Défi 266 (Evy) et défi 122 (Ghislaine)

23/05/2020 66 Par Renée

Le thème pour ce défi 266 chez Evy est :  Goûters d’autrefois

Les 10 mots imposés sont : Armoire, Bocaux, Fruit, Couleur, Goût, Doucement, Évoque, Simple, Chemin, Incomparable

 

Ces moments ne s’oublient pas et pour cause, ils étaient simples mais, oh combien savoureux.

Savoureux, parce qu’on y pensait déjà, sur le chemin en rentrant de l’école.

Souvent une tranche de pain avec simplement une barre de chocolat, dont la boite rangée dans l’armoire inatteignable, faisait notre bonheur. Nous dégustions doucement les carrés, sachant bien qu’il n’y en aurait pas deux.

Ou alors, une tartine généreusement beurrée et tartinée de confiture a peine refroidie..

Un fruit cueilli directement du verger, complétais nos fringales.

Ces fruits, qui n’avaient pas toujours la belle couleur de ceux que l’on voit de nos jours sur les étales mais qui, étaient juteux à souhait et, si croquant sous la dent.

Il me semble, encore aujourd’hui sentir ce goût incomparable dans ma bouche voir,  encore les bocaux, sur l’étagère de la cave de grand-mère.

Que de souvenirs et de sensations quand, on évoque les goûters d’autrefois, c’est le temps béni de l’enfance, pour un instant retrouvée……

 

Pour l’atelier 122 de Ghsilaine le thème est : Saisons

Les mots imposées : Fort, ciel, heure, massive, hier, bon , voie, éclairée

Suite  du texte précédent….

De nos jours, les enfant sont gavés bien souvent de Kinder  que ce soit le gâteau, la barre au lait ou autres barres de toutes sortent et ce en toute saisons achetées rapidement au supermarché du coin. En pleine été pourtant un belle tranche de pastèque massive et dodue, melon et tout autres fruits soit bien meilleurs en goût et pour la santé. En hiver  pommes poires et châtaignes remplissent eux aussi fort bien les estomacs gourmands.

Surtout les châtaignes qui, réchauffent mains et ventres, quand le ciel est bas et qu’il fait froid sur le chemin du retour. Sans oublié noisettes et amandes ou un bol de cacao fort en chocolat qui laisse des moustaches sur les visages hilares…..

Un bon goûter, comme le disait hier encore (ou presque) ma grand mère, doit caler jusqu’au souper et non coupé l’appétit, sous peine qu’  qu’une heure à peine après le coucher la faim ne tiraille les ventres. Elle avait un avis éclairé sur la chose.

La voie de la facilité est maintenant courante au détriment, de celle du goût et de la santé…Pauvres enfants