Défi de Ghislaine N0 61

Pour ce défi 61 nous devons composer avec ces mots :

Place, douleur, eau, projetfondre, gagner, oublier, écourter

 et, où, choisir 8 mots ou plus   contenant «  » oire «  »et faire son texte avec ces 8 mots.

 

Partie tôt le matin alors que, la nuit était encore bien noire, elle dut faire pendant son périple un arrêt transitoire à Coire (1), elle n’a jamais fait le projet de s’y arrêter longuement car cette ville est un vrai purgatoire !

Elle c’est juste un peu reposée au bord de l’eau car elle n’avait jamais vu le Rhin.

Elle a quand même dû écourter cette pause bien vite pour, continuer sa route sachant qu’elle ne devait pas oublier son but principal qui est, de marcher sur  les pas de sa famille, qu’ils empruntèrent lors de leurs exodes migratoire.

Même si toute l’histoire et rédhibitoire.

Elle n’en ressent aucune douleur elle le fait par devoir de mémoire.

 Elle doit aussi en faire le récit au prétoire, non pour en tirer gloire juste parce qu’elle souhaite gagner une paix libératoire.

Elle ne veut en aucun cas encore fondre en larme de culpabilité en lieu et place des bourreaux de l’époque !

Il parait que, se libérer du fardeau du passé est, jubilatoire

 

P.S.    1.- Coire 

Voilà Ghislaine j’espère que cette participation et à ta convenance. 

26 réflexions sur “Défi de Ghislaine N0 61”

  1. Bravo Renée un tres beau texte pour cet atelier . Le passé il est bon de savoir l’amadouer et ce pèlerinage est un bon moyen pour le sentir un peu moins peser
    Bon week – end
    Bisous

  2. marie des vignes

    Bravo Renée, un défi très bien relevé. j’ai pris les mots , je vais faire un texte, comme ça , juste pour le plaisir. Bisous et bonne journée MTH

  3. Merci Renée pour ce bel atelier souvenir de mémoire !
    J’ai fait ce trajet moi aussi, avec mes 4 soeurs, nous sommes retournées, là où nous avions vécu notre enfance et adolescence et je dois dire que ce fût très émouvant de revoir tout cela, devenues adultes, nous en avions une toute autre image mais dans le coeur la même émotion !
    J’ai passé mon enfance et ado à Ste Geneviève les Bois
    dans l’ Essonne………J’y ai rencontré mon 1er mari..
    Bisous Renée et encore merci car tu m’as fait revivre ce beau souvenir………..

  4. On oublie jamais pas le passé , il faut s’en servir pour peaufiner le présent et faire mieux tant qu’à faire …
    Inutile de ressasser , il faut avancer sans larmoyer
    Très bien ton texte car pas facile
    Bonne fin de semaine

  5. Le présent qui compte sans vraiment y penser à un certain âge et la nostalgie qui nous surprend parfois….
    Je te souhaite un bon Vendredi
    bizz
    Pat

  6. et d’ une pierre deux défis dans la poche !
    Pas facile d’ oublier le passé, ne serait ce qu’ avec toutes les commémorations !
    Cela dit, les bords du Rhin sont beaux !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  7. Très belle participation… et c’est sans doute vrai qu’il faut se libérer du passé.
    Mais j’avoue que je n’y arrive pas vraiment.
    Bisous et douce journée Renée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *