Poésie et scène de rue 24

Le relais

Gérard de Nerval

En voyage, on s’arrête, on descend de voiture ;
Puis entre deux maisons on passe à l’aventure,
Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
L’oeil fatigué de voir et le corps engourdi.

Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
Une vallée humide et de lilas couverte,
Un ruisseau qui murmure entre les peupliers, –
Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !

On se couche dans l’herbe et l’on s’écoute vivre,
De l’odeur du foin vert à loisir on s’enivre,
Et sans penser à rien on regarde les cieux…
Hélas ! une voix crie : « En voiture, messieurs ! »

Pour la poésie du mardi chez Lady

et avec ces deux clichés pris le vendredi 9 août vers le restaurant de plage de Portalban à scène de rue de Covix

62 réflexions sur “Poésie et scène de rue 24”

    1. ça je me demande aussi, peut-être celle du patron du resto mais je doute car jamais vue auparavant et je vais régulièrement là-bas! Bisous Françoise, Fribourg vous embrasse

  1. PARISEL Jeanne

    Oh! Renée.. mais nous sommes en plein jet-set !
    Que de luxe chez toi… j’adore tout simplement..regarder lorsque c’est très joli.. sans envie de..!
    Merci pour ton adorable carte.. la mienne va suivre !
    Félicitations pour les commentaires et tes réponses.. :Adorables !
    Avec amitiés je t’embrasse
    Jeanne

    1. Ravie qu’elle te soit parvenue Jeanne…Tu n’est pas obligée d’en envoyé en retour (bien que les cartes fassent toujours bien plaisirs) l’essentiel et de répondre présent à la demande et l’idée de Domi à qui que ce soit.
      Merci c’est gentil bisous douce journée

  2. Bonjour, j’adore Gérard de Nerval et ses poèmes et encore plus la voiture qui est splendide ! Pour le plus grand livre du monde je l’ai vu en Birmanie en février, très beau pays. Bise

  3. Un poème que je ne connaissais pas mais qui est aussi d’actualité ! Bel enchaînement avec cette belle voiture qui doit avoir pas mal de chevaux à se reposer!!!
    Douce soirée, bises Renée

    1. Ho René ce n’est pas ma voiture, c’est celle du jardinier…Perso je voyage dans moins voyant je n’aime pas le tape à l’œil…éclat de rire. Bisoussssss douce journée

  4. Un toute autre façon de voyager que de nos jours où souvent le principal est d’arriver à destination au plus vite . J’aimerais bien retrouver le temps des voitures à cheval , j’ai déjà testé les randonnées à cheval mais l’attelage a aussi ses charmes .
    Bonne journée
    Bises

  5. Bonjour Renée. C’est un joli poème que je ne connaissais pas. Maintenant ce sont sur les aires cd’autoroute que l’on se repose parfois, et c’est moins tranquille. Bonne journée et bisous

  6. marie des vignes

    Bonjour Renée, un beau texte et waou! ta voiture mazette tu ne te refuses rien!! il est où le chauffeur? LOL Bisous et bonne journée MTHm

  7. Bonjour,
    Merci pour ce poème de Gérard de Nerval. Le contexte reste le même, seul change le moyen de locomotion pour nos déplacement, j’imagine ce que Gérad de Nerval pourrait écrire aujourd’hui. Le carosse bien qu’ayant les chevaux nécessaire, a lui aussi besoin d’une pause, d’un relais pour s’alimenter…
    Bonne journée
    Bises

  8. Superbe poème d’un de mes auteurs favoris avec une belle voiture qui fait rêver …
    C’est vraiment la classe !

     » Bon mardi, toujours tout gris mais on garde le sourire ☼ !
    Gros bisoux ♥ « 

  9. Jolie voiture de collection, mais je me dis à la lecture de ce poème que du temps des chevaux, on avait plus le temps d’ admirer le paysage.
    Passe une bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *