Pour Clara, Jill et Domi

28/03/2017 63 Par Renée

Pour le défi des prénoms de Jill http://jill-bill.eklablog.com/liste-des-prenoms-du-mercredi-a113378960 nous avions : Généreuse 8 mars-Hilarion le 15-Prune le 22 et Ferréol prévu pour le 29 mars.

Pour le défi de Domi, dans la communauté des nuls (http://lacommunautedesnuls.apln-blog.fr/) Nous avons eu le G avec comme mots Glouton, Gustatif, Gourmandise

 le H avec hasard , hareng, hésiter

et le I avec iceberg, idéal, ignoble

Et enfin  chez Clara http://claramicalement.apln-blog.fr les expressions de mars sont Avoir une langue de vipère–Se voir comme le nez au milieu de la figure–La montagne accouche d’une souris (Cette métaphore compare la taille d’une montagne à un projet ambitieux dont on attend beaucoup et pour lequel on obtient une souris, c’est-à-dire quelque chose d’insignifiant.)

Généreuse elle l’est, de forme surtout. Ce qui ne l’a pas aidée puisque sur le chemin de la cour elle est tombée sur Hilarion ce Hareng, ce qui (soit dit entre nous) avec l’air qui l’a ,se voit comme le nez au milieu de la figure, bref lui, attiré par son potentiel n’as aucunement Hésité à en faire une gagneuse. Un Ignoble personnage

Ce n’est donc pas un Hasard Mme Jill si vous ne l’avez pas vue quand la cloche à sonné.

Elle se prend en plus, une Prune, quand elle ne file plus droit. Avoir des bleus partout, ce n’est  pas lidéal dans ce métier vous en conviendrez

Pour se consoler il va sans dire qu’elle continue à se gaver de chocolats, sa Gourmandise.

Férréol, qui avec une poigne de fer (et des yeux à faire fondre un Iceberg) l’a toutefois tirée des mains de ce vaurien, en faisant en sorte que la montagne accouche d’une souris le privant de son gagne pain et, vous amène cette jeune fille aujourd’hui.

Il va devoir retourner dans l’heure à Besançon, à son regret.

il est à espérer que ces camarades, vu sa renommée, n’auront pas la langue de vipère et saurons rester discret sur son passé sulfureux

P.S. Histoire et caractère du prénom Ferreol

Prénom typiquement méridional, Ferréol apparaît en France avec un certain Fereolus, préfet des Gaules durant l’Empire romain. Il sera suivi par saint Ferréol, également connu sous le nom de saint Far­geau, apôtre chrétien de Besançon. Au VIe siècle, un évêque de Limoges sera également un « homme de fer », un Ferréol. Mais est-ce seulement « de fer » que Ferréol est fait ? N’entend-on pas le nom du dieu des vents, Éole, se profiler dans sa sonorité chantante ? Ferréol forge l’air, voilà son secret