Mes participations du café/thé de Brigitte (octobre-novembre)

Dernièrement j’ai participé au café thé de Brigitte voici mes deux derniers textes

pour le 102ème d’octobre j’ai proposé ce texte  sur : « Automne »…

Le temps se fait doucement plus frais, en tous cas le matin quand, depuis la fenêtre j’observe le jour qui se lève.

Une tasse de café dans la main, je sors sur le balcon hume l’air. Indéniablement l’automne s’annonce bien.

Déjà des brouillards épars sont visible sur les hauteurs.

Certains jour le ciel est au contraire clair et des lueurs rose apparaissent. Prémisse de pluie comme dit le dicton ?

Même pas tout se dissipe et un soleil aveuglant surgit.

Des feuilles commencent à tomber nimbant le sol d’or comme une invitation à la promenade. Il serait si agréable d’aller en forêt foulé ces tapis tous frais, joué comme avant à s’y rouler. Ramasser les marrons, traquer de l’œil un écureuil faisant provision.

Ou simplement profiter des couleurs qui pour certaines passent du jaune au rouge plus beau qu’un tableau de grand peintre.

Mais le devoir m’appelle, une douche retrouvons les gestes de tous les jours. Dimanche peut-être….

 Et pour le 103ème de novembre j’ai proposé pour : « Une vie sans toi »…

Comment dire que me manque, je ne t’ai jamais connu

Pourtant aussi loin que je me souvienne, c’est le cas.

 

Mainte fois j’ai imaginé, ce que tu me dirais

Comment tu me le dirais

Jamais je ne t’ai entendu me gronder

Parce que jamais tu étais fatigué ou excédé

 

Tu ne m’as jamais punie

Ni jamais trahie

Toujours je t’imaginais prenant part à mes jeux

Rendant mon visage heureux.

 

Tu as toujours eu les traits d’un père aimant

Souriant souvent plus que maman

Bien sûr la vie n’est pas comme cela

Parfois, tu aurais haussé la voix papa

Mais la vie a fait que, de tout ça

Je n’aie que le manque de toi, Papa.

Bon dimanche

 

28 réflexions sur “Mes participations du café/thé de Brigitte (octobre-novembre)”

  1. le deuxième texte est émouvant-
    tu ne l’as pas connu mais tu as eu une bonne idée de l’imaginer- c’est triste de ne pas avoir connu son papa— en as tu souffert plus tard ?
    bonne soirée et semaine à venir-
    bisous-

    1. Lady j’en ai toujours souffert d’autant que comme maman devait travailler j’ai grandi de foyer en pensionnat qui furent plus souvent très très dur que joyeux….Pas de câlins pas d’amour…Mais bon je me suis forgée.
      Bisous bisous

  2. Deux très beaux textes poétiques , j’aime beaucoup le second , très émouvant .On pare souvent l’être absent de toutes les qualités que l’on souhaite qu’il ait.
    Belle soirée, bises Renée

  3. il sont très beaux, tous les deux, tes textes, le premier plein de poésie, et le second si émouvant , encore plus pour moi qui n’ai jamais pu me remettre de la mort de mon père, même encore aujourd’hui…. bises d’ici

    1. Je le comprends tout à fait mais pour ma part c’est différent vu que je suis enfant posthume, ce qui n’empêche pas le manque mais du comment dur a définir….Bisoussss

  4. Deux superbes textes Renée pleins d’émotion .
    Pour l’automne , le temps n’est pas trop à la promenade en ce moment, vent et pluie se déchaînent , la chienne fonce ( même à presque quinze ans , ce qui fait d’elle une centenaire )pour retrouver au plus vite son fauteuil et la chaleur de l’appartement.
    Bon dimanche
    Bises

  5. Bonjour Renée,

    Je t’imagine ta tasse de café à la main sur ton balcon et découvrant ce paysage grandiose, ces couleurs qui vont du jaune au rouge. Sous ta plume on se régale et on imagine réellement où tu vis.

    Ton deuxième texte es poignant.

    Beau dimanche et bisous

    EvaJoe

    1. Imagine EvaJoe mais tu sais c’est rare que je voie le soleil levant vu que je suis pas mal insomniaque! Par contre le 2 reflète bien mes sentiments….étant enfant posthume. Bisousss

  6. Bonjour Renée
    Deux belles participations ..
    Très émouvant ce texte « une vie sans toi  »
    surement beaucoup pourront se reconnaitre ..

    Dis pour mercredi Il n’y a pas de thème choisi?
    Bonne journée à toi
    Bises

    1. Désolée de n’avoir pas répondu avant mais depuis tu as eu ta réponse (article com et MP) et tu sais que c’est toi donc merci de t’être proposée…Bisous bisoussss

  7. L’automne est une très jolie saison malgré les jours qui sont un peu courts.
    Un papa absent , c’est toujours une blessure dans le coeur pour un enfant . Jolis textes. Je te souhaite un bon dimanche. Bise

  8. Bonjour Renée, ah j’ai eu aussi un papa plus cool que maman, tjs à gronder, punir, se fâcher, sur tout et rien… c’est pénible, il me manque le plus…. bises, JB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *