Défi 127 (Ghislaine) et défi 274 (Evy)

18/07/2020 48 Par Renée

Le défi 127 de Ghislaine est à faire avec ces 8 mots imposés :

Fragrance, verre, guerre, lasse, animal, charme, rédemption, contretemps.

Et où le thème “paroles, paroles

 

Pour le Défi  274 de  Evy (du 14 au 19 juillet 2020) le thème est

L’eau

Les 10 mots imposés sont :

Silence, Ombre, Roseau, Tige, Tremble, Harmonie, Parme, Divin, Invite, Sentier

 

Avec les petits diablotins, nous sommes aller au bord du lac, quoi de mieux qu’une étendue d’eau pour qu’ils se défoulent ?

Nous empruntons le sentier que nous connaissons bien et débouchons sur la plage où, tout n’est encore que silence. Il est encore tôt mais, c’est la condition pour trouver une place sous un arbre afin d’avoir un coin d’ombre.

La surface du lac est calme elle invite à la baignade. Les roseaux sur le coté gauche se balance doucement sur leurs tiges sous l’effet d’un léger vent. Les enfants sitôt en maillots, s’y jettent avec bonheur.

Tout est encore, harmonie est c’est divin. On a presque envie,  de lever son verre à Dame nature.

Bientôt pourtant celle-ci est brisée par le monde qui arrive par vagues.

Bien vite la plage est envahie et il est de plus en plus difficile de garder des distances bien que, par précaution, nous ayons étalés nos effets et serviettes. Des fragrances d’huile solaire envahissent l’air ambiant se mélangeant, à celle des grillades.

Un jeune met sa serviette si près que, c’est tout juste si elle ne touche pas la mienne. Je le prie poliment de se mettre plus loin.

Il le fait de mauvaise grâce en marmonnant des noms d’oiseaux. On a l‘impression que, tous les discours que l’on a pu entendre ne sont que *paroles paroles* égrainées au vent. Comment se protéger dès lors est faire plaisirs aussi aux petits ?

Le charme est rompu et, de rage de ne pouvoir lui répondre comme il se doit et de guerre lasse, je retiens les mots de colère que j’ai envie d’envoyer à ce malotru ! J‘en tremble car bien sûr pas question de faire un esclandre devant les enfants !

Me sentant devenir parme de rage par ces comportements irresponsables, nous plions bagages. C’est un contretemps fâcheux qui ne nous empêcheras le lendemain, de retourner nous baigner,  à un autre endroits.

Amer constat, le moment n’est pas encore venu pour, la rédemption du genre humain ! C’est même le pire animal que la terre porte.

Pour info : le début du texte est véridique. Une personne c’est bien installé si près de nous que les serviettes se touchaient.

En revanche, il n’y eu ni mots d’oiseaux ni rage ou colère. Nous sommes partis effectivement, les deux fois vers 14H15 parce que, les distances ne pouvaient plus du tout, être respectées.

Mais nous étions, les deux jours, arrivées vers 10Hoo les enfants ont donc, bien profiter.