Défi 248 chez Evy

17/01/2020 48 Par Renée

Cette semaine le thème du 12/01/20 au 19/01/20

est “ Un père, une mère “

Les 10 mots imposés que l’ont peux conjuguer mettre au pluriel-singulier ou masculin-féminin.

Amour, Consolée, Tendresse, Malgré, Paix, Courir, Chemin, Veilles, Enchaîne, Beau

Ils ont bien sûr un père, une mère

Mais d’amour de leurs parts, eux n’ont guère reçus.

Famille sans moyens, donnés très jeune à un *maître coranique* quand ce n’est pas un marabout, ils sont exploités du matin au soir.

Ils doivent, dès le lever (vers 05hoo) et, après la prière courir sur les chemins en quête d’une obole. Le ventre vide des haillons sur le dos.

Rabroués de toute part ils ne trouvent aucune paix encore moins tendresse même si, l’argent du jour est récolté. Oui ils doivent chaque jour chacun rapporter une certaine somme gare à celui qui ne l’as pas !

Ce n’est pas dans des bras qu’ils vont être consolés dans ce cas mais, des bras qui frappent, durement même. Ils devront encore apprendre le coran avant de pouvoir dormir dans des conditions inimaginable, insalubre même. Souvent encore, le ventre  vide, si ils n’ont eu la chance de recevoir un pain, une assiette dans le meilleurs des cas en lieu et place d’une pièce.

Et le lendemain tout est pareil à la veille, aucun espoir. Enchainés à cette vie de misère peu, osent fuguer. Ils resteront dans ces daaras jusqu’à majorité….

Malgré de grosse campagne de sensibilisation, rien ne change. Les gens ont beau s’insurger, ces vieilles traditions perdurent.

La vie est dure dans les campagnes pour ces pères, ces mères qui prennent cette décision. Pensent-ils donner une chance à leurs enfants ? Où, ne voient-ils que la bouche en moins à nourrir en touchant un petit pécule ? Je n’ai jamais compris

Pour info : Article de Wikipédia qui retransmet fidèlement ce fléau.
Pauvres enfants Talibés….