qui mérite que l’on s’y attarde, passe un doux vendredi

    1. Mais je m’y attarde aussi t’inquiète je profite de tous les bons moments sauf que j’ai eu des crises d’insomnies ces temps derniers du à ces néfastes pensées. Bisoussss

    1. Tu crois donc que nous en avons plusieurs? Ok mais ce serait bien de s’en souvenir surtout pour ne pas répéter les conneries! Bisosss Cléo

  5. Magnifique texte, Renée, qui exprime bien cette réalité pour tous ! Quand on dit que de ma famille immédiate, je reste seule, preuve qu’on ne peut y échapper vivant sur terre dans notre corps. Mais, notre âme elle, est éternelle ! Quelle chance nous avons !!! On se rencontrera, Renée ! Beau, que cela, hein ! Ce sera une grande fête ! Douce toute fin de journée ! Bisous♥

    1. C’est merveilleux de croire à ça Colette, perso j’ai de plus en plus de mal…Mais ce serait bien on se verrai enfin en *réel*…
      belle journée à toi Colette…(Tu n’est pas seule donc puisque ils doivent être avec toi en toi en quelque sorte non?)

  6. une belle participation-
    dormir c’est mourir un peu—- d’où le malaise parfois– peur de ne pas se réveiller le lendemain-
    je n’ai pas peur de la mort— ce sont les proches qui souffrent pas le mort-
    la douleur oui j’ai déjà très mal comme ça- je redoute mon état quand j’aurai 10 ans de plus-
    gros bisous-

    1. Lady on sait pas ce que l’on ressent c’est bien là aussi le hic puisque personne n’est revenu nous dire!
      Dans 10 ans la science aura encore avancé c’est ça qu’il faut te dire. Bisoussss

  7. En réalité je ne pense pas à ma mort . C’est douloureux d’y penser et d’en être inquiétée . C’est dommage , cela gâche le moment présent qu’il faut vivre positivement.
    Douce soirée, bises Renée

    1. Erato peut-être n’est tu pas encore sur la pente descendante de la vie, j’avoue qu’avant 55 ans…je n’y pensais pas souvent voir pas du tout! Bisousss

  8. J’y pense aussi et appréhende la douleur qui souvent précède la mort mais cette angoisse n’arrive pas spécialement le soir ou la nuit , ce qui m’arrange bien pour éviter les insomnies .
    Bonne fin de journée
    Bisous

    1. Il me semblait bien bien avoir sentis un souffle doux sur ma joue….c’était tes bisous……je ne t’envoie aussi Françoise un peu froid mais bisous tout de même

  9. En te lisant cela me parle, en ayant eu des problèmes de santé il y a quelque temps j’ai beaucoup pensé à ma propre mort. Cela m’a fait beaucoup de peine en pensant laisser mes enfants et petits enfants enfin surtout au chagrin que cela leur causerait une nouvelle fois après le grand départ de leur père. Sinon moi j’aime bien dormir.
    belle soirée

    1. Le mieux c’est d’essayer de ne pas y penser mais quand la pensée s’insinue elle est tenace!
      Dormir oui mais se réveiller..Bisous Pâquerette

  10. Je ne pense pas à ma propre mort car je me dis le plus dard sera le mieux
    Je veux encore me balader , voir mes petits enfants réussir ….ET partager avec eux encore de bons moments
    Vivre tout simplement même si ce n’est pas rose chaque jour mais il y a toujours un peu de bonheur à cueillir chaque jour 🙂
    Bises gorgées de soleil

    1. En cela tu as raison la vie offre pleins de petits bonheur dont il faut profiter pleinement….Tu as de la chance d’être dans le soleil. Nous n’avons eu qu’un rayon autrement brouillard épais! Bisous Rose

  11. Bonjour Renée
    On à tous peur de la mort plus on vieillit plus on y pense belle participation merci bonne fin de journée à toi je met en ligne bisous

  12. La mort qui n’y pense pas ? Tout le monde mais certainement d’une manière différente, quand j’y pense je me dis je n’ai pas encore fait ceci, si c’était aujourd’hui je ne verrais pas grandir ma petite fille, hélas c’est souvent le soir car au moment de s’endormir on se rend bien compte que lorsque l’on sombre dans le sommeil on ne se rend compte de rien et parfois même de nos rêves on ne se souvient pas….
    Bon je me sauve belle fin de journée plutôt triste chez moi car j’ai du brouillard et du coup c’est gris.

    Bisous

    EvaJoe.

    1. Tout ce que l’on auras plus ou que l’on ne pourras plus vivre fais peur c’est bien vrai…et aussi de ne pas savoir si il y a après quelque chose…
      Si ça ressemble a glisser dans le sommeil ok mais voilà pas de souffrance si possible.
      Ici aussi dans la ouate tous le matin mais on a eu un rayon cet aprèm…Bisou EvaJoe

    1. Pour toi vous je ne sais pas mais moi c’est de ne pas savoir si il y a quelque chose après, ne plus voir le monde si beau, les fleurs la mer la famille et courir quoique je ne cours plus beaucoup! Bisous

  13. marie des vignes

    Bonjour Renée, je pense exactement comme « Trublion », je n’angoisse que « le comment » vais-je mourir, mais je verrais bien!!! bisous et bon après-midi MTH

  14. L’énergie phénoménale que nous consommons parfois à imaginer l’avenir sous des aspects essentiellement négatifs est lourd de conséquences.

  15. La mort viendra on ne sait quand C’est pour cela qu’il faut jouir intensément de l’instant et se fatiguer suffisamment dans la journée pour dormir au lieu d’y penser. Je reconnais que pour certains ce n’est pas facile à faire. Ce n’est pas la mort qui me fait peur mais la maladie pour la douleur qu’elle peut engendrer. Bisous

    1. Martine parfois juste avant de dormir tu ne maîtrise pas tes pensées elle s’insinuent et ne partent plus même très fatigués..C’est vrai que la douleur fait peur aussi comme la maladie. Bisousssss

  16. j’ ai cette chance d’ être persuadé que notre âme survit, et que la mort n’ est qu’ un passage.
    Nous retrouvons alors ceux qui nous avaient déjà quitté, et retrouveront un jour ceux qui sont encore de ce bas monde
    Passe une bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *