Croqueurs de mots 233 (poésie libre)

19/03/2020 60 Par Renée

Poésie du jeudi 19 mars

Choix libre

Accès de grippe de André FLORENTINY

Il y a de quoi prendre en grippe cette épidémie.
Cette maladie infectieuse nous mène la vie dure.
Dans certaines régions, on parle déjà de pandémie.
Il ne faudra certes pas que cette situation perdure.
Pourtant, le monde a connu jadis des cas similaires :
En 1889, il y eut d’abord la grippe russe ou asiatique.
Puis vint, en 1918, la grippe espagnole péninsulaire.
En 1957, la grippe asiatique réapparaît comme névrotique,
Avant de laisser place, en 1968, à celle de Hong Kong.
En 2005, s’est déclarée la grippe aviaire,
Touchant essentiellement les volatiles.
Celle-là non plus n’avait rien pour plaire.
Mais depuis, silence absolu, qu’en est-il ?
Nous voilà avec la grippe porcine mexicaine.
Branle-bas de combat de la communauté internationale.
Plusieurs régions sont touchées, même américaines.
A coté, elle paraît bénigne, la grippe intestinale.
D’origine virale, elle prend une ampleur phénoménale.
Un réseau de surveillance mondial est mis en place,
Dans l’espoir de trouver un vaccin efficace et approprié,
Afin d’éradiquer de cette maladie coriace, toute trace,
Et éviter d’avoir aussi de nos voitures, le moteur grippé.
J’ai trouvé que cette poésie même si, elle ne fait pas référence au virus du covid19 convient tout a fait à la situation.
Dernière participation au défi 233 mené par Marie Chevalier pour les croqueurs de mots

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/defi-233-mene-par-marie-chevalier/