Etats d’urgence…Réflexions

Sous le choc de ce film vu mercredi 30 octobre.

 

Bien sûr c’est un film mais, il n’en reste pas moins vrai que la police est **à bout de souffle ! ce sont quand même 54 policiers qui se sont donnés la mort depuis le début 2019.

Quand on sait qu’ils sont méprisés, empêchés de faire leur travail correctement et souvent sans les moyens adéquats et dans des lieux bien souvent inappropriés comment s’étonner?

Les jeunes terrorisent les habitants.  Véhicules incendiés, caillassés. Cités ou les dealers font la loi et où, il  ils ne peuvent même plus s’aventurer, non soutenus par leur hiérarchie, comment dans ce cas peuvent-ils espérer faire appliquer la loi, protéger les citoyens lambda?

Que dire en plus des critiques et prise a parti lors des manifs, bien sûr parfois ils y ont été fort, mais as-t’on vu ce que faisait ces mêmes manifestants juste avant?  Perso pas vu.

Ceci n’est de loin pas un débat, ce ne sont que des réflexions que je me fait et partage. Pourtant Dieu sait ce que, comme beaucoup, plus jeune je ne les aimais pas ces fameux policiers. Pourtant force est de constaté que sans eux c’est l’anarchie. Et que, nous sommes tous contents de les avoirs en cas de problème non?

Sont-ils les seuls, on constate que non puisque maintenant les pompiers sont pris pour cible eux aussi! Et ce n’est pas les seuls le milieux hospitalier connait aussi des agressions. Même l’école n’est pas épargnée puisque le racket commencent très tôt au sein des établissement dont, les professeurs n’ont plus aucune autorité et qui, de surcroît bien souvent se font agressé par des parents qui eux sont face à leur enfants démissionnaires…..Sauf bien sur pour accusé lesdits profs!

Ce n’est pas, que la police qui est à bout de souffle, c’est notre société!

SUICIDES DANS LA POLICE CACHÉS PAR LE GOUVERNEMENT, CE POLICIER SORT DU SILENCE

SUICIDES DANS LA POLICE CACHÉS PAR LE GOUVERNEMENT, CE POLICIER SORT DU SILENCE« Aujourd’hui, un policier a 10 fois plus de chance de mourir de sa propre main que par un criminel. »7 suicides depuis le début de l’année dans la Police au 14 janvier soit 1 tous les 2 jours. Témoignage édifiant d’un policier qui brise l’omerta.

Publiée par Le Média TV sur Lundi 21 janvier 2019

Allons nous continuer à porter des œillères, jusqu’au déclin complet?

P.S. ** 1.-titre de l’émission film + débat proposée sur France 2 le jour mentionné plus haut.

2.- Ces problème deviennent mondiaux, en aucun cas le doigts n’est pointé que sur la France de ma part.

19 réflexions sur “Etats d’urgence…Réflexions”

  1. marie des vignes

    Coucou Renée, je n’ai pas vu ce film , je pense qu’il raconte une grande partie de ce que vivent les forces de l’ordre, il faut avoir des nerfs d’acier pour endurer les injures et les coups, et les différents projectiles reçus, et ne pas rétorquer, moi, je ne pourrais pas, alors chapeau Messieurs! je partage aussi cette idée qui fait peur: « nous sommes très très mal partis, on sombre inexorablement dans la violence et cela fait peur Bisous MTH

  2. Comme dans toutes les professions, tu rencontres des personnes de caractères différents : ceux qui ont une certaine empathie et ceux qui obéissent aveuglément aux ordres imposés par le gouvernement. Maintenant, certains métiers sont confrontés de plus en plus au manque de respect et à la violence : policiers, pompiers, agents hospitaliers, enseignants… Beaucoup trop de jeunes qui n’ont pas reçu d’autorité et trop d’enfants rois à qui on ne refuse rien, plus aucune barrière et plus aucun frein. Il y aurait beaucoup à débattre sur la question.
    Merci pour ce partage.
    Bonne journée
    Bises

  3. Bonjour Renée. Je n’ai pas regardé ce film mais je vais le chercher en replay. J’ai aussi l’impression que la société est en déclin et que tout respect a disparu. Bisous

  4. Je m’associe à ton article et je deviens de plus en plus inquiète et pessimiste sur le devenir de notre société .
    Je m’aperçois que tous ceux qui gèrent les hommes ( police, pompiers, infirmiers, instits …) , malgré leur engagement par vocation sont à bout de souffle , écoeurés et inquiets !
    Nous vivons dans la peur ! Jusqu’où cela va aller?
    Belle soirée, bises Renée

  5. Mon père était dans la gendarmerie. A l’époque les gendarmes étaient craints et respectés comme les instituteurs, la vie a changé! C’est bien triste!
    Bonne semaine Renée

    1. Ce n’est justement pas normal que ce changement soit si mauvais, ni pour eux ni pour le peuple. Bisous Yvette (mon oncle était dans la gendarmerie en Alsace lui aussi c’est suicider…c’est vieux!) Bisouss

  6. Il va falloir que je le regarde en replay ce film , il devait y avoir un match ce soir là car je l’aurais certainement vu autrement . La violence en effet est en train de gagner tous les secteurs et je comprends ce constat posé par les policiers même si je ne cautionne pas l’usage systématique du flash- ball qui peut vite s’avérer catastrophique . Mais à force de tirer sur la corde , les organismes s’épuisent et il faut s’attendre à des dérapages .
    Bonne soirée Renée
    Bises

    1. Tout a fait Gisèle et ce ne sont aussi que des hommes non des machines, hommes avec leurs fatigue leur nerfs et la difficulté de ce métier bien ingrat. Bisousss

  7. Je souscris profondément à ton texte et je partage nombre de tes réflexions!
    Je trouve que notre société est à bout de souffle, trop de gens soufflent sur les braises de la violence et de la rage sociale, ces gens viennent de tous les milieux sociaux, il y a plein d’individualismes très négatifs qui se sont fédérés et les policiers, particulièrement en pâtissent, c’est une honte!
    On est bien contents de les trouver les policiers quand ça ne va pas alors quand on voit comme ils sont traités.
    Victimes de violences de la part de citoyens enragés, ils sont bien obligés de réagir, ils ont bien du courage les pauvres, franchement!
    Très intéressantes tes réflexions, merci Renée
    Belle fin de journée, bises amicales
    Cendrine

    1. Ouf soulagée d’être si bien comprise car même si j’avais un peu peur de faire part de ces réflexions je sentais de les partager….Tout a fait d’accord avec toi. Bisoussssss

  8. oui grave problème ! bien evoqué dans cette vidéo chere Renée, tres grave cette vague de suicide chez les policiers, comment en sommes nous arrivés là, la police haïe alors qu’elle est la garantie de l’ordre public , une repression sans pareille des gilets jaunes, pas violents au depart, on a meme gazé des « defenseurs du climat » couchés sur la voie publique , le comble les policiers ont gazés et tabassés les pompiers , le problème vient d’en haut, qui donne les ordres ? ensuite, circulez il n’y a rien à voir ! ça finira mal c’est bien certain… et ce n’est pas de la faute des policiers, oui comme tu dis la Socièté est à bout de souffle …bon dimanche bises

    1. René, mon avis est que l’ordre public ne doit pas non plus être troublé a tout bout de champs par ces manifs qui dégénères bien trop souvent et donc les mesures sont prisent. Sauf que a bout de force les policiers deviennent comme les BB ce qui a force est normal, congé supprimé heures sup comment peuvent-ils tenir? Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *