Lectures de septembre

En tout premier celui d’Eglantine non parce que c’est du favoritisme mais parce que c’est effectivement le premier que j’ai lu!

L’an vin (G) t… Ou l’ennemi invisible ! d’Églantine lilas Nalge

Est-ce vraiment judicieux d’écrire sur un – ennemi – invisible ? On en a parlé, beaucoup parlé, et on en parle encore trop peut-être et pas assez pourtant pour faire comprendre à un certain nombre de personnes que cet intrus-là , n’est pas derrière nous mais qu’il s’est installé dans notre vie, présente et future. Toutefois, parfumer le récit au fil des mois, avec l’accent de la Provence du couple Honorine et Honoré, l’agrémenter de la verve de M’âme Églantine et d’Horace, permet de parler d’un sujet grave avec un peu plus de légèreté, du moins pour une partie de l’histoire.

Bravo Mme Eglantine un bouquin que j’ai dévoré tant les dialogues sont remplis d’humour sur une période qui elle, était loin d’en avoir. Analyse humoristique mais néanmoins bien cernée…Merci pour ce super moment. le trouvez? Clic!

 

Les Filles tombées Tome 1 de Micheline Lachance

Juillet 1852, à Montréal. Quatre filles tombées accouchent à la maternité de Sainte-Pélagie. Il y a Noémi, petite servante engrossée par son patron, Elvire, prostituée du Red Light, Mary Steamboat, immigrante irlandaise fraîchement débarquée d’un vapeur et Mathilde, fille d’un banquier. Cette nuit-là, Noémi meurt en couches, sous les yeux de ses compagnes d’infortune qui blâment le médecin et jurent de venger la mort de leur amie. Au matin, coup de théâtre ! le médecin succombe à un empoisonnement à l’arsenic. C’est Rose, surnommée « la fille des empoisonneuses », qui raconte l’histoire. Elle a dix-huit ans et veut percer le mystère de sa naissance. Laquelle des quatre filles tombées est sa mère ? Tout en gagnant sa vie comme copiste, lectrice et demoiselle de compagnie, l’orpheline poursuit son enquête chez les prostituées du Red Light et les bourgeois de l’ouest de Montréal, puis de la verte campagne québécoise aux côtes d’émeraude de l’Irlande. Une enquête parsemée d’embûches qui la ramène inexorablement aux événements troublants survenus à Sainte-Pélagie, dans la nuit du 8 juillet 1852.

 

Les Filles tombées Tome 2 toujours de M. Lachance

En 1873, Rose vit à New York avec sa mère. Le hasard met sur sa route la princesse Agnès de Salm Salm, qui lui demande de l’aider à écrire l’histoire de sa vie tumultueuse. Née à Saint-Armand West, dans les Townships, elle a participé à la guerre de Sécession américaine à titre d’infirmière, avant de s’aventurer au Mexique, où elle a servi d’intermédiaire entre l’empereur Maximilien Ier et le chef des révolutionnaires, Benito Juares. L’avenir de Rose est prometteur. Néanmoins, un imbroglio retarde son mariage avec le bel Antoine..

Une très jolie saga, un peu dur parfois mais la vie est-elle facile pour une fille mère surtout à cette époque. J’ai juste déplorer que le tome 2, ne se soit pas chargé dans le même style (format e-book) que le 1 ce qui m’as donné des soucis de lecture…Ecriture petite et page qui se chevauchent….

 

La lettre de Brigitte Lachanteur

Monica, une animatrice de club imprudente pour un casting borderline : un metteur en scène prédateur, une fille belle à se damner, un comédien en devenir, une réceptionniste névrosée.

L’amour, l’amour, toujours l’amour… et le sexe.

On ne badine pas avec.

Monica est partie si confiante, si sûre d’elle.

Et tout va bien, tout va très bien.

Jusqu’au jour où elle reçoit LA LETTRE.  Un bouquin que j’ai bien aimé

 

Demande à la poussière de John Fante

Dans les années trente, Arturo Bandini, fils d’immigrés italiens, quitte le Colorado pour l’Eldorado, Los Angeles, avec son unique roman en poche et un rêve : devenir un écrivain reconnu. Vénérant les femmes et la littérature, il débarque dans une chambre d’hôtel miteuse, prêt à saisir la vie à bras-le-corps. Une errance sublime parmi les laissés-pour-compte du rêve américain.

 

 

Et du même auteur

La route de Los Angeles

Orgueilleux, emphatique, looser provocateur, Arturo Bandini bourlingue dans l’Amérique des années trente. Enfermé dans un placard qui lui sert de  » bureau « , errant de petits boulots en grosses galères, Bandini veut être écrivain. La Route de Los Angeles publiée après la mort de John Fante, marque la naissance d’un anti-héros culte et le début d’une œuvre flamboyante.

Deux livres que j’ai eu de la peine à lire. D’ailleurs, le 2ème fut arrêter à la 235ème page sur les 447 !

S’il est deux bouquin que je n’ai pas aimé du tout du tout c’est bien ceux-la…..Je me suis ennuyée ! Et c’est peu dire.

 

 

Les vieux démons de Yves Carchon

 En 1961, deux hauts responsables de la DST sont assassinés à Paris. Le 36 quai des Orfèvres est sur les dents. Paolo Fragoni, jeune fl ic aux méthodes atypiques, pressenti comme étant seul capable de dénouer l’affaire, est sorti du placard. Sous la pression de ses chefs et du pouvoir gaulliste, il va devoir plonger dans le marigot d’offi cines parallèles et dévoiler la part d’ombre d’un passé peu glorieux, plus trouble qu’il n’y paraît… Son enquête fi nira par croiser le destin de Kaddour et Viviane, engagés dans la lutte pour l’indépendance algérienne qui, recherchés, doivent fuir Paris en catastrophe. Une longue cavale s’ensuit, haletante, riche en péripéties, qui passe par Toulouse, Perpignan et Madrid… Un lien existe-t-il entre cette fuite et l’exécution des deux pontes ? Cette nouvelle enquête de Fragoni, transportant le lecteur du Bordeaux de l’Occupation à l’Espagne franquiste, s’attache à exhumer une période noire de notre Histoire, où errent encore nos vieux démons. Après les deux livres ennuyeux il fait du bien car mieux ficelé et histoire plus agréable quand même.

Et, du même auteur : Riquet m’a tuer

L’enquête confiée au lieutenant Xabata ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices : trois crimes perpétrés sur les berges du canal du Midi entre Saint-Martin-Lalande et Castelnaudary, en l’espace d’un mois. Dépassé, le policier fait appel à une vieille connaissance : Fragoni, ex-privé à la retraite, qui s’offre un tout dernier baroud en se lançant sur les traces de l’assassin, flanqué de son fidèle chien, le flegmatique Watson. Fait des plus surprenants, l’ancien privé découvre qu’une même série de crimes a eu lieu, au XVIIe siècle, à l’époque de Riquet, fondateur du canal. Flora Zeller, jeune toulousaine docteur en archéologie, spécialiste de cette période et dotée de pouvoirs étranges, est appelée à la rescousse. Fragoni la prend sous son aile. Ce duo, aussi détonant qu’insolite, se lance à la poursuite du tueur du canal…

Auteur que j’ai découvert grâce à Bernie 

 

La Fille du marchand de saphirs de Djnah Jefferies ( Peut-on encore aimer après un mariage fondé sur le mensonge ?)

Ceylan, 1935. Louisa Reeve, fille d’un riche négociant britannique en pierres précieuses, est l’heureuse épouse d’Elliot, un séduisant et intrépide homme d’affaires.
Tout bascule lorsque Louisa fait face à de nombreuses fausses couches et qu’Elliot passe le plus clair de son temps à Cinnamon Hills, une plantation de cannelle. Après sa mort brutale, la jeune femme se retrouve seule pour percer le mystère de ses nombreuses absences.
Retournant à la plantation, elle rencontre Leo, le propriétaire des lieux, pour qui elle éprouve une étrange attirance. Lorsque la trahison d’Elliot éclate au grand jour, Louisa n’a que Leo vers qui se tourner même si celui-ci n’est pas celui qu’il semble être.

Bien aimé ce roman qui est reposant après un ou deux policiers. Certains passages sont un peu trop détaillés et font trainé l’histoire mais néanmoins on plonge bien dans la vie de Ceylan, on sent presque les odeurs et on entend pour un peu le chant des oiseaux, le cri des animaux…

 

P.S. Vous vous étonnez souvent de la quantité de mes lectures.

Il faut dire qu’en plus des insomnies, souvent j’ai 2 deux livres en cour. Pour m’y retrouver, un peu avant de commencer à lire je me pose la question de savoir, avec quel personnage j’ai RDV, ce qui me permet de retrouver le fil de l’histoire.

P.S. bis, pas le temps de passer vous voir aujourd’hui des corvées m’attendent

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

70 commentaires sur “Lectures de septembre

  1. Bonjour Renée,
    Tu as lu les 2 tomes des Filles tombées : super !!!
    Merci pour ces présentations et pour ton ressenti.
    Bon week-end tout entier,
    Bisous♥

  2. Passionnant billet, tu m’as donné envie!!!
    Une envie de lire qui n’est jamais loin sourires…
    Et vu que je dors très peu…
    On se comprend
    Merci de ce partage très alléchant et gros bisous, bon week-end
    Cendrine

    1. Ha toi aussi des soucis d’insomnies? D’un coté j’aime ces moments lectures en pleine nuit dans le silence comme seule au monde d’un autre c’est chiant car le lendemain est dur après juste 2-3 heure de sommeil! Bisous Cendrine pareil merci

  3. c’est vrai que tu lis beaucoup . John Fante je me posais la question, mais je pense que pour le moment je vais laisser de côté … Bises et bon week end

    1. je n’ai pas aimé Durgalola mais les goûts sont si différent d’une personne à l’autre que tu peu essayer un juste histoire de voir. Bisous pareil merci

    1. Bernie j’en ai encore un a lire de lui, c’est pas mal mais il faut intercaler avec autre chose sinon c’est un peu répétitif. Bisous

  4. Merci pour cette présentation de tes lectures je vois que tu as lu deux livres d’Yves Carchon , je suis régulièrement ses publications chez Bernie et je dois dire que j’aime son style .
    Bonne soirée
    Bises

  5. En effet tu lis beaucoup, et des choses très variées !
    Je n’en ai lu aucun, mais les deux tomes des  » Filles tombées  » me plaisent bien.
    Belle soirée, bisous.
    Cathy

  6. Je note surtout la 1ère sage, elle me plaît bien dans tes résumés.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  7. Bonjour Renée, effectivement, je m’étonnais du nombre de livres que tu lisais. Maintenant, je comprends mieux. Ceci ne risque pas de m’arriver car je dors profondément. Un beau panel de romans que tu nous proposes ici. Deux ont attiré mon attention en priorité. Merci pour ce partage. Bises et bon weekend

    1. Victoria tu as bien de la chance, 1-2 x semaine je n’arrive a dormir que vers 5h00 du mat! Mais bon c’est comme ça…rire
      les filles tombées? Si oui excellents mais attention je lis sur liseuse mais tu dois trouvé en format papier. Bisous doux weekend

      1. Oui « Les filles tombées » et « L’an vin (G) t… Ou l’ennemi invisible » également. Bon weekend. Bises

        1. Victoria je lis sur liseuse alors pour les filles tombées va falloir que tu cherche sur le net….Mais très bon choix. Bisous bisous

  8. Coucou Renée je ne suis pas une bonne lectrice et plus souvent en mode tricot en ce moment . Mais les romans policier
    ont ma préférence … Bises bon vendredi !

    1. Claudie il faut que tu sache que je lis sur liseuse, donc ce que j’ai présentez sont tous des e-book….Quand je lis un sur papier je le signale. Bisous bisous

  9. J’aime beaucoup tes lectures , souvent j’ai trouvé des livres dans ma médiathèque et je les ai dévoré.
    Beau week-end et bisous d’EvaJoe

    1. EvaJoe les médiathèque et bibliothèque sont bien fournies la plupart du temps. je ne sais si il y a des livre numérique par contre dans celles-ci vu que je n’y ai encore jamais été dans notre ville, va falloir que je regarde ça m’en donne l’idée. Bisous

  10. Impressionnant le nombre de livres que tu nous présentes. Lire deux livres en même temps je ne pourrais pas ! Les filles tombées me tenteraient bien mais j’ai vu que c’était que des ebook
    Bisous et doux week end

    1. Brigitte, je viens de regarder il à l’air pas mal du tout mais encore une peu cher même en e-book…tu sais chez moi un gros livre c’est 1000 pages là il est conséquent mais ça va encore…Bisous bisous

  11. je suis heureuse et honorée que mon livre fasse partie des lectures que tu as aimé 🙂 merci.
    je vais regarder de plus près les autres livres pour mes insomnies aussi hélas ! En fait c’est les seuls moments où depuis quelques temps, j’arrive à lire et …à m’endormir !
    avec mes remerciement chaleureux 🙂 je t’envoi plein de bisous

    1. Eglantine normal de dire mon ressentis et comme tes autres bouquin il est plein d’humour, au vu de cette situation. j’aime cette touche décalée que tu met dans ton écriture c’est tout…
      L’ennuyeux c’est que si le livre me plait énormément je veut savoir toujours plus et donc je m’empêche de dormir souvent et après c’est passé….pas mail ça parce que le lendemain c’est dur dur! Bisous doux weekend

  12. Bonjour,
    Je ne lis jamais deux livres en alternance
    Sois le livre me plait et je ne le lache plus jusqu’à la fin
    Sois c’est moyen mais je le finis avant d’en prendre un autre
    Lorsque j’ai fini un livre …
    Il me faut un certain temps pour en remettre un autre en route
    Je reste dans l’histoire
    Un livre ce n’est pas une course de vitesse , ni un consommable comme un autre, derrière il y a l’auteur et j’y pense …
    Bonne journée Renée
    Le temps est maussade , mais aussi un temps de saison 🙂

    1. Rose chacun lis comme il l’entend depuis gamine je dévore les bouquins ça n’as juste pas changé et crois moi je m’imprègne bien de l’histoire cela n’empêche pas…Bisous doux weekend

    1. On a un peu de soleil sans doute avant que le mauvais temps ne revienne puisque toute la semaine qui vient est annoncé de la pluie! Bisous Manou

  13. Je vais lire le livre d’Églantine, dont j’ai beaucoup aimé le précédent livre, mais en ce moment je fais un blocage sur tout ce qui concerne la Covid. Je suis en over-dose. C’est incroyable le nombre de livres que tu lis en un mois. J’aime beaucoup Fante et j’ai bien aimé « demande à la poussière » et un que tu n’as pas lu « le chien stupide ». .Bisous

    1. Martine celui d’Eglantine est bourré d’humour comme ces autres d’ailleurs. Fante franchement ça n’as pas passé avec moi, je laisse tombé je verrais si j’y reviens mais je doute. Bisous bisous

  14. au moins cette fois je peux participer en ce sens que via FB je connais aussi Yves Carchon, dont j’ai découvert le style vivant !
    Eglantine m’intrigue, les filles tombées me questionnent !
    Passe une bonne journée, chargée ai je compris
    Bisous

    1. J’aime bien mais il faut intercaler avec autre chose autrement c’est un peu répétitif…..Eglantine parle avec humour toujours dans ces bouquins et les filles tombées non font nous tomber dans un univers assez dur de l’ancien temps mais, qui souvent fais penser a certains moments du présent. doux weekend bisous
      P.S. je lis sur liseuse donc faut chercher pour le papier

  15. Hello Renée
    C’est de la boulimie littéraire…..le seul livre que je suis en train de lire à mon rythme en ce moment est Anita d’Alicia Dujouvne Ortiz ….. C’est sur qu’Anita, ce n’est ni la mère Chirac, ni Carla Bruni. Une héroïne dans l’ombre du héros des deux mondes.
    Bon Vendredi
    Pat

  16. Imposant bilan lecture pour ce mois de septembre.
    Un peu dans le coaltar, une nuit pratiquement blanche à cause d’ALEX qui soufflait dur.
    Bises et bon vendredi Renée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut