Excursions à Morat le 26 juillet 2017

Mardi 26 juillet avec Gabin

Le soleil pointe le bout de son nez, autant profitez, même si Gabin rechigne passablement, aujourd’hui c’est apparemment la journée NON….

Qu’importe on avait été prévenu que cela lui arrive et que malgré tout il prend du plaisirs une fois lancer.

Ce matin ce fut bricolage (j’y reviendrais) après le repas et un petit temps de repos nous voilà partis pour Morat. Il a vu déjà le Papiliorama, mais pas la ville est ni, surtout les remparts. Ni d’ailleurs l’éléphant vers le musée.

Musée que nous ne visiterons en définitive pas l’heure à tourner très vite, la fatigue se fait sentir après avoir arpenté de long en large et de haut en bas, les fameux remparts.

(1)Morat se situe à l’est du lac de Morat, en face du Mont Vully, à 14km au nord de Fribourg. Morat et les villages voisins de Meyriez et Montilier forment une agglomération. Une partie de la zone industrielle de Morat est située sur la commune de Courgevaux.

Agréablement située sur une petite hauteur au-dessus du lac de Morat, cette bourgade vieille de 800 ans, fondée par les ducs de Zähringen dans le canton de Fribourg, est devenue une destination très appréciée. En soirée, la vue magnifique par-delà le lac de Morat vers le Mont Vully et le Jura au coucher du soleil est un spectacle à ne pas manquer. 

Les remparts enserrent la petite ville comme pour la protéger encore. Et pourtant, ces fortifications presque intactes, les seules en Suisse qui aient encore un chemin de ronde praticable, ne défendent plus depuis longtemps la cité contre des assaillants, mais offrent au contraire un panorama splendide sur les toits de la ville et le lac tout proche. Le musée de Morat possède une vaste collection témoignant de 6000 ans d’histoire de la ville et de la région (ouvert d’avril à octobre).

Lien direct clic

Un peu d’histoire

(2) L’emplacement est mentionné en 515 sous le nom Moritum. Déjà du temps des Romains la région était bien peuplée, située au bord d’un axe de communication nord-sud reliant Rome à la Germanie par le col du Grand-Saint-Bernard, d’Aventicum (Avenches) à Solodurum (Soleure) et Windisch, et leur jonction vers Augusta Raurica à travers les Gorges du Taubenloch, et passant par le Col de Pierre Pertuis.

Une ville nouvelle est fondée en 1170 par le duc (Herzog en allemand) Berchtold IV de Zähringen. Le 22 juin 1476 eut lieu la bataille de Morat, qui vit la victoire des confédérés suisses, alliés de Louis XI de France, sur Charles le Téméraire.

La commune de Morat a fusionné successivement avec celles de Châtel (Burg en allemand) le 1er janvier 1975, d’Altavilla le 1er janvier 1991 et de Buchillonle 1er janvier 2013. Le 1er janvier 2016, elle a absorbé les anciennes communes de CourlevonJeussLourtens et Salvagny.

En 2002, Morat fut l’une des villes organisatrices d’Expo.02.

Que faire ou voir à Morat

La Vieille ville médiévale, avec ses arcades et les seuls remparts intacts à être praticables en Suisse.

Une Croisière – de nombreuses possibilités sur le lac de Morat ainsi que sur les canaux ralliant les lacs de Neuchâtel et de Bienne.

Visiter le Papiliorama-Nocturama à Chiètres – un univers tropical dédié à la découverte de papillons exotiques et d’une faune nocturne.

Le Sentier maraîcher du Grand-Marais – dans le « potager de la Suisse » de la région des trois lacs (Morat, Neuchâtel et Bienne) sont cultivées 60 sortes de légumes dont une grande partie peut être explorée sur un parcours cyclable balisé.

Le Sentier viticole du Vully – apprendre à connaître les aspects de la viticulture sur les coteaux du Vully au cours d’une randonnée d’une heure puis prendre le temps de déguster ses bons vins. Source 

 

Lien direct clic

Ce soir il est grincheux encore et pour la première fois réclame maman. Il veut qu’on le ramène de suite chez lui. Ce qui bien sûr est impossible. Il sait que nous devons le ramener le lendemain mercredi mais insiste.

Nous proposons qu’il se repose tout comme nous et qu’après nous irions. Il croit évidement que ce ne sera qu’une sieste est me dit de mettre le réveil.

Le lendemain au réveil, tout sourire, il me dit que je n’ai pas entendu le réveil hier soir….Je ne l’ai pas détrompé.

Les paroles d’enfants sont si attendrissantes….

Dans le prochain billet sur ce séjour je vous parlerais des bricolages qu’il a pris plaisirs à réaliser.

P.S. Source de 1-2 

 

56 réflexions sur “Excursions à Morat le 26 juillet 2017”

  1. Encore une belle balade avec votre petit. Tu sais, il n’y a pas d’âge pour engranger des souvenirs.
    Même quand papa/maman est là lorsque vient l’heure du coucher, il y a parfois le moment des pleurs parce qu’il faut aller se coucher sans les parents !
    Bisous Renée.

    1. Espérons alors qu’il se souvienne longtemps….
      C’étais surtout une grosse fatigue mais il ne voulait pas l’avouer et le fait de hausser un peu la voix l’a contrarié…rire. Bisous Pimprenelle, doux weekend

  2. Une magnifique bourgade , un très beau et intéressant reportage .Ce n’est pas toujours évident de visiter avec un enfant!!
    Belle soirée, bonne semaine , bises Renée

  3. Une tres jolie ville Morat les remparts , l’architecture des maisons et cet éléphant , il y a vraiment de quoi s’en mettre plein les mirettes .
    Merci pour la visite
    Bonne soirée
    Bisous

  4. bonsoir,
    un beau billet qui nous fait visiter une belle région que je ne connais pas, bien que mes pas m’ont conduit en Suisse plusieurs fois.
    Bonne soirée
    @mitié

  5. Merci pour ce billet bien détaillé
    Il y a de quoi se satisfaire
    Je te souhaite une agréable journée en ce lundi
    Très ensoleillée chez nous
    🙂

  6. J’ai apprécié ton diaporama. Merci pour cette belle visite de Morat.
    Original cet éléphant.
    Profite-bien du petit Gabin
    Bisous Renée

    1. Oups !!! Je n’avais pas fait attention à la date !
      Oui bien sûr il est bien normal que Gabin soit en vacances avec ses parents.
      Bises

      1. Pas grave Béa, plus que normal même a eux aussi ça leur manque vu qu’il bosse les deux du temps rien qu’avec les enfants…même si la maman ne bosse pas à 100% elle bosse quand même aussi. Bisousssssss

  7. Bonjour Renée. Cette ville est bien jolie et l’éléphant est sympa. Mes petits-enfants réclament aussi leurs parents quand je refuse quelque chose. Bonne journée et bisous

    1. Ils veulent nous montrer qu’on leur fais de la peine ou nous manipuler pour obtenir ce quelque chose?? Bisous Brigitte je penche pour la 2ème solution

    1. ça tu peux le dire, fourbus on est rentrès mais heureux. C’est l’essentiel. Bisous Josiane au fait tu as reçu mon mail avec le livre demandé?????

  8. LEs meilleurs moments d’une vie quand on est petit comme ça, choyé… 😉
    Ca fait vachement médiéval le coin…
    Bonne semaine à toi…
    @+

    1. Ho ho, tu est en mal de câlin Christophe? Viens vite je te fais un gros avec un gros bisous et une histoire avant dodo, mais, plus de biberon quand même!
      Ce l’est ainsi que Gruyère dont j’ai déjà parlé (enfin je crois) et d’autres endroits la Suisse est conservatrice….Douce fin de journée et, semaine. Bisoussss

      1. Non, juste peut être nostalgique de la jeunesse, un temps où en principe on a pas de souci, rien à s’occuper, tout le monde prend soin de nous, comme toi avec le petit fils… c’est pas mal…
        Gruyère connais pas ! mais ça a l’air vraiment génial ces endroits d’un ancien temps, avec une histoire, une culture… je ne sais pas ce que les gens de notre temps pourront transmettre à la postérité…

        1. Oui un temps qui est bien mais, qui passe comme tout et heureusement je dirais parce de ces temps on garde peu de souvenirs étant adulte vu que les souvenirs réel remonte à 4-5-6 ans suivant les êtres
          Nos temps n’ont rien ou presque a transmettre c’est fini rappé mais les futur êtres seraient-il encore capable d’apprécier je doute fort vu les jeunes aujourd’hui….Bisousssssssss

  9. Bonjour renée, un très beau billet pour ce lundi matin où je me remts des fatigues de ce week-end devant l’ordi!!! bisous et bonne journée MTH

  10. une ville avec ses remparts et son lac, un passé prestigieux, que demander de plus !
    J’ aurais choisi le sentier maraîcher !
    Il faut de la patience avec les petits enfants, mais aussi de bonnes jambes!
    Passe une bonne journée
    Bisous

      1. Charlot qui se croyait le Magnifique a ramassé une rouste pas possible à Morat. D’abord à Grandson
        Pas si téméraire le Charlot
        Bisous z’à toi

  11. Coucou Renée, c’est le hic avec les jeunes petits-enfants, maman manque vite, j’ai connu les pleurs du soir… 😉 eh oui… Gabin aime les canons… un truc pour garçons ! Merci pour le tout, bises

    1. Étrangement ce fut la seule fois et je m’attendais à plus. C’est normal quand même finalement et heureusement. Bisous Jill

  12. Une visite très intéressante et plein de choses à découvrir.
    Pas facile, les enfants …
    Bon début de semaine.
    Bisoux, chère renée

  13. une bien belle balade que vous avez fait, mais avec les enfants il y a souvent des inconvénients, pas toujours facile de les intéresser….passe un bien doux début de semaine

    1. ‘est un enfant très curieux même si il rechigne au départ il est content de découvrir des lieux ou choses, heureusement. Bisous Moqueplet

Répondre à khanel3 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *