Défi 119 (Ghislaine) et défi 262 (Evy)

Pour le défi 119 de Ghisliane les mots sont : Face, regard, fuir, peur, réserver, donner, énergie, famille, cap, stimuler

 

Et, où thème  » face à face »

 

Pour ce  face à face que j’ai tellement souhaiter, je voulais planter mes yeux dans les tiens pour te crier ma peine.

J’espérais stimuler quelques sentiments de regret chez toi.

Il m’a fallu puiser dans mes dernières énergies pour ce rendez-vous, il fallait nous donner une chance.

J’ai même osé réserver dans ton restaurant préféré.

Mais ton regard ne fait que me fuir, tu n’oses même pas me regarder en face.

On dirait que tu as peur de moi, alors que je ne pense qu’à notre famille que tu détruis.

Soudain tu tourne le dos et t’enfuit sans un mot, tu as franchi le dernier cap.

Tout s’écroule c’est vraiment fini. Face à face sans issue.

 

Suite de l’histoire  avec le défi 262 chez Evy dont les  10 mots imposés sont :

Invisible, Zigzague, Cogner, Blafard, Propulse, Centre, Frémissement, Envol, Soudain, Infini.

 Avec thème *le vent*.

Suite du texte.

Une tristesse infinie me prend, je reste plantée quelques minutes sans pouvoir bouger, sous le choc de ton départ précipité.

Puis un vent glacial se lève et les frémissements du froid qui m’envahit me font me précipiter vers le premier café comme propulsée par une force invisible.

Soudain une pluie violente martel le bitume, un oiseau effrayé prend son envol.

C’est en zigzague, pour éviter les passant que je me précipite sur la porte contre laquelle je me cogne les yeux chargés de larmes.

Au centre de celui-ci en décoration, un vieux fourneau vers lequel je me dirige, bien qu’en toute logique il soit éteint. Ma robe un peu légère pour ce début de printemps et trempée et, ne m’as guère protégée.

Le serveur derrière son comptoir a, le teint blafard de ceux qui ne voient que rarement le soleil. Le lieu est sinistre.

Sur ma vie un vent de désolation, dans mon cœur c’est un vent de révolte. Pourquoi m’as-tu fait ça ?

Renée

Née à Besançon j'ai vécu dans plusieurs pays (Grèce-Allemagne-Australie-Chypre-Kenya-Sénégal, mais, principalement la Suisse ou j'ai grandi. J'aime les voyages lire et la musique. La nature me touche et j'aime beaucoup les animaux. J'ai un chien, une petite Yorkshire de 10 ans. Chipie la bien nommée.

74 commentaires sur “Défi 119 (Ghislaine) et défi 262 (Evy)

  1. Aie aie aie, la vie n’est pas très rose ! Espérons que les prochains mots apporteront un peu de soleil dans tout ça 😉 Chapeau pour les 2 textes

    1. bonjour Maposie et merci de la visite, je viens de rajouter ton lien de blog j’espère qu’il est juste?
      Oui c’est vrai mais elle va venir je crois ce weekend. Bisous bisous

  2. Un beau texte malgré qu’il soit triste et très émouvant, c’est la vie, de bons et mauvais moments qui font aimer la vie ! bon week end bisous !

  3. et oui, comme tu le dis si bien, la France est magnifique du Sud au Nord et de l’Est à l’Ouest…..elle mérite bien que chacun aille voir tous ces beaux endroits….mais pas tous à la fois….(lol), passe un doux samedi

  4. bravo pour tes deux textes, chère Renée, fin de l’histoire et suite de l’histoire ! je ne peux vraiment apprecier n’ayant jamais été confronté à une telle situation, c’est surement la bonne solution !! bonne fin de semaine bises

  5. Deux défis et pourtant deux textes qui pourraient faire partie d’une même histoire : la rupture et la tentative de réconciliation qui échoue (bon là, je fais passer le 2e texte en premier). Deux beaux texte en tout cas, Renée. Bravo. Bises et bonne fin d’après-midi

      1. Ha ha, je me suis concentrée sur les textes et sur le mot « deux défis » sans voir l’intitulé « suite ». Désolée, Renée. Mais j’ai apprécié quand même cette lecture. 🙂

  6. toute une histoire avec des deux défis superbement relevés, j’aime ta manière d’écrire, le sujet est triste mais ton style est plein de « peps », j’adore. bises.celine

  7. Bonjour Renée

    Quelle imagination, on dirait que tu le vis.
    J’espère que ce n’est pas ça…Hi ! hi !
    Un défi, pour l’une un autre qui est la suite pour la seconde.
    Merci pour cette belle lecture tristounette.

    Bisous ma belle Aimée

  8. Hier je suis allée au lac, il est interdit mais j’ai pris un coin par le bois et il y avait des papillons et des oiseaux qu’on n’entendaient plus. Bisous

  9. Beau travail mais bien triste histoire. C’est bien d’avoir fait les deux thèmes en un. J’ai bien aimé ta façon de faire.
    C’est la fuite en avant, triste sir!
    Bonne soirée Renée

  10. Ouais! Ce n’est pas gai…, mais c’est une réalité que tu as vécue, selon tes réponses aux commentaires, mais sous le soleil : ça n’en demeure pas moins difficile! Tu es vraiment douée pour l’écriture! Bravo! Bises et belle journée!

  11. Coucou ma chère Renée,
    eh bien cette histoire est d’une tristesse infinie mais tu as relevé les défis avec brio ! Bravo.
    Bel après-midi, doux bisous.
    Lylou

  12. Bonjour Renée,
    Oh j’ai vécu un déchirement semblable … avec le temps on arrive à faire face, on fait semblant, mais la douleur et l’incompréhension restent au fil des années … Bonne journée, bises, Véronique

  13. Bonjour Renée
    Un texte poignant qui risque de permettre à certaines personnes de se retrouver face à une telle situation ..et la question pourquoi résonne très fort !!!
    Bonne journée à toi
    Bises

  14. Certaines personnes ont un don pour faire souffrir les autres !
    Bien vus ces 2 ateliers ma Renée
    Merci de ta participation
    Comment ça va ? donne moi de tes nouvelles si tu veux bien
    Gros bisous

    1. Ghislaine ou d’autre pour toujours tombé sur la personne qui ne leur convient pas….
      Je vais bien merci, et toi? Merci douce fin de journée bisous

  15. Bonjour Renée, superbement écrits ces deux défis, j’adore la dernière phrase. Bisous bon jeudi MTH

  16. C’ est le genre de situation qui peut mener au suicide, quand on n’entrevoit pas de solution !
    C’ est là aussi qu’on constate que les peines de l’ âme peuvent être pires que celles du corps !
    passe une bonne journée
    Bisous

  17. Quelle saleté !et quel lâche !
    Mais non,pas toi¯\_(ツ)_/¯
    Bisous Renée, joliment relevé,ton défi.

  18. pas toujours évident de se trouver face à face avec une bonne discussion….pour nous c’est souvent restau à deux, pour éviter le non dialogue, face à face nous sommes obligé de se dire quelques chose pendant au moins une heure…..passe un bien doux jeudi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *