Café thé 85 pour Brigitte

02/06/2017 47 Par Renée

Pour ce *café thé* 85ème édition, Brigitte demandais : contemplez cette photo d’un petit chausson en forme de souris accroché à un grillage (photographié lors de la balade avec Cathycat) racontez nous son histoire : comment il est arrivé là, qui l’a abandonné ou perdu ou bien à quoi il vous fait penser…

Voici mon texte

Il marche depuis si longtemps, il est épuisé, a faim. Pourtant il a gardé son *doudou* précieusement tout le long du chemin. Seul souvenir de sa vie passée.

Il ne paie pas de mine, on dirait un chausson, mais c’est le seul cadeaux qu’il ‘ai reçu lorsque il a perdu sa 1ère dent. Avant il appartenait à sa sœur. Mais sa sœur n’est plus là.

Une nuit, lorsque les bombes tombaient, elle n’as pas eu le temps de sortir en courant, sa mère, dans les bras le plus petit, n’as rien pu faire. Le père lui, tenait leurs peu de bien en ouvrant le passage. Il était déjà bien devant.

Dans les cris la cohue la peur, Ils prirent la route, comme des milliers, épuisante interminable, sans grand chose à manger, jusqu’à ce chemin grillagés les empêchant d’aller plus loin.

Ils sont resté en bordure pendant un long moment désespérer, il s’est assoupis un moment. le départ fut brutal. Chassés sans savoir ou aller.

Mal réveiller il a laissé tombé son précieux fardeau, qu’une âme charitable à accrocher à ce grillage, dans l’espoir qu’il soit retrouvé.

Il ne le sera sans doute à jamais, témoin de l’injustice de haine et de préjugés, il resteras ici. attendant un foyer comme, l’enfant attend encore, un sort meilleur.