Croqueurs de mots (233 lundi 16 et jeudi 12)

13/03/2020 68 Par Renée

Pour le défi 233 c’est Marie Chevalier  qui a donné les consignes :

Pour lundi 16 mars (donc en retard)

Il nous est arrivé sans doute à toutes et tous d’être plongés dans un doux rêve et de nous réveiller  en sursaut.

Comme nous aurions aimé poursuivre ce rêve inachevé ! Décrivez-nous ce que vous ressentez et surtout parlez-nous de ce rêve, dans un petit texte court.

Réunies dans la cuisine autours d’un plats savoureux dégageant une si bonne odeur qu’on en salive avant l’heure nous prenons un café.

La matinée est bien avancée, je constate que tu as coupé tes cheveux et même fait quelques mèches, notre discussion est fluide tout y passe la santé les dernière nouvelles la progression des petits a l’école.

C’est tellement agréable on ne dirait pas que tu est ma belle-fille mais, ma fille. Comme j’aime cette sensation comme j’aime être près de vous.

La porte s’ouvre, ils arrivent excité de leurs dernière découvertes, le fiston doit arrivé aussi incessamment d’ailleurs j’entend un bruit…..ce n’est qu’une porte qui claque et qui, me réveille. Non vous n’êtes pas près de moi et j’aimerai tellement que ce soit soit vrai que je cherche le sommeil afin de vous retrouver…inutilement.

Poésie du jeudi 12 mars

Et si on faisait un petit poème acrostiche avec le mot  C O R O NA V I R U S ?

Court il court court plus vite que le vent, il est Obsédant sur toute les lèvres même très Radiodifusé médiatisé certains, disent à outrance?

On est Obnubilés? Non pas forcément mais, on s’informe car il est Nécessaire de prendre des précautions. Rien ne sert de faire Abstraction de ce fléau puisque qu’aucun Vaccin aucun n’est disponible. On voit bien que furent Immobilisé des quartiers, des pays. L’économie est Ralentie, les activités les loisirs.

Il est par conséquent aussi impératif d’Uniformisé les connaissances, mais surtout savoir Sang-froid  gardé…..