Défi 60 de Ghislaine

Pour le défi NO 60 de Ghislaine il faut cette fois vous présenter un texte avec :

Récit, bousculer, sanction, plaidercourage, réfléchir, punir, pudeur

ou

choisir 8 mots ou plus contenant «  » cour «  »et faire son texte avec ces 8 mots.

Le récit que je vais vous faire va sans aucun doute vous paraître abracadabrant et pourtant vous allez le lire sous peine d’être éjecté de ma cour d’admirateur !

Sans réfléchir elle s’est habillée ce matin d’une jupe noir et d’un col roulé.

Elle n’a pas eu le courage de chercher si elle allait plaire ou non.

Pourtant elle se fait bousculer, tripoter même et trouve vraiment ces comportements étranges dans le métro de bon matin. Elle aurait aimé pouvoir couper court, abrégé ce trajet éprouvant mais elle n’as pas le choix c’est le même parcours chaque jours, qu’elle ne peut écourter sous peine d’une sanction de son chef qui lui, ne fais pas de long discours avant de punir !

Et il serait inutile pour elle de plaider sa cause, elle sait très bien qu’elle subirait son courroux sans que personne n’accours à son seccours, comme dans le métro. Bref revenons à sa jupe.

Ce qu’elle n’a pas réaliser en l’enfilant, c’est que sa jupe et tellement courte qu’on lui voit……..Chut et, ne regardez pas !

 

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

42 commentaires sur “Défi 60 de Ghislaine

    1. Amusant pour celui-celle qui vit cela ce ne l’est pas mais, c’est effectivement une triste réalité! Bisous Brigitte…
      P.S. aucune idée sur le sujet cabane, alors pas encore fait sais pas si je vais trouvé….

  1. Tu as tout à fait raison, une jupe n’est pas un oui, ni quoi que ce soit d’autre que juste un vêtement comme un autre ! Mais tu sais, dans le métro jupe ou pas jupe, quand il y a du monde, il y a souvent des situations gênantes, désagréables, horripilantes ! Mais c’est vrai qu’en jupe ça n’arrange rien.
    Ralala … et je ne crois pas que « balance ton porc » ou « me too » change grand-chose aux mentalités primaires.
    Bravo pour avoir aussi bien relevé ce défi 😉
    Bisous Renée (et merci pour tes suggestions de couleurs sur mon blog, je vais tester pour voir ce que ça donne)

    1. Que veux-tu kprice, certaines personne n’ont aucune éducations!
      J’espère que tu trouveras de quoi satisfaire tes envies dans les dégradé que je t’ai donné…..Tu peux aussi éclaircir un peu l’image d’en tête….Bisoussss

  2. Bonsoir,
    Avec ou sans jupe, dans le métro aux heures de pointes on est atteint-e par des mains baladeuses, j’en sais quelque chose, un souvenir de mes 15 ans et je suis du sexe masculin.
    bonne soirée
    Bises

    1. Sabine peut-être en avait-elle je n’ai pas regarder, c’est indécent de zieuter ainsi……Mais si tu pense qu’elle n’en avait pas c’est que tu a regarder???? éclat de rire. Bisousss

  3. Une jupe trop courte ,ce n’est pas toujours pratique , surtout dans le métro! Et en ce moment ,il y a du monde avec la grève de la SNCF.Bise

  4. Un sujet d’actualité … Une jupe, qu’elle soit courte ou non n’est pas le signe d’un consentement de la part de celle qui la porte. Sur un mur d’AThènes j’ai vu un graffiti d’un collectif de femmes qui dit : ‘ Ma jupe n’est pas un oui. »

  5. Tiens cela ma rappelle ma secrétaire qui a rendu sa démission car son patron voulait son popotin lol lol
    Merci pour ce texte hélas réaliste aussi………..
    Tu es dans les temps Renée c’est super top !!
    Bisous ma gentille Renée.

    1. Attend Ghislaine t dis ma secrétaire donc c’est toi son patron! Non….donc tu voulais le popotin de ta secrétaire roooooo la vilaine…éclat de rire. Bisous

  6. J’imagine qu’elle aura tot fait le lendemain de prendre une autre jupe , ça ne doit pas être évident le métro avec une jupe si courte .
    Bien vu Renée , promis je regarde ailleurs
    Bonne journée
    Bisous

  7. ça ne va pas arranger ses affaires dans le métro… la pauvre ne l’a pas mesuré !!! et je comprends sa détresse ! y a de quoi péter un plomb entre des usagers indélicats des transports et un chef tout aussi désagréable !!!! bien mené ton texte et tout y est… bravo … bisous ma Renée

  8. Chut ? Chez toi peut-être, chez moi rien à faire pour le faire taire. Il va falloir simplement que j’aille lui parler comme je le fais souvent, mais il doit penser que je lui fais la cour car il pousse encore un peu plus sa voix ! Oui, je parle du merle qui s’est approprié le cerisier !
    Bonne journée Renée.
    Départ cet après-midi.

  9. et un défi de plus gagné haut la main avec humour et un rien de licence !
    juste que voit on, est ce devant est ce derrière !
    Passe une bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *