De part le monde

Il est des céréales un peu moins bien connues que d’autres.

 

Lajemy

 nous propose donc pour sa
communauté
,
ce vaste sujet cette semaine.

 

Les céréales rien que ça!

 

(Mais avant cela il me semble

  

qu’elle à eu son anniversaire alors nous trinquons  avec toi,
iTunes-20091231-160243.jpg
même en
retrad! ;-))


 

Toutefois, avec cet article, je pense aussi bien sûr a Dany qui, aurait certainement aimé
qu’il soit dans sa communauté, que vous trouvez ICI

 

Mais, revenons à nos moutons….Non aux céréales!


 

Je choisis bien sûr le mil

 

 http://afrique-demain.org/tl_files/ressources/lettres/125/Mils%20du%20Niger_demo39_39466.jpg

que l’on voit récolté et pilé ici dans notre village

Pilon-a-mil.jpg(Image de notre ami Yves)

 


Le mil par Wikipédia :

Le mil est un terme utilisé surtout en Afrique pour désigner un groupe de céréales secondaires très cultivées dans ce
continent, le millet.

 

Il existe cependant de nombreuses espèces de millets appartenant à plusieurs genres différents.

Généralement quand on parle de « mil » sans autre précision, il s’agit du millet perle, (Pennisetum glaucum), qui est la
plus cultivée de toutes les espèces de millet (environ 50 % des surfaces).

Le « gros mil » désigne une autre céréale, le sorgho.

En Afrique subsaharienne, une bière de mil (appelée localement tchapalo, dolo, tchouckoutou, lossomissi, tchouc, bil-bil…) est
préparée et consommée à partir de la fermentation du mil, millet ou sorgho.

 

 

 

Mais aussi le Fonio, céréales africaine ancestrale. Mais qu’est-ce que
c’est ?

 http://www.fsifee.u-gakugei.ac.jp/millets/images2/Img17.jpg

 

C’est une céréale typiquement africaine. Petite graminée ne dépassant pas plus de 80 cm de
hauteur.

Elle porte le nom scientifique de *Digitaria exilis*.

http://fonio.cirad.fr/var/fonio/storage/images/media/images/fonio_ear/17144-1-eng-GB/fonio_ear_large.jpg

 

Elle est considérée comme la plus ancienne céréale d’Afrique occidentale.

Pour le peuple Dogon du Mali, la graine de fonio constitue le « germe du monde ».

Le fonio précuit semi-complet

En Afrique, le fonio est consommé blanchi, c’est à dire débarrassé de ses deux enveloppes :
la balle (ou glume) et le son.

 

Le fonio ETHIQUABLE est semi-complet, cela veut dire que seule la première enveloppe, qui
est la plus dure a été retirée.

Le grain conserve ainsi le son qui est l’enveloppe la plus fine.

Cela donne un fonio au goût plus raffiné et facile à cuire.

 

Cette céréale vous intrigue ? Alors la source c’est là :


http://www.ethiquable.coop/fr/filieres-impacts/cereales/fonio/documents/livret-recettes-fonio.pdf

 

 

Le fonio par wikipédia :

 

Le fonio blanc (Digitaria exilis) est une plante annuelle herbacée de la famille des Poaceae (Graminées) cultivée pour ses graines. Le fonio est une céréale « mineure », qui n’a d’importance économique que dans quelques régions
d’Afrique occidentale. La récolte annuelle
dans ces régions est de l’ordre de 260 000 tonnes.

Nom scientifique : Digitaria exilis (Kippist) Stapf

 

, famille des Poaceae, sous-famille des Panicoideae, tribu des
Paniceae.

Le fonio blanc est cultivé dans la zone de la savane depuis le Sénégal jusqu’à la région du lac Tchad, sauf au Libéria C’est une culture
très importante en Guinée et dans le Fouta-Djalon. Cette culture se contente de sols pauvres, non fumés et s’adapte aux
pluviométries variables.

Le fonio blanc est une plante herbacée de 80 cm de haut. Son inflorescence composée
est formée de racèmes regroupant des épillets à deux fleurs dont
une seule fertile. La graine est un caryopse qui reste entouré de
ses glumes et glumelles (c’est une céréale « vêtue » comme l’orge et le riz). Sa taille est très petite, à peine 1,5 mm (il faut 2 000 graines pour faire 1 gramme).

La graine de fonio doit être décortiquée avant consommation. Ce travail laborieux
qui revenait traditionnellement aux femmes était fait à la main, au pilon et mortier, mais des décortiqueuses électriques ont été mises au point ces dernières années.

 

Alimentation humaine : le fonio décortiqué entre dans de nombreuses recettes
africaines : couscous, bouillie, boulettes, beignets, pain, etc. Sa valeur nutritionnelle est équivalente à celle du riz. Par rapport aux autres céréales il contient plus de glucides
(84 %), moins de lipides (4 %) et moins de protéines (10 %) mais sa teneur en méthionine et cystine est intéressante.

Alimentation animale : on peut nourrir les animaux avec les grains mais aussi
avec la paille.

Paille : utilisée aussi comme matériau de construction (mélangée à de l’argile)
et comme combustible pour la cuisine.

 

 

Toutes les images de cette page proviennent de :

 

Pour le  Fonio et pour le Mil