MCO 320

16/10/2019 46 Par Renée

 

Pour ce 320 ème de musique à coeur ouvert,

C’est Pastyme qui a donné le thème.

Et quel thème puisqu’il s’agit d’inclure un instrument qui a une partie bien spécifique. La anche.

Voici mes choix  :

 

tout d’abord un morceau avec La shehnai, shana ou shahnâi est un hautbois rustique de l’Inde. C’est un instrument de musique très apprécié, car auspicieux. On le retrouve sous le nom mwâli (au Népal), sharnai (au Pakistan), mahurî et mohorî (au Bengale et en Orissa), sundari et sundrî (au Maharashtra) et swarnai (au Cachemire). Il serait peut-être dérivé d’un ancien instrument appelé mahvarî.

Il ressemble fort au kuzhal du Kerala, au sud, où il est joué dans les temples dans la musique kshetram vâdyam mais il ne faut pas le confondre avec le nâgasvaram de l’Inde du sud, beaucoup plus grand.

 

 

Puis quelques air avec Le hichiriki, du chinois bili. C’est un court hautbois (instrument à anche double), à la perce cylindrique en bambou ligaturé au son nasal et incisif, très puissant.

Il est dans l’antiquité, utilisé par des population nomades du Nord de la Chine. Il est probable que les Coréens très liés aux nomades Mongols et Toungouses l’ont amené au Japon. Il est utilisé au Japon dans la musique gagaku.

 

Et pour terminer revenons dans nos contrées,  un doublé avec

La bombarde instrument de musique à vent à anche double de la famille des hautbois, employé dans la musique ancienne et la musique bretonne. Le mot « bombarde » provient du latin bombus, signifiant « bourdonnement » ou « bruit sourd ».

Un joueur de bombarde s’appelle un talabarder. Il s’agit d’une variante de hautbois populaire spécifique à la Bretagne.

et le Binioù,cornemuse utilisée principalement en Basse-Bretagne, et accompagnant traditionnellement la bombarde. Le biniou possède un chalumeau (le levriad en breton) extrêmement court, qui produit un son caractéristique très aigu. Cet instrument fut populaire dans cette région durant tout le XIXe siècle. Une baisse importante de sa pratique est constatée à partir de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1930 avant de connaître un regain d’intérêt à partir des années 1960.

La anche : Elle peut être simple ou double, voici en gros, un courte explication
En organologie, une anche est une lamelle qui vibre pour produire le son de certains instruments de musique à vent de la famille des bois. Elle peut être libre (comme pour l’accordéon ou l’harmonica) ou battante (pour les bois). L’anche battante peut être simple (comme pour la clarinette, le saxophone) ou double (hautbois, bombarde, etc.). Faite de roseau, de métal ou de matière plastique, elle est mise en vibration directement par le souffle producteur. Source

Sur ce ne croyez pas que j’ai la science infuse, bien loin de là, il m’as fallu chercher mais, c’est ce qui rend ce thème encore plus intéressant, on y apprend. Merci donc Pastyme.