CaféThé 90 de Brigitte

15/12/2017 54 Par Renée

Pour cette 90ème édition, Brigitte nous demande contemplez ces photos de mouettes en cours d’atterrissage et racontez nous au choix :

– soit leur histoire (à la manière de Jean de La Fontaine, ou pas…)– soit un vol qui vous a marqué

Pour ma part se sera un *envol* rater, mon texte ci-dessous

Enfin j’ai pu m’échapper, venir au bord du lac me fais du bien. Laisser mes pensées vagabonder, oublier que j’attends cette réponse qui ne vient pas. Qui ne viendras sans doute plus. L’âge m’as-t-on dit pour ce poste ne compte pas, au contraire seule la motivation. Et je l’avais, l’ai encore.

J’espérais tellement avoir ma chance. Trois langues étrangères me semblait un atout comme l’expérience des voyages et surtout une expérience similaire, il est vrai, il y a bien longtemps.

Ce job m’aurait permis de renouer à mon rythme avec le monde du travail en faisant ce que j’aime par-dessus tout. Voyager, partager ces découvertes et un bonheur, que je ne connaitrais sans doute pas, où plus dans la vie réelle.

Sur la toile cela est depuis longtemps le cas, il aurait fallu que cela devienne une réalité.

Je regarde ces mouettes qui vont et viennent, dans un ballet incessant, semblant me narguer. L’une d’elle me scrute sans gêne explore mon âme, que voit-elle ?

Du désarroi sans doute un peu d’amertume aussi, puisque mes courriers sont restés sans réponse, ce qui me semble-t-il n’est guère poli, que penser que dire. Rien.

Il est à se demander comment réagissent tous ce gens qui envoient tant des CV chaque semaine, sans aucunes réponses, comme si, eux aussi passaient à la poubelle, comme les lettres bien trop souvent.

Virevoltez, riez mouettes le monde et les mœurs changent pour nous mais, vous pouvez encore en rire.

Depuis ce texte. J’ai reçu un appel le 30 octobre me suis présentée pour un entretien préliminaire le 3 novembre et, suis super contente. Croisez-moi les doigts pour que ça marche.

SAUF que, le mardi 7 novembre, le coup de fil est arrivé, négatif.

3 motifs invoqués : Impression que je ne prendrais pas soins des clients!

Que je ne saurais pas aller chercher les documents feuilles de route sur leur base de donnée crée pour l’entreprise.

Que je ne connais pas assez les pays ou se rendent les voyages de cette compagnie!

Décue car cela m’aurait vraiment plu! En réfléchissant bien et au vu de Chipie (évoqué dans Détesté Aimé) et de ce qui suit, ma foi….c’est sans doute un mal pour un bien

 Les motifs invoqués plus haut que je ne comprends pas. 

1.- j’ai posé pas mal de questions sur le bien être des clients,

2.- le site ou programme concerné, n’a été évoqué qu’en passant juste de nom.

3.- Les personnes engagées ne connaissaient avant, pas tous les pays du programme des voyages.

Pour les formations : il m’as été répondu, pour le programme du net *quand ils y aurait assez de candidats engagés regroupés pour que ça vaille la peine*.

Pour la formation voyage, 1 petit déplacement (3-4 jours) avec une guide/accompagnatrice qui travaille depuis longtemps dans la compagnie.

C’est bien léger! Un car prend de 48 à 78 personnese (pour les grand a 2 étages) Sous l’unique responsabilité de la guide.