Comme une barre de chocolat

03/08/2019 36 Par Renée

Pas très douceur, pourtant si une plaque se trouve au frigo comme tous, en déguster semble normal et ça ne fais pas de mal, à petites doses.

Jamais plus d’une barre, 4 carrés que l’on savoure avec délectation. On laisse fondre sur la langue on s’imprègne de sa douceur. On fait durer ce moment de bonheur.

C’est comme cela que que l’approche de ce livre c’est faite, ça semble si évident pourquoi se jeter dessus goulûment?

Chaque récit un est carré de chocolat, aussi doux parfumé et envoûtant. Il faut s’en délecter, faire ce plaisirs durer.

Pas de goût d’orange, de nougat ou fourrer pistache, mais des histoires à la sauce Zaza à ABC, Debla, Martine, Jill, Aimela et ils ne sont pas tous cités puisque seulement 47 pages lues à ce jour.

Mais comme 47 carrés d’une saveur que même le chocolat n’as pas!

Et comme dit plus haut, le chocolat se déguste, ce livre aussi!

Bravo encore aux travailleuses de l’ombre Quichottine, Emmanuelle, Galet et Polly mise en page relecture illustration et couverture Solyzaan

Vous ne l’avez pas? Quel dommage mais, voici le lien ou le trouvez. The bookEdition

Et vous savez, en plus en l’achetant vous contribuer à réaliser un rêve d’enfant via l’association rêve

Se faire du bien en faisant du bien. C’est merveilleux ça.