Lectures ces temps…et défi 45 Evy

Parlons d’abord de nos amies blogueuses qui publient, comme Séverine

Dont j’ai lu il y a quelque un temps certain *Entre père et fils*, *Marre des adultes*  de *A l’abri de la différence 1. Livre que j’avais beaucoup appréciés.

Dernièrement j’ai lu aussi le 2

 

 

 

et le 3 de *A l’abri de la différence* et,  bien que le tome 1 ai été lu il y a pas mal de temps, j’ai réussi à reprendre le fil de cette histoire que je recommande chaudement, comme les autres d’ailleurs.

Je ne vous dévoile rien à vous d’aller fureter sur son blog ou sur Amazon afin d’en lire des extraits.

De plus sous ce lien, vous trouverez un offre profitez-en!

 

N’oubliez pas non plus notre amie Liza, dont les livres sont aussi de petits bijoux…

 

Mes gros coups de cœur

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l’Histoire à travers la quête de l’amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

 

Avec pour toile de fond la bonne société de l’Amérique des sixties, Beatriz Williams livre le magnifique et troublant portrait d’une femme prise au piège de la passion, du pouvoir et du mensonge.
1966, Cape Cod.

 » Tiny  » c’est Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mè

ne une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c’est d’abord les courriers menaçants d’un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c’est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu’il n’y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l’écho, s’il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle…Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

 

Quand Honor Bright se décide à franchir l’Atlantique pour accompagner, au cœur de l’Ohio, sa sœur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d’une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l’Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu’enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d’un écho familier. Sa sœur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur. Parmi eux, Donovan, «chasseur d’esclaves», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments. Mais Honor se méfie des voies divergentes. En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable. Jusqu’au jour où elle découvre l’existence d’un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

Portrait intime de l’éclosion d’une jeune femme, témoignage précieux sur les habitudes de deux communautés méconnues – les quakers et les esclaves en fuite –, La Dernière Fugitive confirme la maîtrise romanesque de l’auteur du best-seller  : La Jeune Fille à la perle. (pas encore lu)

 

Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son coeur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?….de plus lundi soir OUF la connexion est revenue suite à la panne de toute la journée et j’ai pu voir le film tiré de AVANT TOI, de la même auteur que j’avais lu….J’ai chialer comme une madeleine vers la fin…(diffusé sur la TV Suisse romande) J’espère fortement que toute cette saga sera a voir.

et un super polar De Jacques Expert, sauvez moi

Nicolas Thomas vient de fêter son cinquante-deuxième anniversaire lorsqu’il passe les portes de la centrale de Clairvaux. Après trente ans d’incarcération, il est enfin libre. Personne ne l’attend. Tous ceux qu’il connaissait l’ont abandonné depuis longtemps, depuis le jour où il a été reconnu coupable d’avoir sauvagement assassiné quatre jeunes femmes dans des conditions terribles.
Sophie Ponchartrain est commissaire divisionnaire à Paris. Lorsqu’elle apprend la libération conditionnelle de Nicolas, elle se souvient de cette journée harassante de garde à vue où elle lui a arraché des aveux. C’est à elle seule, jeune recrue à la criminelle, qu’il avait confessé ses crimes avant de revenir soudainement sur sa déclaration. C’est en clamant son innocence qu’il a été condamné à la perpétuité.
L’affaire ne tarde pas à la rattraper. En effet, quelques jours après sa libération, Nicolas disparaît. Et un nouveau meurtre est commis, en tous points semblable à ceux dont il a été accusé trente ans plus tôt.
Sophie reçoit alors une nouvelle lettre de Nicolas, dans laquelle il nie être l’auteur des meurtres. Elle se conclut par ces mots : « Sauvez-moi ! »

 

Dans le style drame familial : Partir : Tina SESKIS

Un mari apparemment charmant. Un fils adorable. Une maison ravissante. Emily Coleman

est une femme comblée. Pourtant, un beau matin, elle prend le train pour Londres, bien décidée à tout laisser derrière elle. C’est désormais sous l’identité de Catherine Brown qu’elle partage un appartement miteux avec des colocataires et occupe un travail sans avenir.

Elle n’aspire désormais qu’à une seconde chance. Mais qu’est-ce qui a pu la pousser à abandonner une vie qui semblait si parfaite ? Quel est ce secret qu’elle protège avec tant de force ?

Puis : La vraie vie : Adeline Dieudonné

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.

Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

 

Aimé mais sans plus 

Une jeune mère célibataire s’occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l’étouffement, la mère s’autorise à fuguer certaines nuits. À quelques mètres de l’appartement d’abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d’un semblant de légèreté.
Comme la chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore?

 

Le vieux qui voulait sauvé le monde  Jonas Janasson

Tout commence au large de Bali, avec une montgolfière et quatre bouteilles de champagne. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson s’apprête à fêter son cent unième anniversaire quand… patatras ! Le ballon s’échoue en pleine mer. Voici nos deux naufragés recueillis à bord d’un vraquier nord-coréen. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, il se trouve que l’embarcation, dépêchée par Kim Jong-un, transporte clandestinement de l’uranium enrichi. Ni une ni deux, Allan se fait passer pour un spécialiste de la recherche atomique, parvient à leurrer le dictateur et s’enfuit avec une mallette au contenu explosif… un néonazi suédois à ses trousses.

Ce furent mes lectures depuis le 20 mars environ…

J’en profite pour vous offrir ces quelques brins,

en espérant qu’il vous apporte le bonheur.

Ce qui donne aussi une bonne participation au défi 45de Evy

Merci a celles qui avaient présentés certains de ces livres sur leur blog…

 

 

 

50 réflexions sur “Lectures ces temps…et défi 45 Evy”

  1. Je connais JoJo Moyes dont j’aime beaucoup les livres; je en connais pas les autres; Merci pour ces résumés . Je vais en noter certains. Bon mois de mai .Bise

  2. Bonjour Renée .. Merci pour ta gentillesse qui se dégage de ton commentaire ,aussi je fais l’effort de rester quelques minutes devant l’ordi pour t’envoyer mon amitié ..Pour moi aux US , je suis toujours intéresser aux livres Français et j’apprécie la sélection que tu nous offres ..Ne pouvant pas beaucoup bouger , la lecture est ma plus fidèle amie . je prends note de ta sélection …Alors double merci .. Dans quelques semaines , je serai mieux pour pouvoir venir plus souvent sur les blogs .. Passe un bon week-end ma douce , je te dis ..A bientot ..
    Sincère amitié et bisous des US .
    Nicole

    1. Chère Nicole, même en pouvant bouger les livre reste une manière de s’évader et ou de s’instruire, c’est donc plus que bénéfique.
      J’espère que tu te remettras vite ceci dit, car je présume que balades et autres occupations dans et dehors de la maison doivent te manquer. Ne te tracasse jamais de peu venir sur le miens tant que j’ai de tes nouvelles, et si possible des bonnes cela est bien. Le fil ne doit pas se rompre c’est le plus important. Gros bisous de la Suisse et continue a bien te soigner.

  3. j’ai des petits soucis avec OB, j’espère que ton com passera, car pour beaucoup il m’est impossible de les valider…..je te souhaite une bien agréable journée

  4. Bravo pour tes lectures ça aident certaines amies pour le choix…Moi pas le temps avec les petits.
    Bonne soirée et plein de bonheur pour ce mois de mai.
    Bisous

  5. Tu vois, le premier mai est passé et je suis seulement sur les blogs. La lecture se fait rare maintenant. Je me disais qu’une fois les yeux opérés, je pourrais m’y remettre, mais c’est peu et je le regrette. D’autant que j’aimerais bien que les enfants du collège y prennent goût.

    Merci pour ce muguet que tu nous offres avec gentillesse.
    Bisous Renée

    1. Pour qu’il y prenne goût t dosi les y pousser un peu Pimprenelle non, et te remotiver par la même occasion…Bisous doux weekend

  6. bonjour
    et bien tu as beaucoup lu, j’ai noté le 2e éventuellement pour offrir à ma nièce qui aime ce genre de récit, elle dévore aussi les livres !!
    bisous

    1. Le 2 donc celui de Séverine? Parce que si elle n’as pas la série complète c’est dommage en plus ils sont vraiment pas cher…
      Bisous Chevrette

  7. bravo pour toutes ces lectures, j’espère reprendre les la lecture dès que mon rangement et mes ouvrages seront terminés….ça va prendre encore un peu de temps…..passe une bien douce journée

    1. On a tous des impératifs dans la vie donc d’abord les corvées pour que le bon temps soit profitable Moqueplet…courage ça va se faire. Bisous

  8. Merci pour cette très bonne présentation, Renée ! Je ne peux lire autant que toi, hélas ! Le travail, ma vie, mon blog, je lis très peu. Ce n’est pas que je n’aime pas cela mais les journées ne sont pas assez longues pour moi …
    Bravo à toi et bon mois de mai tout entier !
    Bisous♥

    1. Dommage Colette car c’est une belle évasion mais tu n’en a sans doute pas autant le besoin, ce qui en soi est très bien….Travaille pas trop c’est mauvais pour la santé…sourire. Bisous bisous

    1. Souvent en raison d’insomnie aussi qui se prolonge si le livre et bon et impossible à poser! Un cercle vicieux Erato, mais de tout temps j’ai dévorés des bouquins. Bisous

    1. Perso j’ai vraiment aimé cette série Sabine. Les goûts diffère souvent donc a toi de voir bien que je le conseille vivement.
      Ceux de Moyes je les suit vraiment j’aime bien ce qu’elle fait. Bisous

  9. Tu as une passion dévorante pour la lecture , c’est super . Depuis le mois de mars je crois que je n’ai lu que quatre romans , certes assez longs mais rien à voir avec toi .
    Merci pour cette présentation
    Bon premier mai
    Bisous

    1. Oui c’est juste et depuis aussi loin que je me souvienne, là vu que j’ai été malade j’ai lu un peu plus, mais ça reste pas mal même hors maladie. Bisous bon 1er mai aussi Gisèle

  10. Merci pour ces conseils et pour le muguet.

     » Bon mercredi, premier jour du mois et fête du travail alors que c’est un jour férié !
    Pour moi, une journée comme les autres avec ce que le docteur à nommé une nouvelle sciatique ou cruralgie, un peu plus forte que les autres.
    Gros bisoux parfumés au muguet … « 

    1. Ho mince Dom, on comprend mieux que tu souffres autant. j’espère juste que ça se soigne bien et surtout assez rapidement tu as tellement dégusté!
      On s’en fou fête du travail ou pas, nous on travaille plus!..Gros bisous soigne toi et ne reste pas sur l’ordi trop longtemps. Bisous bisous

  11. marie des vignes

    Bonjour Renée je viens de commander la trilogie des livres que tu as recommandé, j’ai noté les titres dees autres. Bisous bon premier Mai MTH

  12. Tu as fait de belles lectures. J’en connais certains, pour d’autres je ne connais que les auteurs et pas les titres alors je les note. Merci pour ce partage plaisant ! bisous et un doux 1er mai

    1. Pourtant il me semblait que dans cette liste il doit y en avoir qui vienne de tes suggestions….Mais j’en note tellement! Bisous Bisous bon 1er mai Manou

    1. Bon 1er mai à toi aussi mais pas que, toute l’année bonne….mes lecture sont principalement pour m’évader c’est peut-être du a ça…Bisous Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *