Poésie et scène de rue (25)

20/08/2019 48 Par Renée

Poème des nains de Rasib NICOSI

Lorsque j’avais ajouté ce poème
Les herbes dansaient, blêmes
Or, la ville remodelait
Le visage de leur argent
Les cactus persistaient
Dans leur croissance folle
Ainsi la ville déserte
Paraissait plus grande le soir
Un train passait au loin
Puis tu es venue dans ta robe blanche
Muse de la nuit des dimanches
Les nains avait dix manches
Ils étaient cinq sur la branche
Pour chanter le poème des nains

Jeter un voile sur les désirs
Déclinants des arbres des soupirs

 

Participation à Poésie du mardi chez Lydie

 

et scène de rue de Covix.