Poésie et scène de rue (37)

14/01/2020 76 Par Renée

Cliché pris à Besançon, depuis le bateau mouche en 2005

 

On croit n’en avoir plus souvenir

Des images, mots, éclats de rires

Insidieusement ils viennent nous titiller

Ces moments chéris du passé

Ce fut peut-être un regard

Un texte sur la toile, sous avatar

Que ce fut pour un jeu un défi

Dans la mémoire ne vient l’oubli

Pour ces moments souvent pleins d’humour

Avec vos calembours

Pour votre confiance

Lors de certaines confidences

Même si, nous ne nous étions jamais vus

Les pensées volent vers  le temps et ces êtres, à jamais disparus.

Pour cette poésie du mardi j’ai souhaité rendre hommage aux êtres trot tôt envolés et les moments du passé.

avec ce texte de mon cru.

(@Lydie-Renée-Josiane-Cathy et tout les autres)

et bien sûr participation à de Covix