Poésie et scène de rue (4)

Cliché pris en mai 2015 sur la route en direction de Charmey (Suisse)

L’amour de la campagne.

Que de ces prés l’émail plaît à mon coeur !
Que de ces bois l’ombrage m’intéresse !
Quand je quittai cette onde enchanteresse,
L’hiver régnait dans toute sa fureur.
Et cependant mes yeux demandaient ce rivage ;
Et cependant d’ennuis, de chagrins dévoré,
Au milieu des palais, d’hommes froids entouré,
Je regrettais partout mes amis du village.
Mais le printemps me rend mes champs et mes beaux jours.
Vous m’allez voir encore, ô verdoyantes plaines !
Assis nonchalamment auprès de vos fontaines,
Un Tibulle à la main, me nourrissant d’amours.
Fleuve de ces vallons, là, suivant tes détours,
J’irai seul et content gravir ce mont paisible
Souvent tu me verras, inquiet et sensible,
Arrêté sur tes bords en regardant ton cours.
J’y veux terminer ma carrière ;
Rentré dans la nuit des tombeaux,
Mon ombre, encor tranquille et solitaire,
Dans les forêts cherchera le repos.
Au séjour des grandeurs mon nom mourra sans gloire,
Mais il vivra longtemps sous les toits de roseaux,
Mais d’âge en âge en gardant leurs troupeaux,
Des bergers attendris feront ma courte histoire :
« Notre ami, diront-ils, naquit sous ce berceau ;
Il commença sa vie à l’ombre de ces chênes ;
Il la passa couché près de cette eau,
Et sous les fleurs sa tombe est dans ces plaines. » De : François-René Chateaubriand

C’est ma participation à  de Lady

et pour Covix et sa 

66 réflexions sur “Poésie et scène de rue (4)”

  1. j’adore ta photo qui me rappelle les petits villages nichés au creux des vallées de ma chère Auvergne natale, où tout est verdure et vallons… merci également pour cet excellent poème .. pas des plus faciles..bisous bisous

  2. et oui ces photos d’hiver sont magnifiques mais je suis sûr que si nous avions vu des fleurs ce serait encore plus beau…..bravo pour ce beau texte passe une bien douce journée

  3. Une belle ode de Chateaubriand au printemps qui redonne à la nature tout son éclat .
    Quant au verdoyant , c’est ce qui m’a toujours frappé pour les paysages de la Suisse .
    Bonne fin de journée
    Bisous

  4. Bonjour,
    une double participation bien dans les thèmes, merci pour ce partage et l’art de vivre en ces terres qui nous sont chers.
    Bonne journée
    Bises

  5. Que voilà une bien jolie poésie …
    Bonne journée à toi chère Renée .
    Gros bisous marseillais sous 4° pour nous c’est gla gla ha ha ha .
    A bientôt .
    Renée (mamiekéké).

  6. Je crois bien que c’est la première fois que je le lis… merci Renée, belle journée, par chez moi sous les chutes de neige, ma campagne bien blanche déjà… bises

  7. mon nom vivra longtemps sous les toits de roseaux§ il vit partout son nom, il n’était pas anonyme, ce monsieur de Chateaubriand. Quelle merveille de poésie. Mercie Renée

  8. J’aime beaucoup ce poème Renée. Merci ! Et pourtant, les premières années de Chateaubriand ont été passée dans ce sinistre château de Combourg, non loin du berceau familial de sieur Poux-Ronchon !
    Bises et bon mardi

  9. Bonjour Renée
    Merci pour ce très beau texte de Chateaubriant
    Je n’arrive pas à voir ta première photo ême après avoir rafraichi la page
    Bonne journée à toi
    Bises

  10. Oui c’est joli comme texte…. 😉
    Puis l’image aussi ! ça change de la mer, du soleil et de la plage car yen a marre franchement !!!! mdrrrrrr
    Tiens ici de la neige aujourd’hui… 😉

      1. Bin ma Renée quand on se caille on peut aussi se faire réchauffer les miches au coin du feu, seul ou à 2 !!!! Rhoooo faut tout te dire à toi !!! mdrrrrr
        Alors qu’à la plage si t’as déjà chaud, c’est cuit………….. mdrrrrr

        1. Pas d’accord parce j’ai pas de cheminée! faut pas me dire faut me montrer et en détail en plus…..
          Mais a la plage t’as chaud tu plonge. MDR aux éclats

  11. Quel beau poème ! Je ne le connaissais pas du tout…Et ta photo qui l’illustre donne envie de verdure et de printemps 🙂 bisous et un doux mardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *