Poésie du mardi et scène de rue (33)

12/11/2019 52 Par Renée

Le Hérisson de Maurice Carême

Bien que je sois très pacifique,

Ce que je pique et pique et pique,

Se lamentait le hérisson.

Je n’ai pas un seul compagnon.

Je suis pareil à un buisson,

Un tout petit buisson d’épines

Qui marcherait sur des chaussons.

J’envie la taupe, ma cousine,

Douce comme un gant de velours

Émergeant soudain des labours.

Il faut toujours que tu te plaignes,

Me reproche la musaraigne.

Certes, je sais me mettre en boule

Ainsi qu’une grosse châtaigne,

Mais c’est surtout lorsque je roule

Plein de piquants sous un buisson,

Que je pique et pique et repique,

Moi qui suis si, si pacifique

Se lamentait le hérisson.

Cliché pris de la déco devant le restaurant Centurion vers chez nous le 12.10. 2019

participation à la scène de rue de Covix

 

 

Et surtout à la poésie du mardi de Lydie A qui on pense et on envoie des pensées positive…