Poésie et scène de rue (8)

26/02/2019 56 Par Renée

Pour Zaza, qui a choisi cette semaine le thème de la poésie du mardi : naissance-bébé, je choisi ce poème de : Maxalexis….

 

Ma naissance m’éblouit, du recueil : Les poèmes sur la naissance (2007)

J’arrive perdu
D’un long voyage dans l’univers,
Une vie inconnue
Où tout autour de moi j’observe :

La lumière de la vie
Soudain m’éblouit :
Rien n’est plus pareil,
Les choses s’émerveillent.

Un monde fascinant
Où des visages me regardant,
Semblent par l’émotion
Être victimes d’hallucinations.

Je sens un tambour régulier
Dans ma poitrine sauter et danser,
« coucou » me dit-on
Est-ce ainsi mon prénom ?

Je ferme doucement les yeux
Soupçonne papa d’être heureux,
Me tenant tendrement la main
Prémices des premiers câlins.

Après neuf mois de voyage
De pensées et de mirage,
Je me suis posé lentement
Sur le ventre de ma maman.

 

Maxalexis Ce qu’il dit : Breton je suis, et très fier de l’être, de Josselin dans le Morbihan, né entre 1960 et 1970. Ce que j’aime ? Victor Hugo, Alphonse de Lamartine, Alfred de Musset, le romantisme, cette sublime langue française si sensuelle. Où suis-je domicilié aujourd’hui ? A Arcachon, près de l’Océan Atlantique, de ma tendre et douce terre nourricière, à seulement quelques milles nautiques. Source . J’espère qu’il ne m’en voudra pas de divulguer sa poésie

Pour illustrer ce poème pour la scène de rue de Covix

Gabin au parc des biches le 17 février 2019.

Bien sûr il a bientôt 6 ans mais, même si sa naissance semble lointaine, il reste le premier bébé des enfants de Jean